Demandez leur la lune, ils pourraient vous la décrocher ! John Paul (conciergerie) dans le Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

C’était dans le Business Club de France sur BFM Business Radio

Une émission présentée par Michel PICOT, diffusée samedi 2/3/13 à 7h et dimanche 3/3/13 à 15h.

Au programme : émission spéciale « entreprises de services ». Avec : 

Ecouter, réécouter ou télécharger l’émission :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20130304_club_1.mp3]

1er partie : John Paul – David Amsellem 

En 2008, ils était 17 ! Ils sont 120 aujourd’hui – Reportage JT France 2 (2008)

Quelques clés :

  • Activité: 
leader français de la conciergerie privée.
  • Année de création: 2005 – reprise par D. Amsellem en 2007 (la société s’appelait alors Service Concierge)
  • CA: en croissance de près de 100% par rapport à 2011
  • Effectif: 120. « John Paul a ainsi recruté plus de 40 collaborateurs l’année dernière (2012), soit un tiers de ses effectifs actuels. »
  • 50 000 partenaires dans le monde
  • Bureaux à Paris, Londres, Casablanca et Singapour

A suivre :

  • Comment expliquer le succès de John Paul ?
  • Un client nommé David Beckham
  • Les projets  

D. Amsellem John PaulDavid Amsellem : que peut-on lui demander ?  Tout, sauf ce qui n’est pas légal, réserver une salle de réunion à New York dans les deux heures, obtenir des places de théâtre en carré or à la dernière minute pour une première, ou même faire venir trente pingouins pour une « black and white party », c’est le quotidien d’un concierge de palace…

Qui sont vos clients ?  Nous faisons du B to B essentiellement. Orange (programme Parnasse), SNCF, Lexus, L’Oréal, Visa, Citroën ou encore le PSG pour ne citer que quelques exemples. 

Reportage BFMTV 

Quelles sont les raisons de votre succès ?  

« Nous serons toujours plus agiles et réactifs que les gros opérateurs », assure David Amsellem. John Paul dispose d’une cellule innovation qui teste les nouveaux process de la relation client. Sa croissance rapide tient à la fois à l’exceptionnel carnet d’adresses que la PME s’est constitué, aux privilèges qu’elle a su négocier avec 50.000 partenaires et surtout aux logiciels développés permettant à son centre de contacts une connaissance au plus près du profil comportemental des clients (profilage comportemental et affinitaire des membres).

Et maintenant, vous allez accélérer votre développement à l’international ? 

L’entrée de la famille Dassault au capital de John Paul (via le fond Habert Dassault Finance) marque non seulement l’atteinte d’un niveau de maturité de l’entreprise mais sécurise également son avenir, en France comme à l’international. « Au-delà de notre volonté de devenir une marque internationale, nos clients corporate nous incitent à déployer nos offres uniques auprès de leurs filiales étrangères. C’est une opportunité extraordinaire de pouvoir être soutenu par ses propres clients pour notre développement »

Où ?

Après Londres, Casablanca nous venons d’ouvrir à  Singapour. L’accord a été signé il y a 48h ! 

David Amsellem 

« Après une formation d’ingénieur, j’ai débuté en 2001, dans le secteur de l’énergie, chez Poweo, pour un super entrepreneur, Charles Beigbeder. Cela a été une chance, car les premiers salariés ont été associés à l’aventure et sont devenus actionnaires fondateurs. Au bout de de 2 ans, j’ai eu envie d’en savoir plus sur la formation des prix de l’énergie. Je suis donc parti travailler pour un trader suisse. Je gérais un portefeuille énergétique et j’ai acquis une compétence fondamentale pour la suite de ma vie : évaluer et mesurer les risques.

En tant que trader, je gagnais très bien ma vie, mais je ne m’épanouissais pas. Au lieu d’accepter la promotion qu’on me proposait, j’ai démissionné… un vrai saut dans le vide. Je me suis lancé dans ce qui me paraissait le plus simple, le négoce. J’ai créé, un peu par hasard, une entreprise de négoce en matériel esthétique, qui a très rapidement bien marché. Mais j’avais le sentiment de ne pas créer de valeur. Or, ce qui me passionne, c’est l’innovation. En 2007, j’ai donc revendu mes parts et pris contact avec une conciergerie de luxe, aperçue dans une émission TV. Contrairement à ce que montrait le reportage, cette société ne marchait pas très bien et perdait de l’argent. Je l’ai rachetée et j’ai résilié le contrat de licence auquel elle était liée. C’est de là qu’est né John Paul, en juin 2008.

LE NOM : Nous voulions personnaliser la relation client. John Paul est le nom d’un concierge privé. « Paul » est français et véhicule un savoir-faire à la française, ainsi qu’une certaine idée du luxe. « John » est anglo-saxon et ouvert sur l’international.

Une réflexion au sujet de « Demandez leur la lune, ils pourraient vous la décrocher ! John Paul (conciergerie) dans le Business Club (podcast) »

    Jean Pierre a dit:
    25 mars 2013 à 16:24

    Très bonne émission du Business Club.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s