aubade

[FOCUS DE LA SEMAINE] – Salon de la lingerie : le grand retour de la culotte! C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France : 
Samedi 20/1/18 à 7h – Dimanche 21/1/18 à 15h

⇒ Uniquement sur BFM Business Radio 

simone perele 2

 

⇒ PREMIÈRE PARTIE 

TALK 1: Le bracelet connecté de Payintech donne accès aux activités sportives, remonte-pentes et même à l’eau en Afrique

LE FOCUS DE LA SEMAINE : SALON DE LA LINGERIE: Tendances et chiffres clés

TALK 2 : Le robot multimédia de KEECKER obéit au doigt et à l’oeil

⇒ DEUXIÈME PARTIE: CRÉER, REPRENDRE, DÉVELOPPER

LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR DES ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet

____________________________________________________________________________________________

LE FOCUS DE LA SEMAINE: Le Salon de la Lingerie, avec Cécile Vivier, directrice marketing Eurovet 

(Ré)écoutez et téléchargez cette interview:

luna
LES CHIFFRES CLÉS DU MARCHÉ DE LA LINGERIE

Chiffre d’affaires Lingerie 2017

  • 2,5 Milliards d’euros (-1,9% comparé à 2016 soit 2,55 Milliards d’€)
  • Budget moyen Lingerie : plus de 90€
  • Ce sont les jeunes 15/24 ans qui dépensent toujours le plus, à hauteur de 110€ (versus 108€ en 2016).
  • Mais les femmes de plus de 45 ans restent très actives avec un budget moyen de 109€ (versus 107€ en 2016).
  • En revanche les 35-44 ans font fortement baisser la moyenne avec
  • Un panier moyen de 97€ (versus 102€ en 2016).
LES TENDANCES

LA CULOTTE EST DE RETOUR ET FÊTE SES 100 ANS !

Accessoire du quotidien, et pièce iconique, elle fête ses 100 ans et se révèle désirable et sophistiquée : jeux de transparences, contrastes des matières, doubles ceintures, laçages ou liens sensuels.

1 – LA LINGERIE HAUTE EN COULEURS !

Elle se dévoile tout en couleurs sous un top oversize laissant entrevoir un détail ou une broderie… : violet lila, vert pétrole, teintes crèmes, rouge rubis, prunes violacés, coloris néocosmétiques, blush terracota…

salon lingerie2 – LA BRALETTE, ENCORE ET TOUJOURS

(néologisme qui signifie en anglais « petit soutien-gorge »)

Plus sexy qu’une simple brassière, cette pièce hybride, qui flirte entre lingerie et prêt-à-porter est un véritable IT-produit présent dans toutes les collections.

3 – ODE À LA TENDANCE VELOUTÉE

Le velours fait son apparition

simone perele4 – LE PYJAMA VERSION DAY AND NIGHT

Le pyjama se porte désormais de jour comme de nuit.

Le pyjama n’a jamais été si mode et si couture.

A SAVOIR ! Depuis 2008, les femmes ont manifestent un grand enthousiasme pour le shapewear (gaines-corsets). En 2016, les achats augmentent légèrement (+2,2 % en volume) et une gaine-corset coûte en moyenne 3,3 fois plus cher qu’une culotte.

 

Publicité

Lejaby au Salon de la Lingerie. C’était dans le Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

C’était dans le Business Club de France sur BFM Business Radio 

Diffusion jeudi 30/01/14 à 21h | samedi 1/2/14 à 7h | dimanche 2/2/14 à 15h

Au sommaire :

TALK 1 : SOCIAL MOOV  | « Facebook est un média à part entière »

TALK 2 : SALON DE LINGERIE ET  MAISON LEJABY | Marché de la lingerie : 3,5 Mds €

TALK 3 : SODIMAS | La PME française a construit 175 ascenseurs à Sotchi (village olympique).

TALK 4 : HELITE |Avec son airbag mobile, Helite équipe les skieurs cross français à Sotchi.

Pour écouter, réécouter et/ou télécharger l’émission :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20140130_club_0.mp3]

→ SALON de la LINGERIE et MAISON LEJABY, avec Séverine Marchesi (Déléguée Générale du Salon) et Alain Prost (Président de Maison Lejaby)

LES CHIFFRES 2013 DU MARCHÉ DE LA LINGERIE EN FRANCE


Attrapcoeur rouge-BD-mail
Chiffre d’affaires : 3,5 milliards € (soit une baisse de 1,7% en valeur par rapport à 2012)
Budget annuel moyen : 99,4 € (vs 97 € en 2012)
Comme depuis plusieurs saisons, les 15-24 ans dépensent le plus pour leur lingerie avec un budget moyen de 135 €, devançant ainsi de peu les 45-54 ans (132 €).
Les parisiennes restent les plus grosses consommatrices de lingerie avec 20% des sommes dépensées en 2013.

Retrouvez tous les chiffres dans notre dossier spécial

La lingerie se fait plus sexy pour doper des ventes en berne

A l’occasion du salon international de la lingerie, qui se tient à Paris du 25 au 27 janvier, les marques misent sur les dessous coquins. Objectif : relancer les ventes dans un secteur dont le chiffre d’affaires a reculé de 1,7 % en 2013.

Après le porno chic dans les années 2000, 2014 va marquer le grand retour du sexy dans la lingerie. C’est ce que pourront découvrir les visiteurs du salon international du secteur qui se tient à Paris du 25 au 27 janvier. «Cette quête du sexy ne concerne pas seulement les créateurs, mais aussi les marques référentes. Tout le monde s’y est mis, confie Cécile Vivier, directrice marketing d’Eurovet, l’organisateur du salon. Mais cette tendance est traitée de façon discrète, y compris dans la communication».

Après les copines de la série télévisée « Sex and The City », c’est le livre érotique « 50 nuances de grey », un best-seller mondial qui aurait permis de lever les tabous, et d’inciter les femmes à l’achat de dessous coquins.

(…) « Les femmes veulent continuer à se faire plaisir, malgré la crise. Elles sont aussi en quête de confort. Ce qui explique le succès des matières gainantes, sans couture. Cette approche plus fonctionnelle a aussi aidé à soutenir le marché», souligne Marie-Laure Bellon, présidente du directoire d’Eurovet. Le budget moyen consacré aux dessous a en effet augmenté à 99,4 euros. Car ce type de produits techniques sont plus chers.
(…) Pour les hommes, 2014 va marquer le grand retour du caleçon. La mode est aux imprimés que ces ­messieurs aiment assortir à leurs chemises, selon le groupe Eminence, le ­leader du secteur. Le boxer domine toutefois encore largement. Il a pesé 62 % des achats en 2013, contre 67 % en 2012. Le pyjama ­devrait aussi connaître un retour de flamme, alors que 45 % des hommes, ­selon un sondage réalisé par le Salon, dorment en sous-vêtements et 33 % sans rien. (Source: Les Echos)

MAISON LEJABY

Fantasy noir-BD-mailCA : 28 millions en 2013 (20 millions en 2012)
Effectif : 200
Date de création : 1930
Lieu : rillieux la pape

Pionnière des matières techniques dans la lingerie, créatrice du premier soutien-gorge invisible et de nombreuses autres innovations marquantes, la société n’a jamais cessé d’innover pour sublimer la féminité. Avec ses trois collections, Maison Lejaby Couture, Maison Lejaby Elixir et Maison Lejaby Premium, l’entreprise a conquis plusieurs pays, dont la Russie où elle a su s’imposer comme la marque de référence dans le luxe. Dirigée par Alain Prost, ancien dirigeant de L’Oréal, du groupe Chantelle et ex-patron de La Perla, la société est basée à Lyon et emploie 206 personnes dont près d’une dizaine de jeunes couturières-corsetières pour garantir la transmission de son Savoir-Faire séculaire.

LEJABY peaufine sa montée en gamme et cherche des investisseurs

Lejaby a redressé la barre et cherche des investisseurs pour financer sa montée en gamme et son développement international. L’emblématique marque française de lingerie mise en liquidation judiciaire a été reprise il y a deux ans par l’entrepreneur Alain Prost. Rebaptisée « Maison Lejaby », la société qui fête ses 130 ans cette année s’est repositionnée sur le haut de gamme et a retrouvé l’équilibre opérationnel. « La phase de reprise est derrière nous. Une nouvelle étape s’ouvre, celle du développement », a déclaré à Reuters le président de Lejaby, précisant avoir investi avec ses deux associés 10 millions d’euros dans l’entreprise et avoir obtenu 5,0 millions d’euros de prêts bancaires. La société a réalisé un chiffre d’affaires de 28 millions d’euros en 2013, contre 20 millions en 2012, et a équilibré son résultat brut d’exploitation (Ebitda), pour une perte nette comprise entre un million et deux millions d’euros. « Le point mort est atteint sur la partie opérationnelle. Nous sommes sur la bonne voie », se félicite Alain Prost, ancien directeur général de La Perla passé auparavant par L’Oréal. Il dit tabler sur une croissance d’environ 15% en 2014 et sur un résultat net positif, et vise un doublement des ventes en cinq ans. (La suite sur Capital.fr)

–> Les tendances… pour les hommes ! 

La grande surprise est le retour du caleçon ! Fini les boxers ! Retour aux années 80 ? C’est en tout cas une grande tendance de ce salon de la lingerie 2014.

Sixtines
Sixtines

Salon de la lingerie 2013. C’était dans le Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

C’était dans le  Business Club de France sur BFM Business Radio (diffusé sam 19/1 à 7h et dim 20/1/13 à 15h)

Au sommaire

  • E-Blink : Une solution qui permettra de proposer de la 4G et donc de l’Internet haut débit partout, même dans les endroits les plus reculés. C’est une 1ere mondiale et elle est française !
  • Groupe Arelis : Au départ, la fusion de 2 PME qui sont devenues un Groupe (Arelis) et qui vient d’acquérir aujourd’hui Thomson Broadcast
  • My Job Company : Le site propose de publier des offres d’emploi sur les réseaux sociaux des particuliers. L’entreprise vient de lever 650 000 euros.
  • Salon de la Lingerie : Quelle tendance ? Quel est le marché ? Et des nouveautés chez Wolf Lingerie et le lancement d’Aubade Men

Pour écouter ou réécouter l’émission :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20130121_club_1.mp3]

→SALON DE LINGERIE  (4è partie) avec : 

  • Séverine Marchési, commissaire générale du Salon
  • Claire Masson, directrice de marque Aubade
  • Gilles Séchaud, directeur général adjoint de Wolf Lingerie

Le salon de la lingerie du 19 au 21 janvier 2013 à Paris – Porte de Versailles : 50ème édition.

Maison Lejaby

Au Salon de la Lingerie, les danseuses du Lido ont défilé habillées de la nouvelle collection de la Maison Lejaby, une entreprise française qui était vouée à la disparition il y a à peine un an. Reportage BFMTV

Le marché de la lingerie en France 2012

  • Chiffre d’affaires : 2,6 milliards € en 2012, soit une baisse de 2,2 % vs 2011
  • Panier moyen en 2012 : 97 € vs 97,4 € en 2011

Budget lingerie 2012 – Par femme et tranche d’âges

  • 15/24 ans      144,8€
  • 25/34 ans      99,8€
  • 35/44 ans      96,4€
  • 45/54 ans      113,6€
  • 55/64 ans      108,2€
  • 65 et +           48,5€

Les nouveautés Aubade Men 

« En 2003, nous avions lancé une collection masculine mais, après le rachat par le groupe Calida en 2005, la stratégie a été concentrée sur le développement retail, Le renforcement produit devait alors servir notre univers féminin » Aujourd’hui Aubade revient en force sur cette nouvelle cible : les hommes.

Construite autour de la seule forme du boxer, la première collection comprend quatre imprimés déclinés en dix coloris. Des imprimés voulus ludiques pour tisser la complicité avec le consommateur. 

17

La collection Homme s’inspirera de la communication « Femme »  

Les LECONS DE SEDUCTION lancée en 1992 a marqué un tournant. A la suite de cette campagne qui fut l’une des premières à afficher la lingerie dans la rue le CA a augmenté de près de 30% ! (voir ici les photos du calendrier 2013)

Aubade-Men-pour-une-lecon-de-seduction-au-masculin_exact780x1040_p

Le marché de la lingerie masculine… 

Le marché masculin (source étude Kantar sur 11 900 personnes)

  • 22 270 millions de pièces ont été vendues au printemps 2012
  • Le marché masculin français pèse 35 % de la valeur totale du marché des sous-vêtements homme/ femme.
  • Constat sans appel, le boxer remporte 67% des suffrages en matière de formes.
  • Le Homewear représente 14% en valeur et 53% en volume de l’habillement homme (15 ans et +)… Cette progression se caractérise par une prédominance en volume de la chaussette à 56%, contre 41% pour les sous-vêtements. Pour autant ces derniers gardent la majorité avec 58% du poids valeur.
  • Dans leurs tiroirs il y a : des boxers pour 57 %, des slips pour 45% et des strings pour seulement 3,3%.
String Hom
String Hom
  • 42,8% des individus interrogés ont acheté au moins un article de sous-vêtements masculins au cours de l’année, soit :33.6 euros dépensés en moyenne
  • 5.6 articles achetés au prix moyen de 6 euros
  • Fréquence de leurs achats : 1.9 fois dans l’année à raison de 2.9 articles à chaque fois
  • Si le volume d’articles tendrait plutôt à baisser, la valeur, elle, ne cesse d’augmenter passant de 673, 8 millions d’euros fin 2010, à 678.7 millions d’euros fin 2011 et 724.2 millions d’euros fin 2012.
impetus
impetus

Les nouveautés Wolf Lingerie pour les femmes… 

  • OUPS ! by Sans Complexe

Pour créer une marque alliant la typologie « poitrines généreuses » (comme Sans Complexe) et la typologie « jeune », mode, tendance. Objectif : élargir la cible actuelle de la marque aux 18-25 ans

Oups !
Oups !
  • PLAYBOY

Pour être au diapason de la tendance actuelle décomplexée, recherche de « consommation hédonique à petits prix ». C’est la première fois que Playboy se lance dans la lingerie ! Le nom a déjà 97% de notoriété

Profil de clientèle : 18-35 ans, recherche la caution d’une marque prestigieuse pour ses achats de lingerie sexy4384-Regarde Moi-70-43-Noir

Playboy
Playboy

SC_Collection_PE13_02_Arum

Les autres marques de Wolf Lingerie : 

  • Rosy – l’achat plaisir : plus de 40% de taux de notoriété

Stratégie 2013 : arrêt de la distribution en GMS, lancement exclusif de la gamme collant aux Galeries Lafayette

  • Billet doux  – l’achat d’impulsion : prix accessible, choix et renouvellement, communications originales et inédites, 3ème marque en parts de marché volume

Cible : 25-35 ans

Parure à moins de 20 euros

  • Sans Complexe – l’achat utile : pour les « poitrines généreuses », spécialiste du maintien, lingerie à prix raisonnable, 2ème marque en parts de marché volume. En 2011 à l’occasion du Salon de la lingerie, Sans Complexe a frappé fort. Une dizaine de jolies filles sont descendues dans la rue, en très petite tenue … sous le regard perplexe des passants. Vous avez manqué ce rendez-vous? Cette vidéo est pour vous !

En 2012, la marque a progressé en notoriété : +3,5 points