Folie Douce : Dansez à 2400m d’altitude. C’était dans le Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

C’était dans le Business Club de France diffusé samedi 17/11 à 7h et dimanche 18/11 à 15h sur BFM Business Radio

Au programme :

Pour écouter ou réécouter l’émission :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20121119_club_1.mp3]

Folie Douce. Avec Luc Reversade, président fondateur

  • Date de création : 1994
  • Lieu : Val d’Isère – Val Thorens – Méribel (ouverture déc. 2012) et Alpes d’Huez en 2014
  • CA : 4,5 millions
  • Effectif : 70 (par site)

Comment est née ce concept ? 

C’est en visitant les endroits de fêtes, les plages dansantes à Ibiza, en Turquie et à Miami, que Luc décide de créer un concept similaire en montagne et surtout au milieu des pistes, La Folie Douce Val d’Isère telle qu’on la connait vient de naitre.

Comment avez-vous monté ce projet atypique ? 

Luc Reversade : J’ai eu des difficultés, je n’y connaissais rien sinon je n’aurais rien lancé. Il fallu créer un scène chauffante, sélectionner une troupe, et là la galère a commencé. Les étapes se sont multipliées, chorégraphie, salle de répétition… Des budgets auxquels je n’avais pas pensé. Costumes, logement, création musicale. Nous avons d’ailleurs édité deux CD musicaux : La Folie Douce Album. Nous investissons plus de 40 000 euros par mois mais cela s’avère rentable, notamment en terme de notoriété…

Folie douce à Val d’Isère

Ça se passe comment à 2400 m d’altitude ? 

Des pompes spéciales, à colonne chauffante pour empêcher que la bière gèle sous les -30 degrés extérieurs. Les enceintes sont tropicalisées pour pouvoir rester dehors. Des monte-charges et des ascenseurs sont installés pour ranger le matériel, les caisses, les boissons, afin de les protéger du gel. Pour finir des tables chauffantes sont fabriquées pour permettre aux artistes de jouer dans n’importe quelles conditions.

Le fait de travailler à 2400 mètres d’altitude contraint à surveiller en permanence la consommation d’eau de l’établissement (acheminée depuis la station par canalisations souterraines) et les conditions météorologiques (roulement des équipes de dénneigement présentes de nuit).

L’interview est dans le podcast de l’émission (fin du podcast).

Le spectacle et les répétitions. Reportage Radio TV Val d’Isère

Et en attendant la saison 2012, voici le closing de la saison 2011…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s