doctolib

Les bonnes nouvelles de ce lundi 4 décembre

Publié le

10 bonnes nouvelles juste pour vous!

LES DÉCIDEURS ONT LE MORAL…

moral bonheurSelon le baromètre des décideurs Viavoice/HEC, après une décrue en septembre, le moral des décideurs repart à la hausse en cette fin d’année. 35 % des cadres anticipent une baisse du chômage pour les mois à venir (+8 points), contre 28 % anticipant une hausse. 76 % d’entre eux pensent également que pour la plupart des entreprises le développement durable a davantage été utilisé ces dernières années pour la communication ou le marketing que pour des « actions concrètes ».

… NOUS AUSSI!

bonheur decideursSelon l’INSEE, après quatre mois consécutifs de baisse, le moral des ménages a légèrement rebondi au mois de novembre, en gagnant deux points. Beaucoup d’entre nous s’attendent à une baisse du chômage et de l’inflation, notamment.

UN CALENDRIER DE L’AVENT INVERSÉ

generosite.jpgUne idée brillante: au lieu de recevoir, donnez! Chaque jour jusqu’à Noël, remplissez une boîte de denrées de première nécessité: nourriture, vêtements, produits d’hygiène, etc. Cette boîte sera donnée le 25 décembre à une association (Restos du Cœur, Croix Rouge, etc.) ou directement à une personne sans-abri. Plus d’infos 

BRAVO! VOUS ACHETEZ MADE IN FRANCE

74% d’entre nous sommes prêts à payer plus cher pour un produit fait en France! On veut avant tout soutenir nos entreprises et maintenir nos emplois. On peut s’auto-féliciter!

infographie made in france.png

POUR MIEUX TRAVAILLER, SOYONS HEUREUX

Un salarié heureux est 31% plus productif, 9 fois plus loyal et 55% plus créatif. Ajoutons aussi que la productivité augmente de 20% dans un environnement végétalisé (selon Romain Raffard de Bergamotte).

Pass the good vibes around!

bonheur travail.jpg

 

UN JOB DE RÊVE

C’est le cas de Bruno Maltor, globe-trotter, qui a ouvert un simple blog en 2012 pour publier ses photos de voyage. Aujourd’hui, Votre Tour du Monde enregistre 4 millions de visites en 2016, fédère une communauté de plus de 100 000 personnes sur Instagram et sur Facebook.

DOCTOLIB A LEVÉ 61 MILLIONS EN 2017

Doctolib logoAprès avoir levé 26 millions € en janvier, la plateforme de prise de rendez-vous (y compris à l’hôpital) médicaux récolte 35 millions supplémentaires pour recruter 200 personnes en 2018. Elle référence près de 30 000 professionnels de la santé

(Ré)écoutez notre interview de Stanislas Niox-Chateau lors de la levée de fonds de janvier 2017:

DÉINOVE VEUT CONCEVOIR LES ANTIBIOTIQUES DE DEMAIN

deinove1Déinove est une biotech pas comme les autres: elle récolte des bactéries extrêmement rares et résistantes, les déinocoques. Elles ont survécu 4 milliards d’années dans des milieux très hostiles. Leur utilité? Lutter contre la résistance aux antibiotiques, fléau responsable d’1 décès toutes les 3 secondes dans le monde.

(Ré)écoutez et téléchargez notre interview du 2/12 ici:

BIENTÔT LA BOUTIQUE DE VOS RÊVES PRÈS DE CHEZ VOUS

Epicerie de QuartierVous rêvez de voir apparaître une libraire, une boutique de chaussures, un boucher tout près de chez vous? CMARUE vous propose plateforme de vote pour l’installation d’un commerce dans un quartier. Pour l’instant disponible seulement dans le 19ème arrondissement de Paris, elle ouvrira bientôt dans toute la France.

(Ré)écoutez et téléchargez notre interview du 2/12 ici:

 

Publicité

Doctolib lève 35 millions €!

Publié le

Doctolib logoLa plateforme de prise de rendez-vous médicaux en ligne avait déjà levé 26 millions € en début d’année. Près de 30 000 professionnels de la santé sont référencés. Cette levée de fonds va permettre d’accroître la présence de l’entreprise sur le marché allemand, mais aussi de recruter 200 personnes en 2018.

Les fonds ont été levés auprès d’Eurazeo, BPI France. BFM Business précise aussi que  « parmi les actionnaires de Doctolib figurent également des spécialistes de l’économie numérique comme le fonds international de capital-risque Accel, ou des entrepreneurs comme Pierre Kosciusko-Morizet, cofondateur du site de commerce en ligne PriceMinister, et Nicolas Brusson, cofondateur de la start-up française de covoiturage BlaBlaCar ».

Au printemps dernier, Doctolib mettait en place un partenariat avec l’AP-HP : 

Dans le cadre de cet accord, les patients auront la possibilité de prendre un rendez-vous en ligne avec l’un des 9 000 médecins de l’AP-HP d’ici juin 2018.

En s’alliant avec Doctolib, l’AP-HP vise 1,2 million de rendez-vous pris en ligne chaque année, sur 4 millions de consultations. Le coût du déploiement de ce dispositif est évalué «entre 1 et 2 millions d’euros sur la durée du marché (quatre ans)» par l’AP-HP.

(Ré)écoutez notre interview de Stanislas Niox-Chateau lors de la levée de fonds de janvier 2017:

 

 

Doctolib, plateforme de prise de rendez-vous médicaux, part à la conquête de l’Europe. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

BFM-BU-RADIODans le Business Club de France | Uniquement sur BFM Business Radio

Diffusion samedi 28/11/2015 à 7h | dimanche 29/11/2015 à 15h

————————————————————-

Talk 1 : DOCTOLIB : croissance fulgurante et 23 millions € levés en 2 ans!  

Talk 2: LE LYNX, 20 000 devis réalisés par jour!

Talk 3 :  CANIBAL invente le recyclage-plaisir

Talk 4 : Le rendez-vous du médiateur interentreprises. Avec Pierre Pelouzet

Talk 1: Doctolib, avec Stanislas Niox-Château, président cofondateur

Ecouter, réécouter et télécharger cette interview:

logodoctolibDOCTOLIB est une plateforme de prise de rendez-vous médicaux en ligne créée en 2013 et qui emploie déjà 150 salariés! Elle vient de réaliser sa 3ème levée de fonds pour conquérir les marchés européens.

UNE TRÈS FORTE CROISSANCE!

  • Plus de 5 000 professionnels enregistrés (généralistes, dentistes, ophtalmologues…)
  • 2 millions de visiteurs se rendent chaque mois sur le site.
  • octobre 2015 – Levée de 18 millions € (la 3ème depuis la création – ce qui porte à 23 millions € le montant total des investissements), auprès du fonds américain Accel Partners et de plusieurs de ses investisseurs historiques, dont Pierre Kosciusko-Morizet (PriceMinister-Rakuten), Bertrand Jelensperger (Lafourchette), Antoine Freysz (Kerala Ventures), Olivier Occelli (Naturabuy) et de Maxime Forgeot
  • Des bureaux dans les 15 plus grandes villes de France

Capture d’écran 2015-11-24 à 17.23.11LU SUR FRENCHWEB – 13 octobre 2015 – Doctolib lève 18 millions d’euros pour prendre le pouls de l’Europe

Fixer un rendez-vous chez un médecin comme on réserve une place de cinéma ou de théâtre sur Internet : c’est l’objectif que s’est fixée Doctolib, une start-up parisienne spécialisée dans la prise de rendez-vous en ligne chez les professionnels de santé.

Un an et demi après son lancement, sa plateforme revendique plus de 5 000 professionnels enregistrés (généralistes, dentistes, ophtalmologues…) auprès de qui elle commercialise ses offres de visibilité et de gestion (agenda, service de rappel par SMS…). Au final, 2 millions de visiteurs se rendent chaque mois sur le site.

Lancement dans six pays dans les 18 prochains mois

Pour continuer sur sa lancée, Doctolib vient de lever 18 millions d’euros auprès du fonds américain Accel Partners et de plusieurs de ses investisseurs historiques, dont Pierre Kosciusko-Morizet (PriceMinister-Rakuten), Bertrand Jelensperger (Lafourchette), Antoine Freysz (Kerala Ventures), Olivier Occelli (Naturabuy) et de Maxime Forgeot. Nicolas Brusson, l’un des cofondateurs de BlaBlaCar, rejoint également les investisseurs. L’an passé, la société avait déjà bouclé un tour de table de 4 millions d’euros, et un autre de 1 million quelques mois plus tôt.

Avec cette nouvelle opération, la start-up prévoit de se lancer dans six pays au cours des 18 prochains mois et distancer ses concurrents, dont PagesJaunes Doc, le service lancé par Solocal Group. L’entreprise entend également renforcer ses effectifs à raison de 10 nouveaux recrutements chaque mois.

DANS CHALLENGES – octobre 2015

« Notre objectif est de consolider notre position de leader en France. Aujourd’hui nous sommes 5 fois plus grand que nos concurrents. Nous enregistrons 10 fois plus de trafic qu’eux et nous sommes les seuls à avoir signé 100 établissements de santé« , affirme Stanislas Niox-Chateau. Pour conforter cette position de leader, Doctolib compte doubler de taille en 12 mois et atteindre les 240 salariés. La moitié des recrutements concernera des « consultants », des commerciaux envoyés aux quatre coins de la France et chargés, une fois la signature d’un contrat, du service après-vente. L’autre moitié sera composée de profils plus techniques et marketing afin de développer la technologie et renforcer la notoriété du site. « Nous voulons atteindre les 100.000 praticiens le plus vite possible. L’essentiel de notre croissance se situe en province. Sur les 5.000 médecins que nous avons, 1.600 à 1.700 viennent de province« , poursuit Stanislas Niox-Chateau.

Doctolib offre des fonctionnalités que sont incapables de fournir pour le moment ses concurrents, comme la possibilité de moduler la période d’accessibilité d’un rendez-vous ou d’annuler un rendez-vous via son sms de rappel. Par ailleurs, leur outil se synchronise avec tous les logiciels utilisés par la profession. Les praticiens ne sont donc pas obligés de changer leurs habitudes. « Notre proposition de valeur principale ce n’est pas de donner la possibilité à un patient de prendre rendez-vous 24h/24 et 7j/7 mais de permettre aux médecins d’optimiser leurs agendas et le temps de secrétariat. C’est pour cette raison que nous avons investi énormément d’argent dans le développement de la technologie pour s’adapter aux mieux aux besoins des praticiens et que nous les assistons pour l’installation de l’outil et son utilisation au quotidien », analyse Stanislas Niox-Chateau. La plateforme peut ainsi se targuer de diviser par cinq le pourcentage de rendez-vous non-honorés (de 10-12% à 2,4% en moyenne) et d’apporter désormais un tiers des rendez-vous chez les médecins abonnés. Dans les deux ans à venir, ils veulent conquérir une grande partie de l’Europe de l’Ouest (Allemagne, Espagne, Italie, Pays-Bas, Suisse…).