agnès beuchet

Les tendances du marché jeux/jouets en pleine croissance en France. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France : 
Samedi 16/12/17 à 7h – Dimanche 17/12/17 à 15h

⇒ Uniquement sur BFM Business Radio 

EMISSION SPÉCIALE : MARCHÉ ET TENDANCES DES JEUX ET JOUETS 

 

sapin-noel-decoration-guirlande-cadeaux.jpg   

(Ré)écouter et télécharger cette émission:

NOS INVITÉS:

  • MICHEL MOGGIO, directeur général de la FJP – Fédération française des industries Jouet – Puériculture
  • BIOVIVA, avec Jean-Thierry Winstel, fondateur
  • MAKO MOULAGES, avec Agnès Beuchet, présidente
  • SPLASH TOYS avec Najib Fayad, vice-président exécutif
LE MARCHÉ DU JOUET EN FRANCE

MARCHÉ GLOBAL: 3,43 milliards € en 2016, en hausse de 2% cette année (alors que l’augmentation n’a été que de 0,8% entre 2015 et 2016)

  • Exportations: 677,8 millions €
  • Nombre de jouets vendus: 226 millions
  • Dépenses annuelles par enfant: 248€
  • Prix moyen par jouet: 15€
  • Licences: 21% de parts de marché
  • 785 000 naissances en France en 2016

LE MARCHÉ DES JEUX/JOUETS POUR NOËL 2017

  • Les ventes de jeux et jouets à Noël représentent 1,2 milliards € en France
  • En moyenne, c’est 121€ par enfant dépensés, soit 6 cadeaux (source NPD)

Une tendance importante à souligner pour ce Noël – la part croissante des achats en ligne sur le marché du jouet. Le chiffre d’affaires réalisé en ligne a plus que doublé depuis 2012 et représente aujourd’hui 26% des ventes. 1 Français sur 4 fera ses achats en ligne. Les sources achat sont multiples : « pure players », sites e-commerce des magasins de jouets traditionnels ou des hypermarchés. Grâce au online l’expérience shopping est plus confortable et flexible  et le démarrage des achats Noël se fait de plus en plus tardivement.

Et la liste dans tout ça ?

Alors que le secrétariat pour les lettres au Père-Noël vient d’ouvrir, les chiffres NPD montrent que les Français sont plutôt moins disciplinés que leurs voisins quand il s’agit de suivre la liste établie par leurs chers et tendres. Un peu plus de la moitié des dépenses de jouets à Noël en France proviennent d’une demande directe des enfants âgés de 3 ans ou plus, alors que ce pourcentage est de 83% en Allemagne et de 73% en Espagne.

LES TENDANCES NOËL 2017

Collections, Mangas & Co

2017 a été marquée par le retour de la mode des jouets à collectionner qui ont concentré plus de 11% des ventes en volumes (1 jouet sur 9) depuis le début de l’année. Ces jouets à petits prix  – mini univers, figurines, toupies ou encore cartes stratégiques – ont la cote. Les catégories des jeux d’action masculins (Beyblade, Power Rangers) et des poupées (Sylvanian Families, Hatchimals, L.O.L., Enchantimals) sont d’ailleurs en hausse (+9%) à fin octobre poussées par ces formats à collectionner.

Le grand retour des toupies Beyblade, numéro 1 des ventes de jouets en France depuis le lancement de leur nouvelle édition Burst en septembre, s’inscrit dans cet engouement. « Le phénomène des collections est particulièrement intéressant cette année » continue Frédérique Tutt, « il illustre une double tendance : l’attractivité des formats petits prix à collectionner d’une part, et l’influence des séries japonaises type manga d’autre part. » Cette japonisation du secteur a été particulièrement perceptible sur les 12 derniers mois avec outre les toupies, des produits comme les cartes Pokémon, les médailles Yo-Kai Watch ou les figurines Power Rangers. Les thèmes ‘Manga’ affichent ainsi une croissance de près de 28% depuis le début 2017.

Les jeux de société : une exception française qui se porte bien

A l’heure du numérique, les jeux de société et les valeurs traditionnelles de convivialité et du « jouer ensemble » persistent. La France est le plus gros marché d’Europe pour les jeux de société et la catégorie va sans aucun doute passer la barre des 400 millions d’euros cette année avec une croissance de 7% à fin octobre (hors cartes stratégiques) qui devrait se confirmer à Noël. La nouveauté 2017 tient dans le concept des « Escape games » inspirés des salles de jeux grandeur nature où le temps est compté pour résoudre une série d’énigmes et s’échapper. « Unlock » « Escape Game » ou « Mission Escape » déclinent l’univers des Escape Rooms sous un format de jeux de plateau ou jeux d’actions adaptés pour les enfants. 

BIOVIVA, avec Jean-Thierry Winstel
  • Activité: production de jeux de société 100% made in France
  • Date de création: 1996
  • Lieu: Montpellier (34)
  • CA: 3,4 soit +40%
  • Effectif:20
  • Jeux au catalogue : près de 80 / + de 120 depuis 1996
  • 900 000 jeux produits en 2017
  • Ventes annuelles : 700 000 jeux en 2017  /  + 4 500 000 jeux vendus depuis 1996 
  • 10 1er prix sur 10 concours en moins d’un an
  • 10 emplois créés en 2 ans (6 chez Bioviva et 4 chez le partenaire imprimeur)
  • 100 % de nos jeux sont fabriqués en France
  • Lauréat 2016 des Trophées PME Bougeons-Nous de RMC

L’ACTIVITÉ DE BIOVIVA

bioviva for lifeBioviva conçoit, produit et commercialise, depuis 1996, des jeux de société. Convaincus que l’écologie n’est pas une tendance à suivre mais bien une façon d’envisager la vie dans toute sa diversité, l’entreprise depuis toujours à ce que ses activités impactent le moins possible l’environnement. Les jeux sont fabriqués en France à 100 %, dans la Drôme. Bioviva est  la seule entreprise du secteur des jeux/jouets dont tous les produits sont labellisés Origine France Garantie et éco-conçus.

« C’est en soutenant les entreprises françaises que nous contribuons au maintien des emplois et des savoir-faire locaux. Et c’est en choisissant des fournisseurs et des producteurs locaux que nous minimisons les transports de matières, en partie responsables des émissions de gaz à effet de serre. Encourager et faciliter la découverte et le respect de l’homme et de la nature à travers les jeux Bioviva ne peut donc être cohérent que si l’on consomme et produit localement. Ces choix limitent en effet nos marges et nos bénéfices, mais l’avenir de notre planète et de nos enfants est un enjeu qui n’a pas de prix à nos yeux » – Chloé Brach, responsable qualité environnement.

L’HISTOIRE DE BIOVIVA

Bioviva Editions, une petite entreprise montpelliéraine, est née en 1996. A l’origine, ses deux fondateurs, qui se sont connus sur les bancs de la fac de biologie, souhaitaient trouver un moyen nouveau et distrayant de faire découvrir la nature, de donner envie de la protéger. Et un des plus sûrs moyens de se distraire, c’est de jouer.

Le jeu Bioviva, la première « tentative » de l’entreprise, a été primé à de nombreuses reprises. Aujourd’hui, le catalogue de Bioviva Editions comporte des jeux de plateau, de cartes ou de dextérité,  éco-conçus à Montpellier puis fabriqués dans la Drôme, qui véhiculent aussi des valeurs de partage et d’entre-aide. Pas grand-chose à voir avec le Monopoly…

bioviva jeu.png

LES ACTUALITÉS 

  • ÉVÉNEMENT: La campagne Bioviva for Life: l’entreprise fait don, avec des associations caritatives, d’1 million de jeux aux enfants réfugiés du monde entier, dont 100 000 avant Noël !
  • Bioviva s’attaque au marché chinois en y vendant ses jeux fabriqués en France, soit exactement la tendance inverse de ce qui se pratique habituellement, mais impossible n’est pas Français !
  • Bioviva a signé un contrat mondial exclusif pour l’adaptation d’un jeu développé par un chercheur du CIRAD  (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) en vue de le proposer en version grand public pour 2018. 
MAKO MOULAGES avec Agnès Beuchet
  • Activité: fabrication de kits de moulages pour enfants
  • Date de création: 2014 (date 1ère création: 1963)
  • Siège social: Boulogne Billancourt (92)

L’HISTOIRE DE MAKO MOULAGES

La société Mako est à la fois jeune, et néanmoins porteuse d’une mémoire collective. Celle de plusieurs générations d’enfants (aujourd’hui adultes) qui ont connu Mako lorsqu’ils étaient petits, soit 80 % des plus de 30 ans. Créée dans les années 1963 par Roland Schwartz, la marque a disparu progressivement au début des années 90 (alors qu’elle avait été rachetée par Nathan puis Ravensburger).

Agnès Beuchet vient de Nantes, elle est maman de 3 enfants: « J’avais envie d’entreprendre depuis un moment. Je ne m’amusais plus dans mon travail. Il me manquait l’idée. »

LA PUBLICITÉ DES ANNÉES 80

L’ACTUALITÉ DE MAKO MOULAGES

Cette année, Mako présente sa collaboration avec les musées nationaux. Jeter une passerelle entre la grande Histoire et l’Art en majuscule et Mako moulages, spécialiste de l’art mineur en petits doigts (et madeleine de Proust historique pour 3 générations). Naissent 18 mois plus tard de cette merveilleuse rencontre, 2 éditions spéciales pour les petits et les grands !

  • L’ours de Pompon à mouler et à peindre que l’on retrouve au format géant au Musée de Dijon !
  • L’hippopotame bleu d’Egypte, à peindre et à peaufiner au crayon noir. Le Musée du Louvre à la maison !
mako moulages ours
SPLASH TOYS avec Najib Fayad
  • Activité:  producteur et distributeur de jouets
  • Date de création: 2007
  • CA: triplement de son chiffre d’affaires sur les trois dernières années et plus de 30% de croissance pour l’année: 80 millions de CA en 2017
  • Effectif: 30 en France / 10 en Asie / 10 en Allemagne et Benelux
  • L’entreprise fête ses 10 ans
  • Présent dans plus de 50 pays
  • Les ventes à l’international représentent 40%
  • 70% du CA en Europe
  • Double casquette: à la fois producteur et distributeur
  • 950 000 pièces fabriquées dans ses propres ateliers de développement???????
  • Ses succès:
    • Robo Fish (3,5 millions de produits vendus – Coup de cœur du Jury Grand Prix du Jouet 2013) – Un poisson-robot qui reproduit tous les mouvements d’un vrai poisson dans un bocal
    • Bomb-A-O (2,2 millions de pièces vendues – Toy Awards de Nuremberg) – Le principe tout simple de la bombe à eau, avec des ballons plus résistans et qui se ferment automatiquement quand ils sont pleins

Grand Prix du Jouet 2017 dans la catégorie jeux d’actions pour Tacam’Gober 

EN VEDETTE CETTE ANNÉE: LE SLIME! Mais qu’est-ce-que ça peut bien être?? C’est une sorte de pâte visqueuse colorée. Ca sert à quoi? Il paraît que quand on la malaxe elle a un effet anti-stress. En tout cas, les enfants en raffolent!! « Comment faire du slime » est d’ailleurs la 1ère recherche de 2017 sur Google! 

 

L’ACTUALITÉ DE SPLASH TOYS

Ouverture de bureaux à Hong Kong pour renforcer son développement en Asie et Océanie.

L’OBJECTIF DE SPLASH TOYS: devenir le leader mondial du jouet d’action

QUELLES SONT LES RECETTES POUR UN BEST SELLER

« Quand votre cœur de marché est composé d’enfants, il n’y a pas vraiment de recette magique, c’est plus une question de feelingBien sûr, il s’agit de mettre toutes les chances de son côté en proposant un jouet au bon prix, distribué par un large réseau, et avec une communication claire et soutenu en TV comme sur le digital. Mais ceci n’est que la partie émergé de l’iceberg, car tout se joue bien plus en amont, lors du développement produit. Il faut savoir à la fois anticiper les nouvelles tendances et dénicher les nouvelles technologies, tout en allant puiser dans des concepts et des thèmes vieux comme le monde afin de créer des jouets qui parlent aux enfants et surtout, qui leur racontent une histoire. La clé du succès réside donc avant tout dans le produit et l’univers développé tout autour, car le jouet possède un fort potentiel affectif ».

tir pigeon splash toys
Le Pigeon Shoot, jeu de tir, best-seller chez Splashtoys

LE PROCESSUS DE LA VIE D’UN JOUET

  • Brainstorming collectif dont le but est de porter à maturité un concept fort
  • Premières recherches techniques et visuels pour le design produit
  • Présentation de différentes options à notre bureau d’étude pour l’ingénierie
  • Réalisation du premiers prototype
  • Ajustements visuels et techniques du prototype
  • Présentation-Évaluations auprès de différents salons pro et grand public du jouet nationaux-internationaux
  • Derniers ajustements suite au retour des salons
  • Réalisation du produit final
  • Conception et création du packaging et de toute la partie communication national et international
  • Expédition du produit dans son emballage aux assistants du père Noël pour toute la partie distribution
Publicités

Mako moulages renaît de ses cendres ! C’est dans Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

BFM-BU-RADIODans le Business Club de France | BFM Business Radio

→ Diffusion : samedi 23/5/2015 à 7h et dimanche 24/5/2015 à 15h

AU SOMMAIRE

Talk 1 & 2 : MANAGEMENT COLLABORATIF: les nouvelles tendances, les bonnes pratiques, les conseils de nos experts

Talk 3 : MAKO MOULAGES se remet au goût du jour!

Talk 4 : MÉDIATION: Que faire en cas de mauvaise exécution d’une prestation commandée?

__________________________________________

TALK 3 – MAKO MOULAGES, avec Agnès Beuchet, présidente

Pour écouter, réécouter ou télécharger l’émission :

agnes beuchetVous souvenez-vous des moulages Mako, qui ont peuplé les enfances des années 70 et 80? Créée dans les années 1963 par Roland Schwartz, la marque avait disparu dans les années 1990 (rachetée par Nathan puis Ravensburger), elle revient aujourd’hui sur le devant de la scène, à l’initiative d’une entrepreneure nantaise, mère de famille: Agnès Beuchet. « J’avais envie d’entreprendre depuis un moment. Je ne m’amusais plus dans mon travail. Il me manquait l’idée. » dit-elle. Après 1 an, les signaux sont au vert avec plus de 30 000 boîtes vendues à ce jour. Tant qu’à faire, le concept a été modernisé, avec un plâtre de meilleure qualité, des sachets refermables, et des personnages correspondant aux goûts des enfants d’aujourd’hui.

DANS LES ANNÉES 80…

DANS LE PARISIEN

Grâce à elle, Mako Moulages revient

Vingt ans après la disparition des boîtes Mako Moulages des rayons de jeux, une maman parisienne relance la marque fétiche des enfants créatifs des années 1970. Et elle s’annonce déjà comme un must de Noël.

Souvenez-vous. L’odeur doucereuse du latex, la poudre de plâtre éparpillée sur la toile cirée… Ces Superman maladroitement bariolés, ces Blanche-Neige aux têtes fragiles qu’on extirpait du moule après avoir trépigné une demi-heure dans la cuisine… C’était l’occupation créative des samedis pluvieux et des mercredis entre enfants moulés dans des sous-pulls en polyester. Ils sont aujourd’hui parents et seront les premiers à accueillir la nouvelle avec des « aaah » : Mako Moulages revient !

Et si ce jeu mythique — créé en 1970 et disparu progressivement dans les années 1980 — promet d’être l’un des buzz de Noël, c’est précisément grâce à une de ces gamines, devenue mère. Agnès Beuchet a 38 ans et un souvenir très précis de sa période Mako Moulages : la boîte rouge, chez son père, dans le sous-sol aménagé en salle de jeu. Elle moulait et peignait de magnifiques Mickey. « C’était en 1979 ou 1980. » La jeune femme n’en dira pas plus : en achetant il y a un an la marque Mako, engloutie par Nathan puis Ravensburger et qui était « tombée en déchéance », elle s’est engagée à ne faire aucune promotion du passé. Pas facile quand on relance un jeu qui fait briller les yeux des plus de 30 ans. Mais cette maman de trois petits garçons n’en est pas à un défi près, puisque ce pari l’occupe sans discontinuer depuis deux ans…

Le déclic ? « Je travaillais dans une agence de marketing qui m’avait demandé de faire une recherche sur les marques intemporelles. explique-t-elle. Je suis tombée par hasard sur des forums Internet où des dizaines de nostalgiques se demandaient ce qu’était devenu Mako Moulages. Il y avait tellement d’émotion dans ces messages : Ça me rappelle chez ma grand-mère, J’en avais plein sur ma cheminée !… C’était très touchant, ça a fait écho en moi ! » Elle porte à ses lèvres une tasse psychédélique tout droit sortie des années 1970. « Je crois beaucoup à tout ce qu’on a fait dans le passé, dans le design, l’automobile. Je me suis dit que ce serait une super idée de relancer ce jeu-là ! »

Evidemment, on ne recrée pas toute une chaîne industrielle en un jour. Agnès a dû se frotter aux archives des chambres de commerce, aux « business plans », au regard encourageant mais surpris de son mari. Quitter, surtout, la sécurité de son job pour devenir « madame la PDG » et partir en quête des fournisseurs pour reconstituer le contenu de la fameuse boîte Mako Moulages. A commencer par le latex, sans lequel les moules ne seraient pas ! « Ça, c’est la plus belle partie de l’histoire, sourit-elle. J’ai recherché la société qui avait racheté Torti, le fabriquant de l’époque. Et je suis tombée sur une petite boîte dans l’Allier qui fabriquait des coussins anti-esquarre ! Elle était au bord du dépôt de bilan. Ma banque n’était pas chaude, mais j’ai eu envie de leur faire confiance… Et ils sont sortis de redressement judiciaire grâce aux moules ! »

Le plâtre, elle est allée le chercher à Carpentras, le sachet — refermable cette fois — dans le Nord, la peinture — lavable et plus écolo qu’en 1970 — dans l’Indre-et-Loire. Il n’y a guère que la boîte qui soit fabriquée en Italie. Madame la PDG est donc assez fière et tremblante au moment où les premières 40 000 boîtes Mako Moulages s’acheminent en direction des magasins de jouets. Elles sont désormais bleues et habilement relookées pour satisfaire aux obligations du contrat. Mais on y retrouve le petit lémurien, mascotte de la marque. Et si Disney est abandonné au profit de thématiques plus neutres (la ferme, l’écurie, la savane, la crèche…), il y a quand même une licence dans cette nouvelle collection : les Schtroumpfs, qui furent les stars d’Antenne 2 dans les années 1980… Et que les petits retrouvent aujourd’hui tous les matins sur Gulli. « Il faut que ça touche les deux générations, que ça les réunisse pour tatouiller ensemble, sourit Agnès. Mais la nostalgie n’aura qu’un temps et j’espère que les enfants, eux, vont trouver ça hyper actuel ! » (Article complet: Le Parisien)

LES CHIFFRES CLÉS

Date de création: 2013

CA: le premier exercice est bouclé et le CA est de 320 000 euros.  Environ 35000 boîtes vendues.

Les signaux pour 2015 sont au vert avec évaluation de sale-out (sortie de caisse) à date dans les 30 000 unités *en tête les figurines des licences super heros*

Effectif: des salariés chez « une dizaine de fournisseurs » (nombre d’emplois indirects difficile à déterminer)

Une étude de marché administrée sur un échantillon de 350 personnes en France, en octobre 2013 (75% de femmes, 80% de 31-45 ans), confirme une formidable cote d’amour de 78%.

Prix: de 19,90 € à 29,90 € dans les magasins de jouets.

LES PARTENAIRES

Les moules en latex rouge – Haute-Loire –

Passionné de latex et de moulages plâtre, Christophe Testud, le PDG réalise lui-même l’ensemble des outils de production. Son associé, Michel Chanson, rachète en 83 les entreprises Torti, qui fabriquaient les fameux moules rouges mako à l’époque.

Lorsqu’Agnès Beuchet va les voir pour relancer la fabrication, l’entreprise -Ligertex- traverse une crise et va cesser de produire. La rencontre et le projet de renaissance de la marque mako moulages lui donne un second souffle ! C’est reparti pour la production des figurines en latex, alias « le mako » pour ces partenaires de la première heure.

Le plâtre – Vaucluse –

Il est fourni par une entreprise artisanale, connue pour le plâtre de grande qualité, blanc et très performant qu’elle propose. Par rapport au plâtre d’origine, le plâtre mako 2014 ne fait pas de bulles lorsqu’on le mélange et est particulièrement résistant : une fois démoulées, les figurines résistent même aux chutes.

Les sachets – Yonne –

C’est un partenaire spécialisé dans l’emballage alimentaire et beauté qui assure l’ensachage du plâtre. Avec une nouveauté DE TAILLE : des sachets zippés, que l’on peut refermer à loisir. Et qui tiennent debout, façon Doy pack.

La peinture et les pinceaux – Indre-et-Loire –

Le pinceau et les 6 petits pots de peinture que l’on trouve dans les boites proviennent d’une petite entreprise de 33 personnes, spécialiste français du loisir créatif et des activités manuelles.

Les éléments en papier et en carton – Nord –

Autre innovation pour ce re-lancement, les boites mako moulages intègrent dorénavant un décor de jeu pour mettre en scène les figurines. C’est un imprimeur du Nord, avec qui Agnès Beuchet travaille fidèlement depuis 15 ans, qui est en charge de ces décors ainsi que des notices de jeu. Seules les boites proviennent d’Italie.

Logistique – Dordogne –

C’est dans une usine à taille humaine que se pilotent l’assemblage, le stockage et la plateforme d’expédition des boites mako moulages. Sans oublier la cale thermoformée, qui permet de placer les différents éléments de chaque boite, fabriquée sur place. Entre les deux entrepreneurs, ce fût un coup de cœur professionnel.