Des bras en plus : un nouveau concept de déménagement low cost. C’était dans le Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

C’était dans le  Business Club de France sur BFM Business Radio

Une émission présentée par Michel PICOT, diffusée samedi 2/3/13 à 7h et dimanche 3/3/13 à 15h. 

Au programme : émission spéciale « entreprises de services ». Avec : 

Ecouter, réécouter ou télécharger l’émission :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20130304_club_1.mp3]

3e partie : Des bras en plus. Avec Massoud Ayati

Nouveau concept : déménagement participatif à la carte. Le client peut, s’il le souhaite, remplacer une partie de la main d’œuvre professionnelle par des amis présents le jour du déménagement, pour réduire le coût.

Des bras en plusCombien ? 

« Là où il fallait plus de deux semaines en moyenne pour rencontrer des commerciaux, recevoir des devis, comparer, négocier, « Des bras en plus » permet de réserver sa prestation en dix minutes, de chez-soi ou du bureau, le dimanche matin ou tard le soir budget de départ à moins de 275€ » (quand on ne prend pas le camion). Ils louent donc juste les bras (pas forcément le camion).

Le saviez-vous ?

Le déménagement est la 3ème source de stress pour les Français.Près de trois millions de français déménagent chaque année et moins d’un tiers utilisent les services d’une entreprise de déménagement (80% déménagent par leurs propres moyens).

Le concept en vidéo 

> A suivre : 

  • Les chiffres clés
  • L’histoire de l’entreprise
  • Les projets 

Fondé par 3 associés : Massoud Ayati, Zafar Baryali et Farid Lahlou

Activité : Entreprise de déménagement low cost

Créée en  2012 – marque de la société Cyrus Capital (Aqua Déménagement) créée en 2009 au capital social de 6 000 € qui compte 17 salariés pour un chiffre d’affaires (mars 2012) de 527 000 €.

Lieu : Paris

CA : 2011 : 530 000 € – 2012 : 700 000 € – objectif : 2013 1 million

2 agences à Paris, ouvertes même le week-end et en semaine après 18h

L’histoire 

« Des bras en plus » repose sur un principe fort : celui de l’amitié. Massoud Ayati, Zafar Baryali et Farid Lahlou, les trois fondateurs se sont côtoyés à la Cité Université de Nanterre. Ensemble, ils ont financé leurs études en Master Finance à EDC Paris, en travaillant dans une entreprise de déménagement.

Ils ont su tirer les enseignements de cette expérience, codes et analyse du marché, mais aussi la gestion des équipes… En 2009, les trois amis créent une SARL de déménagement classique, puis deux ans plus tard, le concept de déménagement participatif et à la bras en plus» est en ligne et opérationnel !

Le démarrage du projet

« Dans le secteur du déménagement, il y avait des choses à inventer : une présence sur internet et les réseaux sociaux à développer, une communication innovante fondée sur l’humour », se souvient Farid Lahlou. Les trois garçons créent en 2009 une SARL de déménagement classique baptisée Aqua Déménagement. Un nom franchement décalé (il ne s’agit nullement de déménager les clients par voie d’eau). Deux ans plus tard, le trio développe un nouveau concept plus innovant au sein de la société : « Des bras en plus ». « Nous nous sommes rendu compte que 80 % des particuliers effectuaient leur déménagement eux-mêmes, malgré le stress et les difficultés que cela occasionne, explique Massoud Ayati. Ces particuliers ne font pas appel à un professionnel parce qu’ils jugent le prix trop élevé, parce qu’ils ont l’impression d’être facturés à la tête du client et qu’ils doivent recevoir un commercial chez eux, ce qui leur prend du temps… Avec Des bras en plus, nous sommes allés chercher ces clients réticents ! »

« Nous avons essayé de réduire les coûts au maximum tout en conservant un service professionnel, décrypte Massoud Ayati. Grâce au site internet, chaque client évalue lui-même le temps que prendra son déménagement, le nombre de professionnels dont il aura besoin, la durée de location du camion et choisit les autres options à la carte (housses, cartons, monte-meubles). Un jeune qui souhaite vider un 30 m2 peut espérer s’en sortir pour 275 euros la demi-journée, au lieu de 1 500 euros pour un déménagement classique. » Pour un petit déménagement, le compte est vite fait.

 Le financement

Les trois amis ne sous-estiment pas la chance qu’ils ont eue à leurs débuts : en 2009, le prix Envie d’agir qui leur a été décerné par le ministère de la Jeunesse et des Sports, soit 6 000 euros, leur a donné les moyens de constituer le capital de départ de la SARL Aqua Déménagement et de se lancer. Ils se sont alors installés dans un espace de coworking place de la Bourse à Paris et ont acheté un seul camion, forcément d’occasion, qui a d’ailleurs englouti presque tout le capital de départ.

La première année, ils réalisent un chiffre d’affaires de 120 000 euros mais ne se versent pas de salaires. A la mi-2010, les affaires se portent si bien qu’ils acquièrent deux nouveaux camions d’occasion (payés 13 000 euros chacun), commencent à se rémunérer et emménagent dans des locaux du 17e arrondissement.

« Aqua Déménagement n’a jamais réalisé de levée de fonds. Nous n’avons pas pris de risques financiers, ni sollicité de crédit bancaire. Et si nous avons prévu d’augmenter le capital dans les prochains mois, c’est uniquement sur nos fonds propres », résume Farid Lahlou.

Les premières galères

Parmi les rares difficultés qu’ils ont rencontrées depuis les débuts, les associés citent unanimement les premiers recrutements. « Nous n’imaginions pas la galère que ce serait de recruter un bon commercial et des déménageurs, de faire le tri dans les candidatures… », se souvient Farid. Ils se sont improvisés RH alors que leur formation ne les y avait pas préparés. Ils se sont aguerris au fil du temps grâce à l’accompagnement prodigué par la Maison de l’emploi et de la formation de Nanterre, l’Adive (Agence pour la diversité entrepreneuriale) et le réseau La Nouvelle PME qui leur ont permis d’apprendre avec l’aide de leurs aînés. Et depuis leur participation à l’édition 2 012 du prix Moovjee, Massoud, Farid et Zafar bénéficient du programme de mentorat et donc de l’aide d’un mentor : Evelyne Platnic Cohen, la fondatrice de Booster Academy.

Une réflexion au sujet de « Des bras en plus : un nouveau concept de déménagement low cost. C’était dans le Business Club (podcast) »

    j_flamenco a dit:
    12 août 2013 à 14:14

    J’ai fait appel à leurs services il y a une semaine. Et je confirme qu’il n’y a que des points positifs. Tout d’abord la transparence, j’ai effectué plusieurs devis par des déménageurs classiques (4 au total) et c’est un peu à la tête du client. Là sur le site internet, vous pouvez choisir le jour qui vous coûtera le moins cher, le nombre de déménageurs, le temps, la taille du camion etc Là, plus de prix à la tête du client!
    J’ai eu une question, je les ai donc appelé et la réponse fut rapide et complète.
    Et enfin le jour J! Là 2 personnes professionnelles, efficaces et agréables (alors que j’habite au 6ème étage sans ascenseur). Je ne peux que les recommander. Je suis pourtant exigeante et j’assure qu’il n’y a eu aucune fausse note. Rien de cassé, meubles protégés par couverture etc
    Bref c’était parfait! En sachant qu’ils étaient moins chers que les déménageurs classiques.Merci desbrasenplus et surtout aux 2 déménageurs venus chez moi. Je mets volontairement un commentaire ailleurs que sur leur site car quand moi j’ai cherché des informations, des avis d’autres personnes, il n’y avait que leur site et au vu de tous les avis positifs je me suis demandée si c’était vrai. Et bien oui je le confirme, en tous cas dans mon cas. Si vous avez besoin de déménager, n’hésitez plus!

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s