C’était sur BFM (radio): Bilan G20 YES avec Smuggler, Antilopes, Netasq

Publié le Mis à jour le

Ecoutez, ou réécoutez le Business Club des 30 juin & 1er juillet – émission présentée par Anne des Roseaux

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20120702_club_1.mp3]

Au sommaire:

BILAN du G20 YES, avec SMUGGLER, le GROUPE ANTILOPES, NETASQ, et le président du G20 YES, Grégoire Sentilhes
AMORINO
– LAPORTE BALL-TRAP

L’objectif du G20 YES (Young Entrepreneur Summit) – 2 au 5 juin à Mexico: en prélude au sommet du G20, faire entendre les voix des entrepreneurs les plus emblématiques des pays membres. 20 entreprises emblématiques sont sélectionnées dans chaque pays, sur dossier de candidature. SMUGGLER, le GROUPE ANTILOPES et NETASQ en faisaient partie.

Cette année, les entreprises françaises représentées totalisaient 3599 emplois et 321 millions d’euros de CA.

La délégation française au G20 YES, c’était aussi:
27% de femmes
55% d’entrepreneurs âgés de moins de 40 ans
40% d’entreprises implantées en régions
59% d’entreprises également implantées à l’étranger dont 20% sur le continent américain
(Source: http://www.maitis.com/g20-yes-le-debut-2391)

Voir plus bas les propositions formulées par les entreprises participantes au G20 YES

  • SMUGGLER, avec Gilles Attaf, président

Smuggler fabrique entièrement en France, à Limoges. L’entreprise est la 1ère société du secteur textile à avoir obtenu le label « Origine France Garantie » en novembre 2011.

CA : 10 millions d’euros en 2011
Effectif : 150 dont 130 à l’usine de Limoges
10 boutiques en France, 1 à Bruxelles, 1 au Luxembourg

  • Le GROUPE ANTILOPES, avec Emmanuel Cotsoyannis, président
    Le Groupe est composé de trois entités:
    – Les dîners d’Eloïse : service de chefs à domicile et en entreprise. A ouvert à Bordeaux et Lille récemment. Ouverture en 2013 à Londres.
    – Palais Royal – Le Traiteur by Eloïse: des événements d’entreprise aux mariages, Palais Royal s’adapte aux thématiques demandées avec la rigueur d’une table gastronomique et la maîtrise de budgets.
    – Palais Royal – Exploitation : location de lieux de réception exceptionnels en plein cœur de Paris. Entre autres :
    – Le 8 Valois: première salle de réception éco-responsable à Paris.

L’entreprise a été créée en 2008, elle compte une cinquantaine de personnes, et a produit un chiffre d’affaires de 3,5 millions d’euros en 2011.

  • NETASQ, avec François Lavaste, président
    La société est n°1 français en logiciels de protection réseau. Située à Villeneuve d’Ascq (59), elle a été créée en 1998.
    Chiffre d’affaires: 18 millions d’euros en 2011
    Effectif: 120
    Produit phare de l’entreprise : un boîtier anti-virus hyper puissant, résultat de 15 ans d’innovation. Jusqu’à aujourd’hui, plus de 80 000 boîtiers ont été vendus par un réseau de 750 partenaires dans 40 pays.

Voici les PROPOSITIONS formulées par les entreprises participantes au G20 YES, consignées par le YEA : Young Entrepreneur Alliance, mouvement qui porte les initiatives des entreprises du G20 YES tout au long de l’année.

Nous proposons pour stimuler la croissance entrepreneuriale et la création d’emplois pour les jeunes :

•  mettre en place tous les éléments de la chaîne de financement, avec les mécanismes d’incitation à toutes les étapes du développement  de l’entreprise, en réorientant l’épargne disponible et en permettant sa transformation en investissements dans l’économie réelle vers les entrepreneurs ;

Les délibérations de l’Alliance G20 des jeunes entrepreneurs se fondent sur nos discussions avec le groupe d’étude G20/G8 et les pratiques globales d’Ernst & Young « Funding the Future » et de McKinsey & Company. « The power of many »•  offrir aux jeunes entreprises  un  accompagnement  par le biais d’infrastructures solides  de partage des connaissances et compétences ;

• promouvoir un écosystème entrepreneurial  collaboratif entre les secteurs public et privé, la société civile et les universités, qui permette aux jeunes entrepreneurs de se lancer, de se développer, de se former et aussi d’avoir une seconde chance ;

• alléger les contraintes fiscales et règlementaires pesant sur le lancement et le développement des start up et des PME ;

•  favoriser  une solide culture entrepreneuriale par la promotion, la formation et la sensibilisation à l’entrepreneuriat des jeunes.

Nous demandons aux dirigeants du G20 de reconnaître dans leur communiqué à Los Cabos, le rôle clé de l’entrepreneuriat des jeunes comme facteur de croissance économique,  d’innovation,  de création d’emplois et de cohésion sociale. Nous leur demandons également d’engager un  dialogue avec les jeunes entrepreneurs afin d’intégrer et de mettre en place ce plan d’action.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s