Le nouveau business club de France !

Publié le Mis à jour le

Comme vous avez pu le constater ce blog n’est plus actualisé ! Mais non, cela ne signifie pas que nous avons tout arrêté, bien au contraire, nous sommes revenus sur un autre site, tout neuf, tout beau, avec des podcasts natifs, des news, des dossiers… bref nous l’avons appelé « Le 1er BlogCast (contraction des mots Blog et Podcast) des TPE-PME de France,  et il est accessible ici : www.businessclubdefrance.biz

On vous attend !

Publicités

4 femmes entrepreneures sur 5 ont confiance en l’avenir

Publié le

bnp paribas.jpegSelon les résultats de l’Observatoire BNP Paribas de l’Entrepreneuriat Féminin par Occurrence publiés aujourd’hui 13 septembre, 4 femmes entrepreneures sur 5 ont confiance en l’avenir et 40% des dirigeantes donnent comme seul et unique conseil de franchir le pas de la création.

  • La recherche d’autonomie constitue le principal objectif des créatrices d’entreprises et plus de la moitié des femmes entrepreneures sont titulaires d’un diplôme de 2nd ou de 3ème cycle universitaire.

  • L’Observatoire de l’Entrepreneuriat Féminin indique également que le principal frein à la création d’entreprise chez les femmes est la peur de ne pas dégager assez de revenu, et que 4 femmes entrepreneures sur 10 sont des auto-entrepreneures.

Paribas a créé, avec le cabinet d’études Occurrence, l’Observatoire annuel national de l’Entrepreneuriat Féminin afin de détailler le profil des femmes entrepreneurs, d’évaluer la progression des données du secteur et, d’analyser les grandes tendances en France. 

BNP Paribas, engagé sur le long terme en faveur de l’entrepreneuriat féminin

BNP Paribas est aux côtés des femmes entrepreneures pour les encourager à “voir grand“ et accompagner leur entreprise, bien au-delà du simple financement. Depuis 2014, BNP Paribas a mobilisé de nombreux moyens humains et financiers pour encourager l’entrepreneuriat féminin. Début 2017, BNP Paribas a rassemblé et enrichi toutes ses initiatives en lançant le programme #ConnectHers. En 1 an, un réseau de 100 référentes a été lancé, plus de 15 000 connexions  ont été réalisées au sein des écosystèmes locaux.

A l’occasion de l’édition 2018 de la Semaine de l’Entrepreneuriat Féminin, BNP Paribas a annoncé quatre nouveaux engagements pour soutenir le développement de l’entrepreneuriat féminin en France.

Ces 4 nouveaux engagements s’inscrivent dans le cadre de l’accord-cadre en faveur de l’entrepreneuriat féminin signé le 6 octobre 2017 avec le Secrétariat d’État en charge de l’Égalité entre les femmes et les hommes :

  • Mobiliser une enveloppe de crédit de 2 Mds d’euros pour financer les projets (création, développement…) des femmes entrepreneures.
  • Initier les signatures de Plans d’Actions Régionaux lors d’un tour de France des 13 régions associant nos partenaires pour mettre en place différents types d’actions :
  • La mise en synergie des différents acteurs et actrices de cet écosystème ;
  • L’accompagnement des entrepreneures avec un effort particulier sur la post-création ;
  • La mobilisation des financements en faveur des projets portés par des femmes ;
  • La formation des acteurs et actrices de l’entrepreneuriat et du réseau bancaire ;
  • La mise en place de couveuses, incubateurs et lab ;
  • La connaissance statistique de l’entrepreneuriat féminin et la réalisation d’enquêtes ou études régionales.
  • Augmenter de 25% les opportunités de connexions des entrepreneures grâce au programme #ConnectHers pour permettre aux femmes de développer leur réseau professionnel. Au travers d’une centaine d’événements dédiés en 2017 (ateliers, séminaires, conférences, soirées de networking, etc.), BNP Paribas a permis plus de 15 000 mises en relation entre les différents acteurs de l’entrepreneuriat féminin. Son objectif est de contribuer à plus de 18 000 mises en relation en 2018.
  • Créer un observatoire annuel nationalde l’Entrepreneuriat féminin pour en suivre la progression, détailler le profil des femmes entrepreneures (type d’entreprises, secteurs, régions…)  et analyser les grandes tendances en France. Grâce à cet observatoire, BNP Paribas pourra mieux appréhender les besoins des femmes entrepreneures et ainsi anticiper et organiser les initiatives à mettre en œuvre pour les accompagner.

#ConnectHers est le programme de BNP Paribas conçu pour accélérer le développement des femmes entrepreneures. Son ambition est de connecter les femmes avec l’écosystème de l’entrepreneuriat en général, et féminin plus spécifiquement. Son objectif est de créer un cadre optimal en leur faisant bénéficier de conseils, d’expertises, de financements adaptés et de mise en relation avec les bons acteurs au bon moment. Avec #ConnectHers, les entrepreneures peuvent développer leur réseau et leur entreprise au travers des rencontres avec les associations partenaires du réseau BNP Paribas, de l’écosystème entrepreneurial et des incubateurs concernés.

3/4 des Français prêts à payer plus cher le « Made in France »

Publié le Mis à jour le

made in france.jpgÀ l’occasion des Assises du Produire en France qui ont lieu ce 13 septembre, ProFrance dévoile une nouvelle étude sur les habitudes de consommation des Français face au made in France. 
Cette étude commanditée par ProFrance, association qui porte la certification « Origine France Garantie », montre que 59 % des Français interrogés estiment qu’au moment de l’achat d’un produit ou service, le pays de fabrication est un critère de choix important. Un chiffre en constante évolution depuis 2011.
Le dynamisme de la fabrication française se lit chez les Français par leur motivation d’achat.
• Pour 93 % des Français, acheter un produit made in France, c’est participer au maintien de l’emploi en France
• Pour 93 % des Français, c’est une façon de soutenir les entreprises françaises.
• Pour 92% d’entre eux, acheter local est synonyme de la préservation des savoir-faire.
La consommation de produits français est désormais une tendance de fond en évolution depuis 2011 (+ 2 points). Près de trois quarts des Français déclarent être prêts à payer plus cher un produit made in France, soit 74%. 16 % affirment que le pays de fabrication est un critère de choix déterminant pris systématiquement en compte et 43% affirment qu’ils prennent souvent en compte ce critère lors de leur achat. C’est pourquoi les Assises donneront également le coup d’envoi de la boutique Vive La France. Pendant 4 mois, du 13 septembre au 31 décembre, les visiteurs du centre commercial Italie Deux pourront découvrir des marques certifiées Origine France Garantie au sein d’un espace de 450 m2 situé sur la mezzanine, sous la verrière d’Italie Deux. Parmi elles, des fleurons de la production française tels que Brandt, Pyrex, Lafuma ou encore Toyota pour sa gamme Yaris, mais aussi des marques plus récentes ou moins connues du grand public, comme Le Slip Français, Blanc Bonnet, Laulhere, Maison FT, Archiduchesse ou 1083 pour la mode, ou encore la toute nouvelle marque de montres Routine.

La pépite ekWateur lève des fonds sur Sowefund

Publié le Mis à jour le

ekwateur.png5e fournisseur d’énergie français, ekWateur propose, par le biais d’une plate-forme digitale, des énergies 100% renouvelables (électricité, gaz et bois) aux entreprises comme aux particuliers. Créée il y a seulement 2 ans, ekWateur alimente déjà plus de 65 000 compteurs pour un chiffre d’affaires prévisionnel de 52 millions d’euros en 2018. Pour se donner les moyens de ses fortes ambitions, ekWateur a l’objectif de réaliser la plus importante levée de fonds jamais observée en France sur le marché de l’Equity, soit 15 millions d’euros, dont 1 million via la plate-forme de financement de l’innovation, Sowefund

Un modèle agile et innovant pour une énergie renouvelable moins chère, choisie et collaborative

Conséquent par sa taille – plus de 40 milliards d’euros –, le marché auquel s’adresse ekWateur présente de fortes opportunités de conquête. Ainsi, le rejet de plus en plus important du nucléaire par une frange de la population explique en partie l’abandon, certes progressif, mais néanmoins engagé, des acteurs historiques. Le taux de « switch », c’est-à-dire la part de clients changeant de fournisseur d’énergie, est révélateur de ce changement, puisqu’il a atteint 2% en 2017, soit 2 fois plus qu’en 2016.

Pour en savoir plus 

Et maintenant ? On repart…

Publié le Mis à jour le

Comme vous le savez, l’émission Business Club de France s’est arrêtée sur BFM Business Radio en ce mois de juillet 2018, mais nous n’allons pas nous arrêter en si bon chemin. 

Après avoir reçu, en 10 ans, pas moins de 3500 dirigeants d’entreprise, après avoir trouvé une solution à plus de 200 entrepreneurs en difficulté avec le concours de la Médiation Nationale des Entreprises, après avoir gagné votre confiance sur nos réseaux sociaux et sur ce blog, et, enfin, après avoir créer une communauté importante d’entrepreneurs de toute la France, nous n’allons pas tirer le rideau.

Cet été, nous allons donc :

  • Refondre totalement ce blog, on ne se contentera pas de lui donner un coup de peinture, nous allons en faire  un site d’information destiné aux TPE/PME.
  • Ce site proposera une version digitale et repensée du Business Club de France
  • Nous publierons également une newsletter quotidienne
  • Et nous vous proposerons beaucoup d’autres nouveautés dans cette nouvelle plate forme, qui ne sera pas un site de plus, mais un site utile, actualisé et.. pensé autrement…

À très vite ! Bel été d’ici là ! 

 

Toute l’équipe.

Voilà, c’est fini… ADIEU Business Club de France.

Publié le Mis à jour le

Pour nous c’est fini… Mais on reviendra… Ici ou ailleurs. On garde le contact.

→On vous raconte tout dans les prochains jours !


MERCI – MERCI – MERCI

FIN


Avant de partir … Un coup de coeur…

An around-the-world time lapse journey celebrating our Sacred Earth. Six years in the making… seven continents… 24 countries.

Photographed & Edited by Sean F. White seanwhite.net
Original score by Roy Milner roymilner.com

Full details and locations shot-by-shot:
TERRA-SACRA.com


Le week-end du 28 et 29 juillet 2018 : Rediffusion de l’émission spéciale : Les Big Boss 2018 s’installent dans le Business Club de France …

Big Boss Officiel

 

 

 

 

La toute dernière émission du Business Club de France, en exclusivité sur ce blog !

Publié le Mis à jour le

the endPour la toute dernière émission du Business Club de France (nous serons en rediffusion dès le week-end prochain) nous vous proposons cette semaine, une émission totalement inédite. Alors plutôt que d’attendre la diffusion sur BFM Business Radio, ce samedi 21/7 à 7h et ce dimanche 22/7 à 18h (changement d’horaire le dimanche) nous VOUS PROPOSONS – EN EXCLUSIVITÉ – de l’écouter, tout de suite, sur ce blog ! On vous raconte la suite, très vite ! 

 


MERCI – MERCI – MERCI – MERCI  – MERCI 


Au sommaire : 

Talk 1 : KLAXOON, la start-up qui révolutionne les réunions en entreprise,  vient de lever 43 millions d’euros ! 

Talk 2 : CLICK AND BOAT : La location de bateau en toute simplicité !

Talk 3 : ON OFF TELECOM : le sportif Taïg Khris révolutionne les télécoms

Talk 4 : MÉDIATEUR DES ENTREPRISES : la toute dernière avec Pierre Pelouzet


TALK 3 & 4

Talk 3 : ON OFF TELECOM – TAÏG KHRIS

Talk 4 : MÉDIATEUR DES ENTREPRISES : la toute dernière avec Pierre Pelouzet

Écouter l’émission en exclusivité :

Talk 3 : ON OFF TELECOM – TAÏG KHRIS

taig-khris-768x367

Taïg Khris est un sportif « extrême »  : 75 victoires et 109 podiums atteints, auxquels s’ajoutent de multiples records du monde. On lui doit notamment le saut  de la Tour Eiffel

Mais le sportif est devenu aujourd’hui un chef d’entreprise. Il a fondé ON OFF TELECOM

OnOff a développé une application permettant de générer plusieurs numéros de téléphone sur un smartphone sans multiplier les cartes SIM. Opérateur virtuel mondial avec une application mobile qui permet d’héberger les numéros de téléphone dans le cloud pour les rendre indépendants d’une carte SIM. Ainsi, un téléphone doté d’une seule carte SIM peut recevoir et émettre des appels avec plusieurs numéros distincts. Une solution qui s’adresse aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers désireux d’avoir plusieurs lignes sans devoir posséder plusieurs cartes SIM et autant de forfaits.

Je suis parti de l’analyse que nos cartes sim n’avaient pas évolué depuis 30 ans, alors que nous sommes dans un monde où tout est dans le Cloud (nuage), sauf nos numéros de téléphones ! Je me suis dit : pourquoi pas créer un nouveau standard, qu’on appellerait le Cloud number et les numéros seraient dans ce Cloud et…. pourquoi ca ne serait pas moi qui l’inventerait ! J’ai donc appris et aujourd’hui je suis incollable dans les télécoms, les régulations, les interconnexions. Il m’a fallut convaincre dans un projet mondial, monter une équipe qui aujourd’hui compte 45 personnes, convaincre des investisseurs à hauteur de 10 millions d’euros, déposer des brevets… et, à ce moment présent, nous sommes opérateurs dans plusieurs pays du monde. 

A la différence des applications comme WhatsApp et Facebook Messenger, qui utilisent le réseau Internet, OnOff passe par le réseau téléphonique. «Tout est dans le cloud, comme la musique avec Spotify ou les films avec Netflix.


TALK 4 : LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR DES ENTREPRISES : PIERRE PELOUZET

Petit bilan rapide : 4 saisons avec la médiation des entreprises. Au total nous avons abordé 160 dossiers, donc, 160 personnes – femmes ou hommes – chef d’entreprise qui ont vu, dans beaucoup de cas, leur vie changer ! Oui, les médiateurs des entreprises ont fait et font un travail formidable, gratuitement et ont redonné sourire et envie de continuer à des entrepreneurs en difficulté.

C’est un service public que nous vous avons offert de bon coeur sur une radio privée qu’est BFM Business.

Quand on a démarré, vos équipes ont eu du mal à trouver des témoignages, « on s’est fait avoir, mais on ne veut pas en parler » nous disait-on.  C’était au début, mais j’ai le sentiment que la parole s’est libérée, dans l’objectif de partager des expériences et du vécu avec d’autres entrepreneurs, peut-être en difficulté au moment ?

Pour cette saison quelques chiffres :

34 témoignages de d’entrepreneurs : 16 concernant les marchés publics et 18 concernant les relations interentreprises.

– Rupture de contrat : 7

– Travaux supplémentaires : 5

– Délais de paiement : 5

– Modification de contrat : 4

– Pénalités de retard : 3

Alors, je ne devrais pas le dire aussi franchement, mais je me le permets et pardon pour nos auditeurs, mais je pense que cette émission a été utile, on a fait un programme qui sert à quelque chose, qui aide concrètement les entrepreneurs… On l’a fait … Et Pierre, soyons fiers du travail accompli…

Je voudrais remercier vos équipes tous vos Médiateurs régionaux, mais aussi  votre équipe André Pierrard et Steve Le Mentec à Paris pour la qualité et la variété des témoignages…

Merci également à Sonia Julaud de la Fabrique de Contenus, sans elle, pas d’émission !

Merci à Éric Jean Baptiste, notre réalisateur attitré sur Business Club de France…

Alors qu’est-ce qui se passer maintenant ?

On garde le contact sur le blog et notre page Facebook.

Business club de France reste encore ouvert

Et on va continuer, oui, on revient ici ou ailleurs, nous sommes contents de ce qui a été fait… On ne va pas s’arrêter…