« Nous sommes tous des vendeurs » avec E. Platnic Cohen: c’était dans le Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

bfmbusiness_v1_logoC’était dans le Business Club de France. Diffusé le jeu 7/3/13 à 21h, sam 9/3/13 à 7h et dim 10/3/13 à 15h

NOUVEAUTÉ : Business Club de france est aussi diffusé le jeudi soir à 21H sur BFM Business (radio)

Au sommaire : Ces femmes entrepreneures qui font bouger la France ! 

1e et 2e parties : le dossier

3e partie : Evelyne Platnic Cohen – Présidente de Booster Academy et auteure du livre « Nous sommes tous des vendeurs »

4e partie : Sarah Allart – cofondatrice de Tribway

Ecouter, réécouter ou télécharger l’émission :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20130311_club_1.mp3]

——————–3e partie

evelyneEvelyne Platnic Cohen est la Présidente fondatrice de Booster Academy, dont la mission est d’entraîner toutes celles et tous ceux qui veulent développer leur pouvoir de vendre pour muscler leur impact et leurs performances.

Booster Academy en chiffres :

  • CA : 2,5 millions en 2012 (2,165 millions en 2011) – objectif : 3,5 millions en 2013
  • Créé en 2004 – Siège social Paris 8
  • Centres à Paris, Lille, Bordeaux et Lyon
  • Effectif : 17

Booster Academy garantit une augmentation du business de 20 à 200 %. La société a été rentable dès la première année et a connu une croissance de 15 % par an.

nous sommes tous des vendeursElle vient de publier son 3e livre : « Nous sommes tous des vendeurs » chez Eyrolles.

Idées reçues, témoignages et expériences pour vous démontrer que vous êtes capable de vous vendre ou de vendre un produit ou un service à votre client.

>>>> A SUIVRE :

Vidéo d’Evelyne Platnic Cohen au salon des entrepreneurs pour parler de ce livre

Extrait du livre et conseils…

>>>>>A SUIVRE

SOMMAIRE

  • –       Je me persuade de mon pouvoir… de persuasion
  • –       Je n’hésite pas à raconter de belles histoires
  • –       Tic-tac, tic-tac, tic-tac… Je suis maître de mon temps
  • –       La négo, une affaire de pros !
  • –       Ne laisse pas… passer ta chance !
  • –       Nous sommes tous des EURL
  • –       La preuve par 9… de la nécessité d’être un vendeur

Selon l’éditeur :

  • Un ton humoristique, un style direct, un ouvrage en rupture avec les classiques du genre.
  • Un argumentaire pragmatique pour mettre fin aux idées reçues.
  • De nombreux encadrés pratiques, l’avis de professionnels, des astuces utiles.

La vente est partout dans nos vies, sans pour autant que l’on en maîtrise la technique.

Cet ouvrage met en lumière les situations, tant professionnelles que privées, dans lesquelles elle intervient.

L’objectif est d’aider le lecteur à structurer sa démarche, en lui apportant les cadres classiques de la vente et les astuces des meilleurs vendeurs.

Mais la vente. Un acte réservé aux seuls commerciaux dans le cadre strict de leur activité ?

Cette affirmation n’a bien sûr aucun sens. Ne serait-ce qu’en passant une annonce sur Leboncoin.fr dans l’espoir de vous débarrasser de votre vieux tacot, vous vous transformez de fait en commercial. Mais si ce cas précis relève de l’évidence pour tout le monde, il n’en va pas nécessairement de même dans d’autres circonstances. Ainsi, quel que soit notre métier et notre fonction dans l’entreprise, à tout moment de la journée et souvent sans même nous en rendre compte, nous devenons… Tous des vendeurs

EXTRAIT

Chapitre 4/ La négo, une affaire de pros ! 

« Papa, tu veux bien me laisser aller au cinéma avec les copains, s’il te plait ? ». « Mais bien sûr mon chéri… Tu les auras dès que tu auras rangé ta chambre ! » Voici un parfait exemple de négociation rondement menée. Et son autre mérite est de vous démontrer que chacun d’entre nous passe sa vie à négocier d’une manière ou d’une autre. Avec nos enfants qui nous prennent pour un distributeur automatique de billets, notre patron qui a tendance à charger la barque sur les missions, notre prospect qui commence l’entrevue en nous informant que sa proposition est à prendre ou à laisser, notre banquier qui n’aurait rien contre l’idée de nous facturer son « bonjour chère madame », notre conjoint qui sait pertinemment que notre santé nous impose au moins deux semaines annuelles de bronzette sur la Cote d’Azur mais qui pencherait pourtant pour un été brumeux dans les Hautes Alpes, notre voisin du dessous qui met France Info à fond le samedi dès 6H45… Vous n’en n’aviez peut-être pas conscience, mais il ne se passe pas un jour sans que nous ayons besoin de rechercher le compromis.

Pour autant, il y a fort à parier que vous ne vous sentiez pas très à l’aise avec la négociation. Vrai ou faux ? Entre les uns qui estiment ne pas avoir les compétences requises pour bien s’en sortir et les autres ceux qui y voient carrément une forme de chantage, l’exercice n’a pas toujours très bonne presse dans notre société. Mettons tout de suite les points sur les i et les barres sur les t : la négociation n’a rien à voir avec le chantage. Pour tordre le cou une bonne fois pour toutes à cette ineptie, rien de tel que de demander à Mr Wikipédia ce qu’il en pense en comparant les définitions des deux termes :

–          Négociation : recherche d’un accord entre deux ou plusieurs interlocuteurs dans un temps limité. Cela implique la confrontation d’intérêts incompatibles sur divers points (de négociation) que chaque interlocuteur va tenter de rendre compatibles par un jeu de concessions mutuelles.

–          Chantage : action d’extorquer un avantage par la menace, notamment de révélations compromettantes ou diffamatoires.

Si l’on reprend l’exemple de ce début de chapitre, la mère de famille est donc bien dans la recherche d’un accord avec son fils par un jeu de concessions mutuelles. A aucun moment, elle ne vise l’extorsion d’un avantage par la menace.

 Quid de la seconde réserve des réfractaires à la négo, celle liée à une supposée difficulté de l’exercice ? Ils n’ont pas tout à fait tort. Pratiqué sans méthode, il ne donne pas toujours d’excellents résultats. C’est d’ailleurs pour cela qu’il évoque avant tout l’échec chez de nombreuses personnes qui gardent en mémoire le souvenir peu agréable d’avoir cédé faute d’avoir su sortir les bons arguments au bon moment… Si vous êtes dans ce cas mais que vous êtes néanmoins convaincu de l’utilité de maitriser l’art du compromis, vous avez frappé à la bonne porte. Sans surprise, les commerciaux d’élite sont en effet des négociateurs hors pair. Mais à l’instar du story telling et de la capacité de persuasion étudiés précédemment, le don naturel n’a pas grand chose à voir avec leurs prouesses. Une fois encore, tout (ou presque) est dans la technique […]

Publicité

Une réflexion au sujet de « « Nous sommes tous des vendeurs » avec E. Platnic Cohen: c’était dans le Business Club (podcast) »

    homecoming dresses at womanwithin a dit:
    20 mai 2013 à 11:13

    Great items from you, man. I have take into accout your stuff prior to and you are just too wonderful. I really like what you have received here, certainly like what you’re stating and the way in which by which you assert it. You’re making it entertaining and you continue to take care of to keep it wise. I cant wait to learn much more from you. This is really a wonderful website.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s