levée de fonds

LUNDI BONHEUR – 16 avril

Publié le

Cette semaine, des bonnes nouvelles et du soleil
LES FRANÇAIS PRÉFÈRENT L’EAU À L’ALCOOL, ET VOUS? 

Castalie, société française d’eau microfiltrée, nous en apprend de belles! Figurez-vous que: 

  • Seulement 3% des Français sont attirés par les personnes buvant de l’alcool
  • 36% de femmes et 48% d’hommes se disent séduits par les buveurs d’eau pétillante
  • 66% des hommes boivent de l’alcool à un RDV amoureux contre 43% des femmes
  • 74% de femmes et 83% d’hommes boivent après avoir fait l’amour… et de l’eau plate à 92%
  • Les régions où les Français sont les plus (ou moins) assoiffés après l’amour : Top : Provence-Alpes-Côte-D’azur avec 12% et Flop : Bretagne avec 5%

Vivons d’amour et d’eau fraîche…

eau fraiche.gif

67 MILLIONS € POUR SYMPHONY

cybercriminalité.jpgFondée par un Français aux Etats-Unis, la jeune entreprise Symphony est à l’origine d’un super système de messagerie cryptée. Déjà presque licorne, on comprend qu’elle séduise les investisseurs à l’heure de la menace grandissante de la cybercriminalité.

Plus d’infos

XXXXXX

XXXXXX

CROISSANCE EN VUE DANS L’HEXAGONE

france.jpgBFM nous apprend que « alors que toutes les grandes économies devraient voir leur croissance ralentir en 2019, celle de la France va continuer de progresser, selon les estimations de l’OFCE. L’économie tricolore ne tourne pas encore à 100% de ses capacités, contrairement à d’autres de ses partenaires ». Restons positifs!

Plus d’infos 

1600 EMPLOIS CRÉÉS SUR ULULE

Ulule_logoEn l’espace de 8 ans, 1600 emplois durables et 1000 entreprises ont été créés grâce aux 20 000 projets financés sur Ulule. La plateforme porte depuis son origine un engagement sociétal fort. 22 000 projets ont été financés par une communauté de 2 millions d’Ululeurs à travers le monde.

  • 50% des projets Ulule sont portés par des femmes (contre 40% de moyenne dans la création d’entreprise en France).
  • 46% des porteurs de projets ont moins de 30 ans (contre 37% pour les créateurs d’entreprises en France).
  • 88% des contributeurs estiment que grâce à Ulule ils ont pu soutenir des projets qui ne sont pas suffisamment représentés ailleurs.
UN LAVE-GLACE D’EAU DE PLUIE

Un jeu d’enfant! Deux ados allemands ont eu l’idée de recycler l’eau de pluie en lave-glace. Voyant leur père, après une averse, essayant de nettoyer son pare-brise sali alors que le lave-glace était épuisé, frère et soeur se sont dit que cette eau de pluie aurait pu alimenter le lave-glace. Leur invention a même été repérée par Ford qui l’a testé sur un de ses modèles. La valeur n’attend pas le nombre des années!

Plus d’infos

[LUNDI BONHEUR] – 26 mars 2018

Publié le Mis à jour le

Ca y est, on a enfin changé d’heure, bientôt le temps des terrasses! 

ET PARLONS BIEN, PARLONS BONHEUR!

LA BALLADE DES 1 MILLIARD DE GENS HEUREUX

Mo Gawdat, directeur de Google X, le laboratoire de projets secrets de Google a décidé de créer l’ONG du bonheur, « One billion happy ». Il souhaite rendre heureux pas moins d’1 milliard de gens, en misant sur le bouche-à-oreille et les réseaux sociaux. Il nous invite d’abord à considérer le bonheur comme notre priorité, puis à développer notre capacité et nos actions pour être heureux, et enfin d’en parler autour de nous, à au moins deux personnes, pour créer une chaîne du bonheur. Simple et efficace? Le temps le dira.  Son livre « la formule du bonheur » est sorti chez Larousse.

45 MILLIONS POUR MADE.COM

made com.pngMade.com, la plateforme d’e-commerce spécialisée dans la vente de meubles, a levé 45 millions d’euros auprès d’un nouvel investisseur institutionnel dont le nom n’a pas été dévoilé et de ses actionnaires historiques, Partech Ventures, Level Equity et Eight Roads Ventures. En 2015, l’entreprise avait déjà levé 60 millions de dollars.  Créée en 2010 « L’entreprise annonce un chiffre d’affaires 2017 de 143 millions d’euros, en croissance annuelle de 40 % ».

En savoir plus sur Frenchweb

LES FEMMES CHAMPIONNES DES LEVÉES DE FONDS

femme-dirigeante.jpgD’après le baromètre StartHer-KPMG relayé par Frenchweb:

—Les femmes sont de plus en plus représentées dans le secteur de la Tech: les levées de fonds féminines sont ainsi en croissance de près de 50 % en volume

—Les femmes dirigeantes sont légèrement sur-représentées en amorçage, mais proportionnellement autant présentes que les hommes en deuxième tour et plus (environ 5 % des investissements)

—Les dirigeantes de start-up investissent les secteurs du logiciel et des services informatiques (26% des levées de fonds, soit 13 points de plus que l’an dernier)

En savoir plus sur Frenchweb

JOBS D’ÉTÉ: UNE ANNÉE 2018 EN AVANCE SUR LES EMBAUCHES

job-ete.jpgQapa.fr, partenaire emploi de tous les français, dévoile les chiffres de son baromètre* annuel consacré aux emploisestivaux. Une année 2018 bien en avance par rapport à 2017 et avec des offres plus dispersées sur l’ensemble des régions.

« Cette année, les emplois estivaux vont s’arracher ! D’abord les recruteurs ont déposé leurs annonces encore plus tôt que l’année précédente,et les offres sont plus éparpillées sur l’ensemble des régions. Il y a donc plus de possibilités pour les travailleurs cet été, mais comme il y a des profils pénuriques les entreprises confirment dès maintenant les candidats. QAPA est le leader du recrutement des saisonniers et jobs d’été avec4,5 millions de candidats disponibles dans tous les secteurs et dans toute la France. » Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr

Les postes les plus recherchés sont ceux de serveur(euse) et vendeur(euse), majoritairement en Île-de-France, Auvergne-Rhône Alpes et PACA.

APRÈS LE VÉLO, LE PÉDALO ÉLECTRIQUE!

ceclo.jpgLa startup Ceclo vient de mettre au point un pédalo à assistance électrique. C’est comme si 4 personnes pédalaient avec vous. De quoi augmenter le temps de farniente sur le lac!

RIONS, C’EST BON POUR LA SANTÉ

rire.jpg

C’est lundi, jour du bonheur!

Publié le Mis à jour le

J-8 avant le PRINTEMPS!!! 

Une seule journée par an consacrée aux femmes c’est trop peu. Nous, on continue:

FEMMES AUX POSTES DE DIRECTION: la France, bonne élève

femme dirigeanteD’après l’étude annuelle « Women in Business » de Grant Thornton International, menée au sein de 35 pays au dernier semestre 2017, un nombre plus important d’entreprises (75 % en 2018 contre 66 % en 2017) comptent désormais au moins une femme à un poste de top management ou de directionLes entreprises françaises sont au-dessus de la moyenne mondiale avec un résultat de près de 79%.

Pour en savoir plus 

xxxx

LES FEMMES PLUS HEUREUSES AU TRAVAIL QUE LES HOMMES

Selon la récente étude du cabinet Robert Half « Les secrets du bonheur au travail », les femmes seraient souvent plus satisfaites au travail que les hommes. Elles se considèrent traitées équitablement et avec respect (16% contre 13% pour les hommes), se sentent capables d’influencer d’importantes décisions (24% contre 17% chez les hommes) et se sentent libres d’être elles-mêmes (à 15% vs 11% pour les hommes).

ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE: LES SYNDICATS VEULENT DES ACTES

Equal male female sex equality balanceSelon Les Echos: Les syndicats français réclament  de « passer, comme en Islande, d’une obligation de moyens à une obligation de résultats ».  Une loi qui vient d’être votée dans cette île impose aux entreprises d’obtenir une certification de leur système de rémunération, qui garantisse qu’il respecte les règles édictées conjointement par les syndicats islandais, la confédération des employeurs et certains membres du gouvernement.

En savoir plus 

LES STARTUPS FRANÇAISES ONT LEVÉ 258 MILLIONS € EN FÉVRIER

startup« Les mobilités sont loin devant les autres secteurs, portées par le tour de table de Cityscoot. Suivent les médias et la fintech. Les jeunes poussent de l’Hexagone ont amassé 255 millions d’euros en levées de fonds en février,  soit plus du double de l’année dernière sur la même période(102 millions d’euros) ».

En savoir plus sur Le Journal du Net

xxxxx

EURATECHNOLOGIES fait des petits

euratechnologies-exterieur1er incubateur en France selon Fundacity, le célèbre Lillois annonce l’ouverture de deux nouvelles structures. Créé en 2009, EuraTechnologies accueille 300 entreprises, 3700 salariés, 500 événements annuels et un réseau international dense (San Francisco, Dubaï, Shanghai, New-York, Belo Horizonte).

Plus d’infos sur Capital

xxxx

xxxx

FAMILLE, HONNÊTETÉ, VALEURS: les Français ont de belles valeurs

Le baromètre annuel des valeurs des Français a été dévoilé ce week-end en exclusivité au Business Club de France sur BFM radio. Publié par le cabinet de conseil de direction générale en stratégie et management Kea & Partners, il classe une centaine de valeurs perçues et désirées par les Français sur 3 plans : personnel, dans la nation et au sein de l’entreprise. Cette année, les Français sont plus optimistes et cherchent l’épanouissement au travail. 

Capture d_écran 2018-03-07 à 16.32.08

Téléchargez le baromètreBaromètre des Français Kea 2017

UN ROBOT AU CERVEAU HUMAIN?

robotAnother Brain, c’est la nouvelle aventure de Bruno Maisonnier, fondateur d’Aldebaran (créateur des robots Nao, Pepper, Romeo). L’idée très avant-gardiste est de créer un robot qui, comme un humain, est capable d’apprendre par lui-même. En d’autres termes un robot doté d’une conscience… Technologie parfaite pour la voiture autonome, mais aussi la robotique industrielle, la médecine personnalisée, etc. Et pourquoi pas à l’avenir faire le café, s’occuper des enfants, nous réprimander quand on mange trop de chocolat? Une vision à la fois magique et quelque peu effrayante…

LA MÉDIATION DES ENTREPRISES: un dispositif hyper efficace

mediationFaire appel à un médiateur pour résoudre les conflits inter-entreprises est une pratique de plus en plus courante en France, qui se révèle fructueuse dans 75% des cas. Les chiffres 2017 de la Médiation des Entreprises prouvent à la fois la progression et l’efficacité de cette procédure gratuite.

  • Depuis 2010, 10 000 entreprises et acteurs publics ont fait appel à la Médiation des Entreprises.
  • Près de 3/4 des médiations aboutissent de façon positive
  • Plus de 93% des saisines proviennent des TPE et PME
  • 1/3 des médiations concernent des marchés public

Chaque week-end, Pierre Pelouzet, Médiateur des Entreprises, est au micro de Michel Picot pour recueillir les témoignages de chefs d’entreprise qui ont fait appel à la Médiation et leur donner les conseils appropriés.

(Ré)écouter les podcasts

Pour faire appel à la Médiation : mediateur-des-entreprises@finances.gouv.fr

Site de la Médiation des Entreprises 

EDDY DE PRETTO = STROMAE ou JACQUES BREL? Vous en pensez quoi?

[LUNDI BONHEUR] – 27 janvier

Publié le Mis à jour le

C’est lundi, on sourit! (si, si)

ON A TROUVÉ LA MEILLEUR CRÊPE DU MONDE!

crepeElle est dans le Finistère, dans la ville du Faou. La crêperie La Frégate remporte le prix de la meilleure crêpe de Bretagne pour la 3ème fois consécutive. Plus d’infos

xxxxx
xxxxx
xxxxx
x
xxxxxxxxxxx
L’A-380 REDÉCOLLE

Il nous a fait des frayeurs en menaçant de s’éteindre, mais c’est une commande d’Emirates qui repropulse sa fabrication. La compagnie de Dubaï achète 36 exemplaires supplémentaires pour seize milliards de dollars. Ouf!

a 380 emirates

xxxxx

COCORICO: 29 FRANÇAIS AU PALMARÈS FORBES DE MOINS DE 30 ANS

Dans son classement annuel « 30 under 30 », Forbes distingue les personnalités les plus influentes en Europe. 29 Français y figurent, dans différentes catégories. Parmi eux, 10 startuppers, dont Frichti (voir notre interview 04/2017).

HEETCH LÈVE 16 MILLIONS pour s’étendre en Europe

heetch appliLa plateforme de covoiturage urbain récolte ces fonds auprès de Félix Capital, Via ID, Alven Capital et Indinvest Partners. Condamnée à payer une compensation de de 400 000€ aux taxis pour complicité d’exercice illégal de la profession de taxi, l’entreprise renaît de ses cendres à l’automne dernier et lève déjà 10 millions €.

(Ré)écoutez et téléchargez notre interview de Teddy Pellerin, cofondateur de Heetch:

MOBILISATION GÉNÉRALE POUR SOUTENIR NOS ENTREPRISES

crowdfundingLa finance alternative a progressé de 50% entre 2016 et 2017 en France. Les fonds collectés se rapprochent du milliards d’€. Explication: le développement des plateformes et l’apparition de nouveaux outils de financement permettant davantage de modèles  hybrides.

xxxx

EN JANVIER, LES VOYANTS SONT AU VERT

croissance entrepriseSelon La Tribune, le secteur privé a de nouveau connu une forte croissance en janvier, proche du record depuis six ans et demi établi en novembre, d’après l’indice PMI publié jeudi par le cabinet IHS Markit.

xxxxx

xxxxx

xxxxx

NOS ENTREPRISES PLUS VIVANTES QUE JAMAIS

croissance.jpgLe nombre de défaillances d’entreprises est au plus bas depuis 10 ans! Les Echos nous apprennent que « Selon la société Altares, le nombre de procédures collectives engagées l’an dernier a reculé de 4,6 %. Certes, les défaillances sont toujours à un niveau relativement élevé – il y en a eu 55.175 en 2017 -, mais il s’agit du chiffre le plus faible depuis 2007, année qui avait précédé la crise.

xxxx

NOUVEAU DANS NOS BOÎTES DE RÉCEPTION: LE MAIL COLLABORATIF
Front, solution qui centralise tous les vecteurs de communication d’une entreprise (mails, sms, Facebook, Twitter, etc), vient de lever 35 millions € pour conquérir l’international. Parmi les 2 500 entreprises ayant adopté la solution : LVMH, TF1, Shopify, HubSpot.

 

 

EAU CHAUDE : 1 – GLYPHOSATE : 0

Désherber sans pesticides, c’est possible… avec de l’eau chaude! Oliatec, société créée par un géo trouve-tout breton, révolutionne le monde agricole. Ses machines basse pression pulvérisent des gouttelettes d’eau à 120 °C. La solution est déjà industrialisée: des usines sortent une machine par jour, pour un CA de 4 millions € et une trentaine de salariés! Ou comment nos villages gaulois résistent aux mastodontes de la chimie…

FACEBOOK et les CHERCHEURS FRANÇAIS: une histoire d’amour

facebook-intelligence-artificielleEn France, on n’a pas de pétrole mais on a des cerveaux! C’est ce que les géants américains ont bien compris, en particulier Facebook, qui annonce un investissement de 10 millions € supplémentaires d’ici 2022 « pour accélérer l’intelligence artificielle en France ». Soit trois fois plus que les montants que l’Américain allouait jusqu’ici à la recherche dans l’Hexagone. Vive nous!

Ca roule pour la valise extensible X-Tend! C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France : 
Samedi 13/1/18 à 7h – Dimanche 14/1/18 à 15h

⇒ Uniquement sur BFM Business Radio 

xtend valise extensible.jpg      

⇒ PREMIÈRE PARTIE 

TALK 1: X-TEND, la valise extensible et connectée révolutionne le monde du voyage

LE FOCUS DE LA SEMAINE : Heart Never Lies (HNL):  les battements du coeur au service d’une meilleure expérience client

TALK 2 : SENDOBOX, des colis isothermes ultra-résistants 

⇒ DEUXIÈME PARTIE: CRÉER, REPRENDRE, DÉVELOPPER

LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR DES ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet

___________________________________________________________________________

TALK 1: X-TEND, avec Jérôme Tricault, cofondateur avec Louis Develay

(Ré)écouter et télécharger cette interview:

Les serial entrepreneurs Jérôme Tricault et Louis Develay révolutionnent l’univers du voyage en lançant une valise extensible et connectée. 

Une solution qui répond à la question: est-ce que je prends seulement une valise cabine ou bien est-ce que j’enregistre un bagage (surcoût souvent + temps d’attente à l’aéroport pour l’enregistrer et le récupérer)? L’inconvénient de la valise cabine: chemises froissées, chaussures écrasées, on est obligé de se limiter.

  • On appuie sur un bouton et la valise prend 40% de plus de surface. A l’aller j’enregistre, au retour je la passe en bagage cabine. A l’inverse quand on veut rapporter des souvenirs, on l’agrandit au retour.
  • Prise USB avec batterie qui permet de recharger laptop ou téléphone 10 fois
  • Les roues tout terrain ne font pas de bruit
  • Poids: 3,8 kg

X-Tend a remporté le prix de la valise 2017 au salon du bagage à Las Vegas. « J’arrive en petit trublion face à Samsonite et Delsey, avec une valise disruptive » dit Jérôme Tricault. 

Le prix: 599€

xtend valise.png

L’ACTUALITÉ de X-TEND

Nous avions reçu Jérôme Tricault lors du lancement de la valise X-Tend en juin dernier. Aujourd’hui tout roule pour ce nouveau venu dans l’univers du bagage, entre levées de fonds et distribution en pleine croissance.

Levée de fonds terminée en septembre (500k) avec quelques entrepreneurs bien connus: Fred MAZZELLA, Michel & Augustin, Fabien PIERLOT (Coyote)

  • Accompagnement BPI + subventions : 300k en Octobre

Soit 850 000€ levés en tout : « Un deuxième tour de table devrait avoir lieu en septembre 2018 ».

  • Dès maintenant sur le site http://www.x-tend.io, les early adopters peuvent commander leur Xtend® avec 200$/€ de remise car la livraison n’est qu’en Avril, leur patience étant récompensée.
  • Pour le moment 4 Distributeurs off line vont lancer la Xtend® sur leur marché respectif : USA, Middle East, Japon & Belgique.

LES OBJECTIFS

Son ambition, « devenir un acteur reconnu » dans dix pays, dont les USA, les pays scandinaves, ou l’Allemagne. Pour cela, la société veut faire référencer sa valise Xtend chez les spécialistes des bagages haut de gamme, comme la Bagagerie en France, soit une présence dans 300 à 400 magasins dans le monde. Le reste des ventes se fera en ligne. (Les Echos)

LE PARCOURS DE JÉRÔME TRICAULT

« Ce qui m’intéresse, c’est entreprendre et créer »

Jerôme Tricault le reconnaît : « je suis entreprenant, je fonce, je n’ai pas peur du risque ». 15 années passées dans le marketing et les enquêtes de marché, lui ont appris qu’il y avait un moment adéquat pour lancer un produit. « A force d’accompagner les directeurs marketing dans la création d’un produit puis dans la décision du lancement au bon moment, j’ai eu envie de sortir de cet exercice intellectuel pour aller vers le produit »

[LUNDI BONHEUR] – 2018, année de la réussite!

Publié le Mis à jour le

Excellente année à toutes et tous!

En 2018, la newsletter du bonheur revient en force, avec plus de bonnes nouvelles que jamais!

Vacances2.jpgPLUS DE VACANCES EN 2018 !

Eh oui, bonne nouvelle: les jours fériés sont très bien placés en 2018 : à vous les ponts à rallonge! Comment faire? Suivez le guide

 xxx
xxxx
xxxx 

xxxxx

ces-2018-las-vegas.jpgCOCORICO: Plus de 365 entreprises françaises au CES de Las Vegas

2ème pays le plus représenté à la grand messe mondiale de l’électronique, la France prouve sa puissance en matière d’innovation. L’événement a lieu du 9 au 12 janvier.

(Ré)écoutez et téléchargez notre émission spéciale CES 2018:

xxxx

xxxx

2,3 MILLIARDS € LEVÉS PAR NOS STARTUPS EN 2017

Levée de fonds.jpgRecord battu: 2 milliards en 2016! Preuve que nos investisseurs croient en l’avenir et la perennité des entreprises françaises. Le ticket moyen est de 3,3 millions €.

xxxx

xxxx

xxxx

LA CONFIANCE DES DIRIGEANTS AU PLUS HAUT

confiance-et-cooperation.jpgSelon un communiqué du cabinet Markit publié ce mardi 2 janvier, la croissance du secteur manufacturier a atteint son plus haut niveau depuis 17 ans! L’industrie française se porte de mieux en mieux, et ça devrait durer, selon les spécialistes.

Une bonne nouvelle confirmée par le baromètre Hiscox publié fin décembre. Près de deux tiers des entrepreneurs français interrogés ont constaté une croissance de leurs revenus.

BRAVO, VOUS AVEZ PRIS DE BONNES RÉSOLUTIONS…

New year, new me? C’est ce que vous souhaitez pour 2018 selon cette infographie. Perdre du poids, faire plus de sport, positiver: sur ce point, on est là pour vous aider!

bonnes resolutions 2018.jpg

… ET ON VOUS AIDE À LES TENIR… OU PAS! 

Car attention, il y a de mauvaises résolutions! Pour faire la différence , au Business Club de France, on a invité des experts qui vous guideront sur le chemin de la réussite, de l’ambition et du bonheur au travail. Beau programme!

L’essentiel de l’émission ici

Podcast

LA FRANCE, PAYS DU COEUR

En France, plus de 16 millions d’emojis sont envoyés chaque mois. Cette carte amusante montre quel emoji est le plus utilisé dans les pays du monde. La France a le palmarès de l’amour: le coeur est notre emoji préféré.

emojis dans le monde.png

[ENTREPRENDRE] – Les 1ers pas de CMARUE / Les conseils de Marc Ménasé : comment séduire un investisseur. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France : 
Samedi 9/12/17 à 7h – Dimanche 10/12/17 à 15h

⇒ Uniquement sur BFM Business Radio 

Des-aides-existent-que-paiement-charges-sociales-soit-plus-souple-F      

⇒ PREMIÈRE PARTIE 

TALK 1: Olivier Baussan, serial entrepreneur, booste la Provence

LE FOCUS DE LA SEMAINE : Réseautage, investissement: la finale du Startup Contest à Bobino le 11 décembre

TALK 2 : LUCIBEL rapatrie ses productions en France

⇒ DEUXIÈME PARTIE: CRÉER, REPRENDRE, DÉVELOPPER

  • Les premiers pas dans l’entrepreneuriat de Nadia Tiourtite de CMARUE
  • Les conseils de  l’expert : Comment séduire un investisseur? Avec Marc Ménasé, fondateur de Menlook, investisseur

LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR DES ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet


LES PREMIERS PAS DE Nadia Tiourtite, de CMARUE

(Ré)écoutez et téléchargez cette interview:

nadia tiourtite.jpgDiplômée de droit public, Nadia Tiourtite possède une longue expérience professionnelle dans le consulting pour des groupes de médias. Parallèlement, elle est intervenue comme chroniqueuse dans plusieurs émissions télévisées (Paris Première, Canal+, France 3). En mars 2011, elle rejoint l’agence de communication We Are Social en tant que Directrice conseil senior. En octobre 2013, Nadia Tiourtite est promue Directrice de la stratégie du groupe.

Aujourd’hui, elle lance sa startup CMARUE, plateforme sur laquelle les citadins peuvent choisir les commerces qui vont s’installer dans leur quartier. 

En savoir plus 

xxxxxx

ENTREPRENDRE: Les conseils de Marc Ménasé, investisseur

(Ré)écoutez et téléchargez cette interview:

marc menaseVous avez besoin de fonds? Quels sont les meilleurs moyens pour séduire les investisseurs? Marc Ménasé donne les conseils suivants:

« Une levée de fonds c’est comme un mariage: il faut se rencontrer, se plaire, se séduire. La présentation de l’activité de l’entreprise est bien sûr très importante, mais il ne faut pas se focaliser excessivement sur ce point. Ce qui intéresse avant tout les investisseurs c’est la personnalité du porteur de projet, sa façon de s’exprimer, de raconter son parcours, de croire à son entreprise ».

D’où l’importance de savoir parler de soi, être concis, aller droit au but, s’exprimer clairement et avec conviction!

 

Les bonnes nouvelles de ce lundi 4 décembre

Publié le

10 bonnes nouvelles juste pour vous!

LES DÉCIDEURS ONT LE MORAL…

moral bonheurSelon le baromètre des décideurs Viavoice/HEC, après une décrue en septembre, le moral des décideurs repart à la hausse en cette fin d’année. 35 % des cadres anticipent une baisse du chômage pour les mois à venir (+8 points), contre 28 % anticipant une hausse. 76 % d’entre eux pensent également que pour la plupart des entreprises le développement durable a davantage été utilisé ces dernières années pour la communication ou le marketing que pour des « actions concrètes ».

… NOUS AUSSI!

bonheur decideursSelon l’INSEE, après quatre mois consécutifs de baisse, le moral des ménages a légèrement rebondi au mois de novembre, en gagnant deux points. Beaucoup d’entre nous s’attendent à une baisse du chômage et de l’inflation, notamment.

UN CALENDRIER DE L’AVENT INVERSÉ

generosite.jpgUne idée brillante: au lieu de recevoir, donnez! Chaque jour jusqu’à Noël, remplissez une boîte de denrées de première nécessité: nourriture, vêtements, produits d’hygiène, etc. Cette boîte sera donnée le 25 décembre à une association (Restos du Cœur, Croix Rouge, etc.) ou directement à une personne sans-abri. Plus d’infos 

BRAVO! VOUS ACHETEZ MADE IN FRANCE

74% d’entre nous sommes prêts à payer plus cher pour un produit fait en France! On veut avant tout soutenir nos entreprises et maintenir nos emplois. On peut s’auto-féliciter!

infographie made in france.png

POUR MIEUX TRAVAILLER, SOYONS HEUREUX

Un salarié heureux est 31% plus productif, 9 fois plus loyal et 55% plus créatif. Ajoutons aussi que la productivité augmente de 20% dans un environnement végétalisé (selon Romain Raffard de Bergamotte).

Pass the good vibes around!

bonheur travail.jpg

 

UN JOB DE RÊVE

C’est le cas de Bruno Maltor, globe-trotter, qui a ouvert un simple blog en 2012 pour publier ses photos de voyage. Aujourd’hui, Votre Tour du Monde enregistre 4 millions de visites en 2016, fédère une communauté de plus de 100 000 personnes sur Instagram et sur Facebook.

DOCTOLIB A LEVÉ 61 MILLIONS EN 2017

Doctolib logoAprès avoir levé 26 millions € en janvier, la plateforme de prise de rendez-vous (y compris à l’hôpital) médicaux récolte 35 millions supplémentaires pour recruter 200 personnes en 2018. Elle référence près de 30 000 professionnels de la santé

(Ré)écoutez notre interview de Stanislas Niox-Chateau lors de la levée de fonds de janvier 2017:

DÉINOVE VEUT CONCEVOIR LES ANTIBIOTIQUES DE DEMAIN

deinove1Déinove est une biotech pas comme les autres: elle récolte des bactéries extrêmement rares et résistantes, les déinocoques. Elles ont survécu 4 milliards d’années dans des milieux très hostiles. Leur utilité? Lutter contre la résistance aux antibiotiques, fléau responsable d’1 décès toutes les 3 secondes dans le monde.

(Ré)écoutez et téléchargez notre interview du 2/12 ici:

BIENTÔT LA BOUTIQUE DE VOS RÊVES PRÈS DE CHEZ VOUS

Epicerie de QuartierVous rêvez de voir apparaître une libraire, une boutique de chaussures, un boucher tout près de chez vous? CMARUE vous propose plateforme de vote pour l’installation d’un commerce dans un quartier. Pour l’instant disponible seulement dans le 19ème arrondissement de Paris, elle ouvrira bientôt dans toute la France.

(Ré)écoutez et téléchargez notre interview du 2/12 ici:

 

Doctolib lève 35 millions €!

Publié le

Doctolib logoLa plateforme de prise de rendez-vous médicaux en ligne avait déjà levé 26 millions € en début d’année. Près de 30 000 professionnels de la santé sont référencés. Cette levée de fonds va permettre d’accroître la présence de l’entreprise sur le marché allemand, mais aussi de recruter 200 personnes en 2018.

Les fonds ont été levés auprès d’Eurazeo, BPI France. BFM Business précise aussi que  « parmi les actionnaires de Doctolib figurent également des spécialistes de l’économie numérique comme le fonds international de capital-risque Accel, ou des entrepreneurs comme Pierre Kosciusko-Morizet, cofondateur du site de commerce en ligne PriceMinister, et Nicolas Brusson, cofondateur de la start-up française de covoiturage BlaBlaCar ».

Au printemps dernier, Doctolib mettait en place un partenariat avec l’AP-HP : 

Dans le cadre de cet accord, les patients auront la possibilité de prendre un rendez-vous en ligne avec l’un des 9 000 médecins de l’AP-HP d’ici juin 2018.

En s’alliant avec Doctolib, l’AP-HP vise 1,2 million de rendez-vous pris en ligne chaque année, sur 4 millions de consultations. Le coût du déploiement de ce dispositif est évalué «entre 1 et 2 millions d’euros sur la durée du marché (quatre ans)» par l’AP-HP.

(Ré)écoutez notre interview de Stanislas Niox-Chateau lors de la levée de fonds de janvier 2017:

 

 

WANDERCRAFT : l’exosquelette médical en marche vers la commercialisation. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Logo blanc fond bleuLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

Uniquement sur BFM Radio! 

 

→ Diffusion : samedi 21 octobre 2017 à 7h et dimanche 22 octobre à 15h


TALK 1: SENDINBLUE veut devenir le leader du marketing digital des PME en France

LE FOCUS DE LA SEMAINE : EASYVERIF contrôle sur place la véracité des petites annonces… et part bientôt pour un tour de monde de reconstruction des villages sinistrés!

TALK 2: WANDERCRAFT a levé 15 millions € pour redonner la marche aux handicapés

[CHRONIQUE] – LES PREMIERS PAS de… 3D Ceram / ENTREPRENDRE, JE ME LANCE: les conseils de Bruno Le Besnerais, du Conseil de l’Ordre des Experts Comptables

TALK 4: LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR des ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet


TALK 2: WANDERCRAFT, avec Matthieu Masselin, DG cofondateur

(Ré)écouter et télécharger cette interview:

Le métier de Wandercraft est de redonner la marche aux gens qui ne marchent plus. Wandercraft développe et commercialise le premier exosquelette de marche autonome. Avec cet exosquelette, pour la première fois au monde, des personnes paraplégiques se sont levées et ont retrouvé une marche réaliste, autonome et sans béquilles.

L’équipe de Wandercraft travaille à la pointe de la robotique de marche, avec les meilleurs labos universitaires de robotique dynamique et des équipes médicales de premier plan, en Europe et aux USA. L’entreprise prévoit de distribuer bientôt ses exosquelettes vers les centres de soins et développe une version personnelle.

Des investisseurs de premier plan pour briser la barrière du handicap

Longtemps resté discret sur son développement, Wandercraft annonce le closing d’une levée de fonds Series B de 15 millions d’euros avec cinq investisseurs de premier plan: XAnge, Idinvest, Cemag Invest, Bpifrance via le fonds PSIM géré dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir et l’actionnaire historique LBO France – Innovation Capital.

Ce nouveau financement sera utilisé pour obtenir les premières certifications, entrer sur le marché mondial des centres de soins et développer la version personnelle de l’exo.

Wandercraft 228 septembre – Wandercraft lève 15 millions d’euros pour remettre en marche les handicapés

En 2013, Wandercraft avait séduit en quelques heures Xavier Niel, puis Marc Simoncini à l’occasion d’une levée de fonds de 600 000 euros. Après quatre discrètes années de développement, malgré une autre levée de 4 millions d’euros, la start-up boucle un nouveau tour de table au montant bien plus significatif.  Les cinq fonds XAnge, Idinvest, Cemag Invest, Bpifrance et LBO France injectent 15 millions d’euros dans la jeune pousse pour l’aider à commercialiser un exosquelette de jambe pour les patients en fauteuil roulant.

L’enjeu consiste à mettre en déséquilibre permanent l’exosquelette (nommé Atalante), et celui qui le porte, et à récupérer ce déséquilibre par la dynamique des mouvements. « C’est très complexe. Cela nécessite de mettre en œuvre des mathématiques de haut niveau« , explique Jean-Louis Constanza, en charge du développement de la start-up. Le dispositif robotique embarque 12 moteurs pour offrir 12 degrés de liberté et, à chaque seconde, 30 000 informations sont traitées par les différents calculateurs dans lesquels tournent, entre autres, des algorithmes issus de l’aéronautique et du spatial. « On a dû pousser les frontières de la technologie et avoir un pied dans la science », commente Jean-Louis Constanza. Wandercraft a ainsi collaboré avec les équipes du centre de robotique des Mines ParisTech, du Laas-CNRS à Toulouse et de l’université du Michigan.

UNE CERTIFICATION EUROPÉENNE D’ICI UN AN

Ce tour de table doit permettre de financer les essais cliniques afin d’obtenir la certification européenne du dispositif d’ici un an. La start-up, qui compte une trentaine de collaborateurs, prévoit dans un premier temps de commercialiser l’exosquelette auprès des centres de soins en Europe, aux Etats-Unis et en Asie.

A plus long terme, l’idée est de développer une version personnelle de l’exosquelette. « Dans un centre de soin, c’est tout à fait acceptable de tenir l’exosquelette par le haut. Si vous tombez ce n’est pas grave. Dans la version personnelle, il faut une sécurité totale », explique-t-il. La version commercialisée auprès des particuliers devra donc embarquer des capteurs de vision, mais aussi permettre à son utilisateur de s’asseoir dans un siège de voiture par exemple.

Wandercraft 1LE NUMÉRIQUE POUR REINVENTER LE FAUTEUIL ROULANT

A qui exactement est destiné cet exosquelette ? Prudent, Jean-Louis Constanza explique : « Nous faisons l’hypothèse que l’on pourra aider au traitement d’un certain nombre de pathologies, comme les paraplégies basses, certaines hémiplégies, mais aussi les personnes atteintes d’un disfonctionnement des membres inférieurs plus ou moins avancé après un AVC, certaines pathologies d’origine génétique et d’autres maladies neurologiques ». 

Interrogé sur la volonté de viser d’autres marchés que celui de la santé, Jean-Louis Constanza est catégorique. « Nous ne l’envisageons pas du tout. Nous sommes tous animés par une cause : celle d’aider les gens qui sont en fauteuil roulant. Nous sommes venus là pour ça ». En moyenne, en France, les personnes en fauteuil roulant seraient trois fois plus touchées par le chômage et auraient trois fois moins accès aux études supérieures. (source : L’Usine Digitale)

COMMENT ÇA FONCTIONNE?

Atalante (nom de l’exosquelette) est le premier  exosquelette capable de se stabiliser et de permettre à l’utilisateur de marcher sans utiliser de béquilles ni joystick.

Tout comme pour un Segway, l’exosquelette est contrôlé par les mouvement du corps. L’utilisateur, initialement en position verticale, n’a qu’a se pencher légèrement en avant pour que l’exosquelette se mette en marche et atteigne une vitesse de 3.5 km/h. Il suffit ensuite de revenir à sa position initiale pour que l’exosquelette se stabilise. Atalante est doté d’un algorithme sophistiqué qui permet d’éviter ou de franchir des obstacles comme les trottoirs ou les marches.

« Les exosquelettes existants ne permettent pas de stabiliser l’utilisateur, qu’il faut équiper de béquilles, explique le directeur général adjoint de la start-up, Matthieu Masselin (DG). Il récupère l’usage de ses jambes, mais perd en partie celui de ses mains. »

PRIX ET MARCHÉ

Le prix de l’exosquelette n’est pas encore déterminé, mais les fondateurs veulent qu’ «il soit accessible au plus grand nombre d’utilisateurs possible». «En Europe et aux Etats-Unis, sur notre première version, nous ciblons des pathologies qui regroupent 1 million de personnes, dont 20% à 33% qui sont en mesure d’utiliser l’exosquelette», précise Matthieu Masselin. A plus long terme, l’entreprise française espère aussi adresser des solutions pour les personnes âgées, qui représenteraient 10 millions de personnes, selon ses estimations. (source: Frenchweb)

[C’est la rentrée!] – Tiller, la caisse enregistreuse intelligente made in France (podcast)

Publié le Mis à jour le

tillerLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

Uniquement sur BFM Radio! 

C’est la rentrée du Business Club!

Nous voici avec du contenu tout neuf , des invités plus pêchus les uns que les autres.. et des surprises à venir.

Restez à l’écoute!

→ Diffusion : samedi 2 septembre 2017 à 7h et dimanche 3 septembre à 14h

TALK 1: ALLTRICKS lance deux marques en propre

NOUVEAU! LE FOCUS DE LA SEMAINE : Les vendanges 2017 dans les Côtes du Rhône

TALK 2: AMOR-SOLAMOR : le pari du vintage

TALK 3: TILLER révolutionne le business des commerçants

TALK 4: IELLO: de distributeur à éditeur de jeux

TILLER SYSTEMS, avec Dimitri Farber, Directeur Général

Pour écouter ou réécouter cet entretien :

 

tillerTiller est  une appli I-Pad de caisse enregistreuse intelligente et connectée, et un outil de gestion en temps réel et à distance

Fonctionnalités : Mesurer le chiffre d’affaires, le montant du panier moyen des clients, ou obtenir un aperçu des ventes en temps réel ou selon les heures.

LES CHIFFRES CLÉS DE TILLER

  • CA 2016 : 3 millions €
  • 120 salariés
  • 2500 clients dans 25 pays
  • Actuellement, les restaurateurs dépenseraient plus de 4% de leur chiffre d’affaires en système de caisse enregistreuse.
  • Prix : 59 euros par mois ou 599 euros par an

 

Tiller est le leader français des solutions digitales pour commerçants, en proposant une solution intuitive et connectée de caisse enregistreuse. Créée en 2014, Tiller compte aujourd’hui plus de 2500 clients dans 25 pays, avec des bureaux à Paris, Barcelone et Milan.

tillerLa caisse enregistreuse Tiller est une solution unique sur iPad.
Tiller offre la possibilité aux commerçants et restaurateurs de gérer leur établissement intégralement grâce à plus de 200 fonctionnalités. Contrôlez votre établissement dans les moindres détails, ne perdez plus de temps sur des tâches facilement automatisables, ayez une vue d’ensemble de votre business en un coup d’œil et concentrez-vous sur vos clients.

Grâce à la caisse enregistreuse Tiller et ses nombreuses fonctionnalités, optimisez votre temps : comptabilité, réservation, fidélisation, concentrez-vous sur votre cœur de métier!

tiller-systemsSuivez en temps réel l’évolution de votre stock de marchandises, évaluez vos marges et gérez à distance votre personnel. Notre solution vous aide à contrôler vos coûts et améliore la rentabilité de votre établissement.

La caisse enregistreuse Tiller est connectée en temps réel à l’application Tiller, vous permettant de disposer de données cruciales pour analyser votre performance, de mieux gérer vos stocks ainsi que de mieux maîtriser votre comptabilité à l’aide de rapports automatisés.

La caisse tactile Tiller est une solution innovante qui allie performance et design pour vous offrir tout le confort dont vous et vos clients ont besoin. Créez votre fichier client et entretenez la réputation de votre commerce.

« Nous estimons que nous pouvons faire gagner aux commerçants 10 heures par semaine en temps automatisé », explique à Frenchweb Dimitri Farber.

«On estime que les caisses enregistreuses sur tablette (…), c’est moins de 3% du marché aujourd’hui », détaille Dimitri Farber. De quoi attirer d’autres acteurs qui se positionnent aussi sur ce secteur, comme Wynd.

 

 L’ACTU DE TILLER 

  • Recrutement de 60 personnes en CDI
  • Recrutement de l’ancienne Directrice des Ressources Humaines de CRITEO ainsi que de l’ancienne Directrice Financière de Dailymotion
  • Levée de fonds de €4M auprès du fonds 360 Capital Partners et de Business Angels : Thierry Petit (Showroomprivé), Damien Guermonprez (Lemonway, Eduardo Ronzano (Keldoc), Richard Karacian (DG de Libération), etc.

LES OBJECTIFS

  • Développement à l’international avec ouverture de bureaux
  • Position de leader Européen
  • Recrutement de plus de 500 personnes sur les 3 prochaines années


 Avril 2016 – Maddyness

Tiller, la caisse enregistreuse 2.0, lève 4 millions d’euros pour son expansion européenne

Fondée en 2014 par Dimitri Farber, Josef Bovet, Vincent Oliveira et Scott Gordon, la solution de caisse enregistreuse Tiller annonce avoir bouclé une nouvelle levée de fonds de 4 millions d’euros. La jeune pousse prévoit de décupler ses effectifs afin d’accompagner son développement à l’international.

Passée par Startup42, l’Essec Ventures puis la saison 6 de l’accélérateur parisien Le Camping, Tiller est une plateforme de gestion d’encaissement 2.0 pour les restaurants et les commerces de proximité. Après avoir réalisé une première levée de fonds (montant non communiqué) en janvier 2015, la startup annonce aujourd’hui avoir bouclé un nouveau tour de table de 4 millions d’euros auprès du fonds d’investissement 360 Capital Partners et de plusieurs business angels, parmi lesquels Damien Guermonprez (Lemonway) et Thierry Petit (ShowroomPrivé).

Les fonds levés vont permettre à Tiller, qui enregistre 60 % de croissance mensuelle, d’accompagner avant tout son développement européen.

[C’est la rentrée!] – Alltricks, champion français du vélo et running, accélère à l’export (podcast)

Publié le Mis à jour le

alltricks.jpgLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

Uniquement sur BFM Radio! 

C’est la rentrée du Business Club!

Nous voici avec du contenu tout neuf , des invités plus pêchus les uns que les autres.. et des surprises à venir.

Restez à l’écoute!

→ Diffusion : samedi 2 septembre 2017 à 7h et dimanche 3 septembre à 14h


TALK 1: ALLTRICKS lance deux marques en propre

NOUVEAU! LE FOCUS DE LA SEMAINE: Les vendanges 2017 dans les Côtes du Rhône  

TALK 2: AMOR-SOLAMOR : le pari du vintage

TALK 3: TILLER révolutionne le business des commerçants

TALK 4: IELLO: de distributeur à éditeur de jeux

TALK 1 : ALLTRICKS, vec Gary Anssens

Pour écouter ou réécouter cet entretien :

alltricksAlltricks, est un site de e-commerce français dédié à la pratique du vélo, du running et de l’outdoor. Alltricks est une société dynamique et à l’image de ses collaborateurs passionnés de sport. Fort d’un catalogue de 500 marques et avec une approche très communautaire, Alltricks a su devenir une destination évidente pour des milliers de pratiquants.

Alltricks-1024x576Alltricks tente de devenir un acteur incontournable auprès des aficionados du vélo, pour leurs équipements et accessoires. Il comptait sur un marché global du vélo estimé à 1,3 milliard d’euros, et pour lequel la vente en ligne ne représenterait que 10%.

Déjà présent dans 70 pays, parmi lesquels l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et la Belgique, Alltricks prévoit désormais d’accélérer son développement à l’international, en recrutant notamment de nouveaux talents locaux.

LA LOGISTIQUE IMPRESSIONNANTE D’ALLTRICKS

Alltricks vient de boucler une levée de fonds de 7,3 millions € pour s’étendre à l’international.

L’ACTU D’ALLTRICKS

  • Ouverture d’un nouveau centre logistique de 17 000m² en Eure et loire.
  • Recrutement d’une quarantaine de personnes.
  • Refonte globale de notre site internet (décliné en 6 langues) pour passer en responsive.
  • Lancement de deux marques en propres (LeBRAM avec du textile technique et Neatt qui propose des accessoires et pièces détachées vélo)

alltricks-chateaudun-1024x261

LES PROJETS D’ALLTRICKS

  • Sur les 3 prochaines années, nous souhaitons poursuivre et consolider notre croissance à l’export. Après 2 ans, L’internationalisation d’Alltricks représente 20% du chiffre d’affaires.
  • Nous venons de mettre en production notre market place intégrée (la première sur un site de sport spécialisé comme le nôtre) et avons pour ambition que cette activité génère 65M€ de volume d’affaires dans 4 ans.
  • Pour finir, Alltricks vient d’amorcer une nouvelle diversification en ouvrant un rayon outdoor courant avril 2017 et se donne 3 ans pour être le leader français online de cette catégorie.
  • La société, qui emploie actuellement 130 personnes, vise un volume d’affaires de 150 millions d’euros en 2021.

Sur Frenchweb 

⇒ Alltricks lève 7,3 millions d’euros pour renforcer sa présence à l’international

  • Le site e-commerce est spécialisé dans le vélo, la course à pied, la vente de pièces détachées et d’accessoires.
  • Alltricks revendique un chiffre d’affaires de 53 millions d’euros en 2016.
  • L’international représente 20% de son chiffre d’affaires.

Le montant

Alltricks annonce un tour de table d’un montant de 7,3 millions d’euros mené par Entrepreneur Venture, 123 Investment Managers, Partech Ventures, Sonorfi, Financière de la Gommerie et 4 business angels. (Dernière levée de fonds : 2,9M€ en 2014 auprès dePartech Ventures, Fifadev.eco, Family Office Halley, Financière de la Gommerie et Atafoto).

En tout, presque 13 millions levés depuis la création

Le marché

Créé par Gary Anssens, ancien champion de VTT, en 2008, le site e-commerce est spécialisé dans le vélo, la course à pied, la vente de pièces détachées et d’accessoires. Plus de 500 marques et 60 000 références sont proposées sur la plateforme disponible dans 70 pays. Alltricks revendique un chiffre d’affaires de 53 millions d’euros en 2016. La société, qui emploie actuellement 130 personnes, vise un volume d’affaires de 150 millions d’euros en 2021.

Le marché sur lequel se positionne l’entreprise est en pleine croissance. En 2016, le chiffre d’affaires du cycle s’élevait à 1,8 milliard d’euros et celui du running à 850 millions d’euros.

L’objectif

Avec ce nouvel investissement, Alltricks souhaite renforcer sa présence à l’international. Il représente 20% de son chiffre d’affaires. D’un autre côté, la levée de fonds va lui permettre de déployer de nouvelles offres. (source Frenchweb)

 

Lundi Bonheur, 12 juin :D

Publié le

Quelques rayons de soleil en plus seront les bienvenus aujourd’hui,
en voici un petit paquet: 

3102052859_1_3_1Valo2e9.jpg

VIDEDRESSING, PÉPITE DE LA FRENCH TECH, LÈVE 5,4 MILLIONS €

téléchargement.jpegVidedressing annonce une nouvelle levée de fonds d’un montant de 5,4 millions d’euros, auprès de ses actionnaires DN Capital, Piton Capital, Earlybird et Generis Capital. Marketplace française spécialisée dans le luxe et la mode d’occasion, Videdressing offre un catalogue de 900 000 articles à des prix allant jusqu’à -80% du prix boutique. La plateforme créée en 2009 par Meryl Job compte aujourd’hui plus d’1 million d’utilisateurs.


PRÈS DE LA MOITIÉ DES FRANÇAIS VEULENT DEVENIR ENTREPRENEUR

etre-entrepreneur-1jpg.jpgSelon le baromètre BNP Paribas et OpinionWay publié le 8 juin,
Près d’un Français sur deux (45%) envisage de créer son activité.
Pour plus d’un tiers des Français (35%), le facteur déclencheur reste l’idée innovante, à part égale (34%) avec le coup de pouce pour financer le lancement de sa nouvelle activité.
60% des Français considèrent qu’il est plus facile d’entreprendre aujourd’hui qu’auparavant, lorsqu’on est jeune.
Pour les Français, les qualités essentielles pour réussir sa création d’entreprise sont : la confiance en soi (28%), la rigueur (27%), le sens de l’organisation (27%) et la créativité (25%).


CLUSTREE LÈVE 7 MILLIONS €

img-1411056zk7q6.gifClustree, la plateforme de recommandations RH pour la gestion des carrières et le recrutement, annonce la réalisation d’une levée de fonds de 7M€ auprès de Creandum. Idinvest Partners et Alven Capital, investisseur historique. Clustree est une plateforme de recommandations RH qui utilise l’intelligence artificielle pour rendre les données RH internes et externes aveugles aux stéréotypes et aux biais humains. En 2016, Clustree a connu 230% de croissance de revenus, 100% de rétention client, et a été nommé Cool Vendor par Gartner.


SPEED BURGER LIVRE EN DRONE

burger-pourrait-contenir-rat-ou-humain.jpgDes burgers qui tombent du ciel, vous en rêviez ? Speed Burger l’a fait ! Julien Fleutiaux, gérant du magasin Speed Burger de Nice a organisé une livraison de burger… en drone ! Le 26 avril dernier, avec toutes les autorisations nécessaires, le drone a survolé la ville sur une distance de 20 kilomètres à vol d’oiseau. Passant notamment au-dessus de la Promenade des Anglais, il a rejoint le Château de Nice où un groupe de gourmands attendait leur commande. Née à Angers, Speed Burger – 50 magasins en France – 26.19 M€ HT de CA en 2016.


LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE DU PORTUGAL: UNE OPPORTUNITÉ A SAISIR 

182.jpgCarlos Vinhas Pereira, Président de la Chambre Commerce et d’Industrie Franco-Portugaise estime que « Le climat économique au Portugal est au plus haut depuis 2007. La confiance est de retour. Au-delà des seniors, les français sont de plus en en plus nombreux à entreprendre là-bas principalement dans le secteur touristique, immobilier et le service à la personne.  Le pays a mis en place un dispositif unique en Europe (« Une entreprise dans l’heure ») permettant de créer son entreprise dans l’heure avec des conditions de création d’entreprise assouplies en limitant le nombre d’actes administratifs et réduire les coûts de démarrage »


ABEO ÉQUIPERA EN 2018 LES JEUX DU COMMONWEALTH

tatouage-homme-biceps-jeux-olympiques.jpgPour la troisième fois consécutive, ABEO, fabricant et distributeur d’équipements sportifs et de loisirs, annonce un accord conclu avec le Comité d’Organisation des Jeux du Commonwealth portant sur la totalité des installations des épreuves de gymnastique.. Au 31 mars 2017, le Groupe affiche un chiffre d’affaires de 167 M€, dont 70% sont réalisés hors de France, et compte près de 1 200 collaborateurs.

xxxx


LA FRANCHE, CHAMPIONNE DU MONDE DES MAILLOTS DE BAIN!

14096189-3DwzhDA3.jpgLe chiffre d’Affaires du secteur est de 558,3 millions d’€ en 2016. Pour les Françaises, la coupe et le look du maillot de bain passent avant le prix et la matière de la pièce. Elles déclarent que le bien aller du maillot de bain est très important. Elles accordent énormément d’importance au confort, important pour 96% d’entre elles.

InfographieMarcheduswim.jpg

Mardi bonheur, 6 juin !

Publié le Mis à jour le

Le soleil a disparu en ce début de semaine, mais voici de quoi le faire revenir!

pourquoi-le-ciel-est-il-bleu.jpg

LE MORAL DES MÉNAGES AU PLUS HAUT DEPUIS 2007!

Les dépenses de consommation ont rebondi en avril après deux mois de recul. Cet indicateur, publié par l’Insee, est établi à partir de questions divisées en deux grandes catégories: l’une portant sur la situation personnelle des ménages, l’autre sur leur perception de l’évolution économique en général.

En savoir plus


AB TASTY lève 17 MILLIONS DE DOLLARS  et conquiert les ÉTATS-UNIS

AB Tasty, leader européen du testing et de la personnalisation, annonce une nouvelle levée de fonds de 17 millions de dollars auprès de Korelya Capital et Partech Ventures, ainsi qu’auprès de ses fonds historiques : Xange Private Equity (Siparex) et Omnes Capital. Cela vient s’ajouter aux 7 millions de dollars levés en 2014 et 2016 avec ces deux acteurs.


PARIS-LONDRES en VOITURE VOLANTE…

Le Pégase est la première «voiture volante» universelle, et elle est FRANÇAISE!. Elle peut décoller et atterrir sur tous terrains, conformément à la réglementation ULM.


…ET DES TAXIS VOLANTS SUR LA SEINE! SEA BUBBLE lève 10M€

Quelques mois après avoir bouclé un tour de table de 3 millions d’euros, SeaBubbles annonce avoir réalisé une nouvelle levée de 10 millions d’euros auprès de l’assureur Maif. La startup doit développer un deuxième prototype de bulle volant sur l’eau, à haute vitesse cette fois.

xxxx


LES DÉLAIS DE PAIEMENT se sont RACCOURCIS au 1ER TRIMESTRE

Nouveau signe de l’embellie économique: les délais de paiement se sont encore -légèrement- raccourcis au 1er trimestre. Selon cette étude menée par la société de recouvrement Intrum Justitia, jamais les entreprises n’ont payé aussi vite leurs factures. 46 jours en moyenne. Soit deux jours de moins que l’an dernier.

xxxx


BIENTÔT LES VACANCES! 40% DES FRANÇAIS LÈVENT LE PIED

unnamed (1)

unnamed (2).png

Lundi bonheur, 29 mai! :)

Publié le Mis à jour le

Demandez les bonnes nouvelles!

paris_2_station_metro_bonne_nouvelle.jpg

UNE LICORNE D’ORIGINE FRANÇAISE SÉDUIT 200 000 TRADERS

Symphony_Communication_logo.pngCréée en 2014 par le Français David Gurlé, la start-up Symphony a levé 63 millions de dollars, propulsant sa valorisation au dessus du milliard de dollars. Sa messagerie instantanée et sécurisée a séduit 200.000 traders, contestant la suprématie de Bloomberg.

Plus d’infos


FRICHTI LÈVE 30 MILLIONS € !!

logo-frichtiLu sur BFM – C’est une levée de fonds spectaculaire qu’a annoncé ce mardi Frichti: 30 millions d’euros, moins de deux ans après sa naissance. La start-up qui fait la cuisine matin, midi et soir pour ceux qui ne veulent plus enfiler leur tablier, avait déjà levé 12 millions d’euros quelques mois après sa création au printemps 2016. Elle double désormais la mise. Et les fonds qui épaulent Frichti ne sont pas des amateurs. Ils comptent parmi les meilleurs professionnels de la place.

Plus d’infos


L’USINE FRANÇAISE DE THERMOMIX CRÉE DES CENTAINES D’EMPLOIS

Thermomix_cuisine_desktop.jpgVoilà de quoi donner de l’espoir aux promoteurs du « made in France ». L’usine Vorwerk, basée à Cloyes-sur-le-Loir (entre Chartres et Le Mans) et qui produit les robots cuiseurs Thermomix est dépassée par le succès. Le site qui employait 250 salariés il y a cinq ans à peine vient de faire gonfler ses effectifs à 420. L’entreprise, qui avait prévu de lancer dans cette usine une quatrième ligne de production en 2018 a dû avancer d’un an son projet d’extension.

Plus d’infos 


6ÈME ÉDITION DU DÉFI H DE SOGETI

Pour la 6ème année consécutive, Sogeti France, filiale du groupe Capgemini, récompense les meilleurs projets d’applications technologiques innovantes au service des personnes en situation de handicap. Le lauréat du prix Défi H est Myoveo, présentée par l’ECE, Paris  avec deux associations : Electrolab de Nanterre et l’ASSEDEA.

Myoveo est une prothèse de bras myoélectrique accompagnée d’une application mobile permettant aux personnes amputées d’apprendre à la maîtriser.

Plus d’infos sur les autres lauréats


VESTIAIRE COLLECTIVE CRÉE UNE CENTAINE D’EMPLOIS À TOURCOING

logo vestiaire collectiveVestiaire Collective, leader de la vente de vêtements et d’accessoires de luxe et de mode d’occasion en Europe, annonce l’ouverture d’un nouveau hub logistique à Tourcoing. Ce centre stratégique entrainera l’embauche d’une quarantaine de postes permanents d’ici la fin de l’année 2017 et d’une centaine d’emplois sur les trois prochaines années.


RESTAURATION: LA COMMANDE EN LIGNE DÉCOLLE

D’après la startup Rapidle, spécialisée en solutions click & collect, le marché de la  restauration commandée en ligne est en pleine croissance

unnamed.png

unnamed (1).png


10 ASTUCES POUR AVOIR L’AIR SMART AU BUREAU

Vous-portez-des-lunettes-On-vous-aide-a-vous-maquiller..jpgPorter des lunettes, décorer son bureau avec de gros livres, apprendre des citations… voilà quelques-uns des conseils donnés par Monkey Tie pour se donner l’air intelligent et augmenter sa crédibilité au bureau!

Découvrez les autres astuce ici 

Lundi Bonheur – 22 mai :)

Publié le Mis à jour le

Des bonnes nouvelles, en voulez-vous? En voilà !
FORMIDABLEMENT IMPROBABLE !

unicorn-money.jpgEt pourtant c’est vrai: la startup britannique Improbable, spécialiste de la réalité virtuelle vient de lever 500 millions de dollars ! Une nouvelle licorne est née. L’investisseur est le fonds japonais SoftBank, qui a racheté le Français Aldebaran, célèbre pour son robot Nao.

Plus d’infos


LES INVESTISSEMENTS DES ENTREPRISES REPARTENT À LA HAUSSE

startup-investissement.jpgEncouragées par une amélioration de leurs débouchés et de leur trésorerie, plus de deux sociétés sur trois prévoient de maintenir, voire d’augmenter, leurs dépenses d’investissement dans les prochains mois.

Plus d’infos sur Les Echos


LA FINANCE SOLIDAIRE DÉCOLLE

Selon le 15ème baromètre édité par Finansol / La Croix, l’épargne solidaire atteint cette année près de 10 milliards € d’encours. Soit une progression de 15,5 %. En 15 ans, le taux de croissance de cet encours est en moyenne de 27,28% chaque année.

be51c2df-604b-42fa-a05a-ad3bbda1ea45@augure.jpg


BRAVO! LES FRANÇAIS FONT PLUS DE SPORT L’ÉTÉ

femme-sport.jpgWithings a mené une étude auprès de ses utilisateurs pour connaître les variations d’activité des Français au fil des saisons. Le mois de mai marque une reprise conséquente de l’activité dans toutes les régions de France. Les champions régionaux sont la Bretagne et la Bourgogne-Franche-Comté!

Plus d’infos

xxxx

xxxx

xxx


DES ASTUCES POUR SE DÉFOULER APRÈS LE TRAVAIL

Changer, jouer avec son chien, relaxer avec son chat, faire une série d’abdos, taper dans un sac de frappe (les mauvais jours!) ou… faire le ménage! Autant d’exutoires cités par Monkey Tie sur son blog. Lequel vous plaît le plus?

Plus d’infos

Fit-punch-un-sport-qui-melange-fitness-et-boxe_exact441x300.jpg

ENTOMO FARM veut créer la plus grande usine d’élevage d’insectes en France. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

logo entomoLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 22/4/2017 à 7h | dimanche 23/4/2017 à 14h


TALK 1: ZOO DE BEAUVAL: un excellent bilan 2016 et un bébé panda à venir?

TALK 2: ENTOMO FARM cherche 500 000 € sur Sowefund

TALK 3 :MARCO VASCO lance Prestige Voyages 

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 2: ENTOMO FARM, avec Grégory Louis, cofondateur

(Ré)écouter et télécharger cette interview:

logo entomoUn an après un premier tour de table de 1,2 M€, Entomo Farm revient sur la plateforme d’investissement Sowefund.com pour financer l’aménagement d’un site industriel de 4000m2 à Libourne (33) dédié à l’élevage et à la transformation d’insectes.

En Mars 2016, Entomo Farm avait réussi à réunir plus de 900 000 euros sur le site d’investissement participatif Sowefund.com pour financer le développement de son système éco-industriel d’élevage d’insectes. Dans les mois qui ont suivi, la startup girondine a reçu plus de 4 000 tonnes de requêtes clients pour de la farine d’insectes. « Nous avons décidé de conserver notre technologie d’élevage et de devenir producteurs de farine d’insectes » explique Grégory Louis, PDG d’Entomo Farm.

Un marché européen d’1 million de tonnes prêt à s’ouvrir

En décembre 2016, la Commission Européenne a validé une proposition autorisant l’usage des farines d’insectes dans l’alimentation des poissons d’élevage à partir du 1er juillet 2017. L’ouverture du marché européen, qui consomme chaque année plus d’1M de tonnes de farines de poissons, pousse Entomo Farm à accélérer son déploiement industriel. « Pour nous, tout l’enjeu de 2017 est d’atteindre une capacité de production de plusieurs tonnes de farine d’insectes chaque mois » résume Clément Soulier, co-fondateur et directeur industriel d’Entomo Farm.

La farine d’insecte : une alternative à l’épuisement des océans

La pisciculture, qui connaît une croissance continue de 8% par an depuis les années 1970, repose paradoxalement sur la pêche en mer pour alimenter ses élevages en protéines. On estime ainsi qu’il faut pêcher 4 kg de poisson sauvage pour produire 1kg de poisson d’élevage. Dans un contexte d’épuisement des ressources maritimes, les pisciculteurs cherchent activement de nouvelles sources de protéines animales pour remplacer les farines de poissons. Avec une teneur en protéines supérieure à 70%, la farine d’insectes d’Entomo Farm représente une alternative durable et écologique pour l’alimentation des poissons d’élevage, mais aussi pour d’autres espèces naturellement insectivores, comme les volailles et les porcs.

 Le site de Libourne, la première pierre d’une grande coopérative agricole de l’insecte

Avec 3400m2 dédiés à la production, Entomo Farm disposera à Libourne (33) de la plus grande usine d’élevage et de transformation d’insectes en France. Cependant, ce premier site, qui produira 30 tonnes d’insecte par mois, ne permettra pas de répondre à la demande. « Pour produire des volumes significatifs rapidement, nous allons créer une coopérative agricole en Gironde » annonce Grégory Louis. « Nous proposons aux agriculteurs de prendre en charge la phase de maturation des insectes en s’appuyant sur nos outils et nos procédés d’élevage. Entomo Farm leur fournit les larves, transforme les insectes et commercialise les produits finis. Le modèle coopératif a fait ses preuves en agriculture. Nous commencerons cette phase dès 2017. »

 

A propos d’Entomo Farm

Créé il y a tout juste 3 ans, le 11 avril 2014, Entomo Farm est le premier producteur français de matières premières naturelles issues de l’insectes : farine de protéines, huile d’insecte et amendement organique. La société exploite un système de production éco-industriel propriétaire qui garantit des produits finis sans polluants et traçable à 100% pour la filière agro-alimentaire.

Mardi bonheur ! 18 avril :)

Publié le

happy_joie_mot.jpg

Un petit récap des bonnes nouvelles de la semaine passée! 

ACTILITY, FUTURE LICORNE FRANÇAISE?
AAEAAQAAAAAAAAyVAAAAJDRmZjJjYzg4LWQzODYtNGU2ZS04OWY5LTQ0MWYxMmFiOWZhNgActility accélère son développement dans les solutions Internet des Objets avec une levée de fonds de 75 millions de dollars
La croissance de la société est centrée sur des solutions d’internet industriel à destination de secteurs clés tels que la logistique, le bâtiment connecté ou l’énergie. Creadev, Bosch et Inmarsat ont rejoint les investisseurs historiques d’Actility, tels que idinvest, Bpifrance, Ginko Ventures, KPN, Orange Digital Ventures, Swisscom et Foxconn. De nouveaux investisseurs stratégiques s’ajouteront à cette levée de fonds sursouscrite ce mois-ci. La levée a été réalisée sans l’intervention de banques.

LE FMI PLUS OPTIMISTE SUR LA CROISSANCE MONDIALE EN 2017
croissance_trt_5L’économie mondiale se porte un peu mieux. , le Fonds monétaire international (FMI) a légèrement revu à la hausse ses prévisions de croissance. Il prévoit une progression de 3,5% pour 2017 alors qu’il tablait sur 3,4% en janvier et octobre derniers.

LA POSTE RACHÈTE L’AGENCE DIGITALE AMETIX

CP-DOCAPOST-Ametix.pngAmetix compte 250 salariés dont un pool d’experts aux profils pointus et aux compétences variées – expertises en data, en webmarketing, en infrastructure, savoir-faire dans les frameworks de développement en vogues – qu’elle dépêche pour des missions ponctuelles. « Nous avons monté en parallèle une activité de conseil pour accompagner nos clients dans l’organisation RH et le recrutement 2.0 », complète Vincent Klingbeil, cofondateur d’Ametix.

Plus d’infos 


 

VENTE PRIVÉE RACHÈTE LE PETIT BALLON 

Le Petit Ballon, l’acteur disruptif du vin en ligne annonce une prise de participation majoritaire de vente-privee. Un rapprochement qui va positionner à terme Le Petit Ballon comme un des leader de la vente de vin sur internet… Voici le tout nouveau site dédié:

Capture d’écran 2017-04-18 à 17.46.57.png


ENTOMO FARM VEUT CRÉER LA PLUS GRANDE USINE D’ÉLEVAGE D’INSECTES DE FRANCE

AAEAAQAAAAAAAAaIAAAAJGYwODQ0OTdiLWI4NmQtNDcxZC1iOTRiLTk5Y2Y2YTMxNTkyZALa société girondine Entomo Farm, dédiée à la production de farines d’insectes, vient de lancer une campagne de crowdfunding sur la plateforme Sowefund. La société, qui prend possession à la fin du mois de son usine de Libourne, a complètement revu sa stratégie après la décision européenne qui s’appliquera en juillet et autorise l’usage des protéines d’insectes dans l’alimentation des poissons d’élevage.

Plus d’infos 

 

 

Le dériveur gonflable de TIWAL à l’abordage des Etats-Unis. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

téléchargement (1).jpegLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 8/4/2017 à 7h | dimanche 9/4/2017 à 14h


TALK 1: KLAXOON lève des fonds et part à la conquête des Etats-Unis…

TALK 2: …TIWAL aussi! 

TALK 3 : Accélérateur, comparateur, lab interne, recrutements: les 1001 activités du Bon Coin

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 2 : TIWAL, avec Marion Excoffon, cofondatrice

(Ré)écouter et télécharger cette interview:

téléchargement (1)TIWAL SAS conçoit et produit le TIWAL 3.2, le dériveur gonflable performant pour les loisirs nautiques. Cette innovation est une première mondiale. Le dériveur gonflable TIWAL 3.2 s’emporte partout dans un coffre de voiture. Rangé dans ses deux sacs, il est simple à stocker, à transporter et à assembler en moins de 20 minutes (record à la Tiwal’s Cup = 11 minutes de montage!).

C’est un bateau polyvalent qui peut accueillir à son bord un adulte pour une pratique sportive, ou un adulte et deux enfants pour la balade. Il est conçu pour le plaisir de naviguer en toute simplicité et pour procurer des sensations de glisse.

Le dériveur pneumatique TIWAL 3.2 ouvre un nouveau segment de marché pour la voile légère. Cette avancée a été rendue possible par une innovation technologique avec l’utilisation du textile double paroi pour la réalisation complète d’une coque. En pratique, l’utilisation de cette technologie permet d’obtenir une carène rigide et en forme, ce qui donne au TIWAL 3.2 un comportement marin. C’est d’abord un vrai bateau, avec en plus les avantages du pneumatique. Le prix TTC du TIWAL 3.2 est de 5 490€ à 6 480€.

téléchargement (2).jpeg

LES CHIFFRES CLÉS DE TIWAL
  • Activité: conception et production du premier dériveur gonflable au monde
  • Date de création: 2012 (M. Excoffon avait alors 26 ans)
  • Lieu: Vannes (56)
  • CA: 1 million € en 2016 – l’entreprise est rentable
  • Effectif: 7
  • 1 filiale aux Etats-Unis (dans le Massachusets)
  • Plus de 600 bateaux vendu dans plus de 40 Pays
  • 50% des fournisseurs sont en France 25% sont en Europe : 50 industriels en tout pour un bateau composé de 90 pièces.
  • En termes de vente  :
    • 30% export hors Europe
    • 30% export Europe
    • 40% France
  • Clients : 80% particulier – 15% yacht – 5% clubs sports et bientôt ressort

Quels sont les atouts techniques de Tiwal 3.2 ? Seulement une vingtaine de minutes sont nécessaires pour monter le voilier sans aucun outil, puisqu’il s’assemble comme un Lego. Deux sacs, d’une vingtaine de kilos chacun, sont nécessaires pour le transport du dériveur d’un peu plus de 3 mètres de long, qui peut accueillir à son bord deux adultes pour de la navigation uniquement côtière. « Nos clients, âgés en moyenne de 40 à 70 ans, sont des plaisanciers qui reviennent au plaisir de la voile grâce à notre modèle de bateau sans contrainte », précise le dirigeant. Le Tiwal 3.2 peut être stocké dans un coffre de voiture ou au fond d’un garage. En vitesse de croisière, la société table sur la vente annuelle de 500 bateaux, qui seront tous assemblés dans les locaux de son siège social, localisé à Vannes. (Les Echos)

L’ACTUALITÉ DE TIWAL
  • En février Tiwal a levé 800 k€ en 3 semaines auprès de Newfund (investisseur initial) et de la plate-forme de financement participatif Proximea, créée par la Banque Populaire Atlantique.
  • Tiwal part à la conquête des USA (Floride et Californie).

Le dériveur gonflable de Tiwal met les voiles vers les Etats-Unis

Le concepteur et fabricant du voilier gonflable Tiwal 3.2 vient de lever 800.000 euros auprès de Newfund et de la plate-forme de financement participatif Proximea, créée par la Banque Populaire Atlantique. Ces fonds vont permettre à Tiwal de s’installer outre-Atlantique au cours des prochains mois. « Nous prévoyons une implantation commerciale en Floride, il y fait beau toute l’année et l’eau y est chaude, C’est parfait pour la promotion de notre voilier », souligne Emmanuel Bertrand, président-fondateur de l’entreprise. (Les Echos)

  • Nous préparons la Tiwal’s Cup qui aura lieu début Juin. 33 bateaux rassemblés sur le 3ème édition de la TIWAL’s CUP (régate propriétaires dans le Golfe du Morbihan en Juin 2016)
  • Nous serons sur le salon de la Ciotat (Les Nauticales) du 25 mars au 2 avril. En partenariat avec la Société Nautique de la Ciotat, TIWAL proposera des mini-régates et animations au village glisse.

Le port de la Ciotat est un port prisé des yachts et superyachts. Le 1 avril à 15h, aura donc lieu le challenge TIWAL des équipages de superyachts, en partenariat avec Yachting Spirit. Le TIWAL sera par ailleurs disponible à l’essai tout au long du salon.

L’HISTOIRE DU TIWAL

Cette startup est partie d’un défi personnel : le père de Marion ne voulait pas lui prêter le bateau familial, elle a créé le sien.

Marion Excoffon a une formation de designer, obtenue à l’Ecole nationale supérieure de création industrielle. Elle a travaillé en agence, a enseigné les maquettes, les matériaux et les procédés. Mais elle a finalement préféré l’entrepreneuriat.

Elle fonde Tiwal avec Emmanuel Bertrand en 2012, à Vannes, en Bretagne. Elle s’occupe de la partie créative, lui de la partie business. C’est elle qui a conçu le dériveur gonflable Tiwal, de toutes pièces.

Lundi bonheur, 3 avril !

Publié le Mis à jour le

En ces temps mitigés, les fils d’actu semblent égrener des nouvelles si moroses qu’elles en éclipsent presque les bonnes! Pourtant, la France ne manque ni de dynamisme, ni de créativité, ni de joie de vivre. Parce que c’est en voyant le verre à moitié plein qu’on trouve souvent l’énergie du changement, nous avons décidé de vous offrir, chaque lundi sur ce blog, la newsletter des bonnes nouvelles! A partager sans modération!

levee-de-fonds.jpgLES STARTUPS ONT LEVÉ 245 MILLIONS € CE MOIS-CI et 94 millions du 27 au 31 mars

Maddyness annonce ce matin que : « la plus importante levée du mois mais aussi de la semaine est celle d’Oodrive, l’éditeur cloud français qui lève 65 millions d’euros pour asseoir sa position en France et en Europe. Globalement, en mars, c’est le secteur de la santé qui s’illustre particulièrement avec 10 levées, (Cardiawave, Hemarina, Imalink medical, BioenTech, Peptimimesis, KapCode, Vect-Horus, Advicenne, Nosopharm, Hellocare), dont 3 cette semaines, pour un montant total de 39 millions d’euros ».

Plus d’infos ici 


Lilo-c-660x365.jpg

VOUS CONNAISSEZ LILO? LE GOOGLE SOLIDAIRE FRANÇAIS, DÉPASSE LE 1/2 MILLIARD DE RECHERCHES !

Crée en 2015, LILO est le seul moteur de recherche solidaire qui finance des projets sociaux et environnementaux, et compense l’émission de carbone en allant au-delà de la neutralité carbone correspondant à son activité. Cette alternative réunit 700 000 utilisateurs par mois et comptabilise plus de 30 millions de recherches par mois. En reversant 50 % de ses revenus à des structures de l’économie sociale et solidaire, Lilo a déjà reversé plus de 220 000€ à 50 projets sociaux et environnementaux!


rse.pngRSE: LA FRANCE, BONNE ÉLÈVE  

La deuxième édition du baromètre EcoVadis-Médiateur des entreprises comparant la performance RSE des entreprises françaises avec celles des pays de l’OCDE et des BRICS est plutôt favorable aux sociétés hexagonales. Les PME et ETI notamment s’en sortent bien par rapport à leurs homologues des autres pays.

En savoir plus 

 


50%  DES FRANÇAIS CONCERNÉS PAR LA RECONVERSION PROFESSIONNELLE – étude OpinionWay pour A little Market

« J’ai envie de changer de vie », “si je pouvais, je changerai de métier”, « J’approche de la quarantaine, c’est maintenant ou jamais ». Qui n’a jamais entendu ces phrases ?

Si aujourd’hui 47% des Français sont convaincus qu’ils passent à côté de leurs vies, ils sont 50% à s’être déjà reconvertis, à y songer ou à y avoir pensé selon un sondage OpinionWay pour le site A little Market paru ce matin.

ALM-info_reconversion-.jpg


POUR TOUT COMPRENDRE SUR L’ÉCONOMIE COLLABORATIVE – Covoiturage, vente d’objets d’occasion: rien à déclarer! 

unnamed.jpg


[CLIN D’OEIL] – DE L’IMPORTANCE DE LA FLUIDITÉ DU PARCOURS CLIENT EN LIGNE Une vidéo amusante, qui reste d’actualité!

VESTIAIRE COLLECTIVE veut devenir le leader mondial du marché du luxe d’occasion. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

logo vestiaire collective.pngLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 1/4/2017 à 7h | dimanche 2/4/2017 à 14h


TALK 1: POPCHEF rachète son concurrent HappyMiam

TALK 2: VESTIAIRE COLLECTIVE : 58 millions € pour conquérir le monde

TALK 3 : STERN GRAVEUR remis au goût du jour par une jeune entrepreneure

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 2: VESTIAIRE COLLECTIVE, avec Sébastien Fabre, fondateur et CEO

(Ré)écoutez et téléchargez cette interview:

logo vestiaire collectiveLeader européen de la vente de vêtements et d’accessoires de luxe et de mode d’occasion en ligne, Vestiaire Collective est né en 2009 à Paris. L’entreprise réalise aujourd’hui 100 millions de volume d’affaires en 2016 (78 millions en 2015) – 60% de croissance en 4 ans – 65% de son chiffre d’affaires hors de France. Elle emploie 240 salariés et a des bureaux à Londres, New York, Milan et Berlin.

LES CHIFFRES CLÉS DE VESTIAIRE COLLECTIVE

  • Plus de 6 millions de membres, dans 48 pays
  • 30 000 nouveaux articles proposés chaque semaine
  • 3200 pièces chaque jour à la vente une sélection
  • Près des deux tiers des transactions de la plateforme s’effectuent de manière transfrontalière entre acheteurs et vendeurs de pays différents.
  • Panier moyen = 400€
  • Modèle économique: 25% de commission sur chaque vente

Capture d’écran 2017-03-28 à 18.23.00.png

L’ACTUALITÉ DE VESTIAIRE COLLECTIVE

  • 25 janvier 2017 – Vestiaire Collective lève 58 millions d’euros pour accélérer son expansion internationale

Ce tour de table a été mené par un nouvel investisseur, Vitruvian Partners, un fonds britannique qui réalise son premier investissement en France dans le cadre de son intérêt croissant pour les entreprises innovantes tricolores. Eurazeo et Idinvest Partners, actionnaires historiques, ont également participé à ce tour de table, réaffirmant ainsi leur soutien.

Depuis sa création en octobre 2009, Vestiaire Collective aura ainsi levé 116 millions d’euros (auprès de Zadig & Voltaire, Ventech, Balderton Capital, Condé Nast International, Idinvest Partners, Eurazeo and Vitruvian Partners).

Le succès de Vestiaire Collective repose sur un contrôle qualité qui la rend unique : elle est la seule plateforme CtoC sur laquelle 100% des articles vendus sont physiquement vérifiés par une équipe d’experts.

Vestiaire Collective a connu une croissance forte et continue sur les quatre dernières années. L’apport de nouveaux capitaux va permettre d’accélérer encore cette croissance, de renforcer la présence de l’entreprise aux Etats-Unis afin d’y construire une position de leader équivalente à celle acquise en Europe et de partir à la conquête de l’Asie-Pacifique, une zone géographique clairement identifiée comme à fort potentiel pour le modèle Vestiaire Collective.

L’internationalisation de Vestiaire Collective s’appuie sur le solide leadership établi en Europe. En effet, la plateforme est aujourd’hui numéro 1 de son secteur sur les cinq premiers marchés européens (la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie), et fortement présente dans les pays nordiques.

SUR L’INTERNATIONALISATION

Olivier Marcheteau : « Vestiaire Collective accélère aux Etats-Unis »

« On est leader dans chacun des grands pays européens où on est implanté, explique Olivier Marcheteau. On va désormais financer l’accélération de notre croissance aux Etats-Unis, où nous avons aujourd’hui pas loin d’un million de membres et une vingtaine de personnes sur place. On se développe très vite et on est les seuls à avoir un positionnement très mode et luxe sur ce marché américain du e-commerce qui est le plus gros et le plus concurrentiel»

Vestiaire Collective veut aussi mettre le cap vers l’Asie. « On se rend compte qu’on a une demande forte en Asie et on veut être les premiers à activer les trois géographies du luxe et de la mode que sont l’Europe, les Etats-Unis et l’Asie, reprend Olivier Marcheteau. En Asie Pacifique, on va se concentrer sur l’Australie, Hong Kong et Singapour au deuxième semestre 2017. On va installer une équipe probablement à Hong Kong pour démarrer sur ces pays qui sont culturellement les plus simples à appréhender et ensuite on s’étendra à d’autres pays dans la région»

L’Asie en ligne de mire

La Chine est une cible à long terme pour Vestiaire Collective. « A court terme, on pense que d’autres pays offrent des opportunités. Comme la Corée, qui est un gros pays en termes de consommation de luxe, ou le Japon avec sa culture du vintage qui le rend très pertinent sur le marché du luxe d’occasion. »

(…) Sur chaque transaction, Vestiaire Collective prélève une commission de l’ordre de 25 % auprès des vendeurs. « Le site Vestiaire Collective est très communautaire : on peut y suivre le vestiaire des gens dont on aime le style. Il génère environ 10 millions d’interactions sociales tous les mois », mentionne son directeur général.

L’an dernier, le site « a dépassé très largement les 100 millions de volume d’affaires au niveau mondial avec une croissance plus de + 60 % depuis quatre ans », déclare Olivier Marcheteau. Il est rentable en France (depuis 2015), mais pas globalement. « Nous sommes encore en phase d’investissement. Quand on se lance dans un pays, on a un travail d’adaptation de l’offre à faire et un travail de construction de notoriété. Donc on investit dans le marketing pour construire une base de clients. L’Europe sera rentable prochainement. Et c’est depuis cette forte position en Europe que l’on veut attaquer encore plus fort les Etats-Unis et prendre une position de leader en Asie. » (source: Les Echos)

Challenges. L’anglais Vitruvian Partners vient d’entrer à votre capital. Un signe que la France attire de plus en plus les fonds étrangers ?

Olivier Marcheteau. La perception sur la French Tech change. Le travail de fond mené par les pouvoirs publics, les fonds français et une génération d’entrepreneurs aux ambitions internationales porte ses fruits sur notre attractivité. Il y a aussi eu des success stories très visibles, comme Meetic, Criteo ou Talend. (source: Challenges)

Chez POPCHEF, c’est vacances illimitées! C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

logo popchefLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 1/4/2017 à 7h | dimanche 2/4/2017 à 14h


TALK 1: POPCHEF rachète son concurrent HappyMiam

TALK 2: VESTIAIRE COLLECTIVE : 58 millions € pour conquérir le monde

TALK 3 : STERN GRAVEUR remis au goût du jour par une jeune entrepreneure

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 1: POP CHEF, avec Briac Lescure, cofondateur

(Ré)écoutez et téléchargez cette interview:

logo popchef

Lancé en janvier 2015, PopChef livre pour le déjeuner des plats ayant la particularité d’être pensés et préparés par ses soins, avec les meilleurs produits locaux. Avec le Chef Benjamin Mathieu, Chef du restaurant Le Germain, à la conception de nouvelles recettes, PopChef mise sur le goût et la qualité pour confirmer sa place d’acteur principal de la FoodTech française.

« PopChef c’est un repas maison, livré chaud en moins de 30 minutes et pour une dizaine d’euros. Nous voulons disrupter le sandwich de la boulangerie, et devenir le réflexe déjeuner de tous les actifs parisiens qui cherchent des produits frais, des plats variés et tendances pour un rapport qualité prix imbattable. », déclarent Briac Lescure et François Raynaud de Fitte, fondateurs de PopChef.

PopChef se différencie sur le marché de le FoodTech par sa maîtrise complète de la chaîne de valeur, du sourcing des matières premières à la livraison des plats au client final.

« L’actualité récente nous a rappelé la dure réalité économique des services de livraison à la demande et nous conforte dans l’idée que notre modèle de cuisine internalisée (modèle « full- stack »), qui permet de mieux maîtriser la qualité de nos produits et nos marges, est le bon. » affirment les deux fondateurs de PopChef.

LES CHIFFRES CLÉS

  • Activité: spécialiste de la livraison de déjeuners
  • Date de création: janvier 2015
  • Siège social: Paris 17
  • Effectif: 25
  • En deux ans, PopChef a vu son nombre de commandes passer de 10 à plus de 1000 par jour et dispose aujourd’hui d’un catalogue de plus de 90 recettes.

  • Chiffre d’affaires en augmentation de 10 % chaque semaine, plus de 100 nouveaux clients par jour, et avec un taux de récurrence considérable (80 %).

  • Début 2015, les toutes premières livraisons de plats PopChef étaient effectuées par les fondateurs eux-mêmes : Briac Lescure et François Raynaud de Fitte. Forte de son succès croissant, la startup emploie aujourd’hui 25 personnes dans plusieurs domaines différents (technologies, communication, marketing…) et fait appel à 500 livreurs.

L’HISTOIRE DE POP CHEF

PopChef est né d’une révolte. Amis depuis l’enfance, férus de sport et de nature, Briac et François aiment les choses simples et les choses vraies. Comme traverser les Alpes à vélo, pour Briac, ou respirer l’air pur des Pyrénées avec un sac sur le dos pour François.

De retour à Paris, pourtant, ils constatent qu’il est normal de mal manger. Ils ne comprennent pas pourquoi déjeuner sainement est si difficile, cher, réservé à une élite ou aux connaisseurs. Pourquoi les travailleurs, plus pressés que les autres, sont condamnés au sandwich ou au fast-food. C’est alors qu’ils rencontrent Pierrick, passionné de gastronomie et de technologie.

Ensemble, ils décident de changer les choses. « Nous avons voulu créer quelque chose de simple, de vrai, qui rende les gens heureux. »

popchef.png

L’ACTUALITÉ DE POPCHEF

  • Mars 2016 – Popchef fait l’acquisition de la startup Happy Miam

Happy Miam, service de livraison de plats sains et équilibrés sur Paris, propose à sa carte des plats pour les trois principaux repas de la journée : petit-déjeuner, déjeuner, dîner. Lancée il y a près de deux ans, la startup livrait environ 90 plats par jour et comptait une base de 1000 clients.

« Cette acquisition permettra à Popchef de consolider son activité et sa base de clients en région parisienne. La cession d’activité de Happy Miam à Popchef s’est faite naturellement, puisque nous avions en commun le désir de proposer à nos clients des recettes saines et équilibrées », explique Briac Lescure, co-fondateur de Popchef.

  • Novembre 2016 – PopChef lève 2 millions d’euros

Le spécialiste de la livraison de déjeuners annonce une deuxième levée de fonds avec comme ambition de devenir le plus grand restaurant d’île-de-France

Les investisseurs Elior Group, Gilles Queru et Marc Simoncini entendent aider PopChef à étendre son périmètre de livraison à l’ensemble de la région Île-de-France. En parallèle, ces capitaux vont permettre à PopChef de consolider sa position sur le marché de la livraison de déjeuners et de proposer les meilleures recettes et les meilleurs produits sur le marché.

Capture d’écran 2017-03-28 à 18.04.14.png

LE MARCHÉ DE LA RESTAURATION LIVRÉE

Restauration livrée: hausse de 70% depuis 2009

Les commandes de restauration passées par téléphone, internet ou via une application sont en hausse de 70% en volume depuis 2009, et ont représenté 290 millions de commandes en 2016, selon une étude du cabinet NPD Group. (source: Le Figaro)

Outre-Atlantique, les start-ups mêlant nouvelles technologies et secteur alimentaire ont levé plus de 5 milliards de dollars en 2015. En Europe, d’après une récente étude du site Tech.eu, le marché de la foodtech représentait 1,1 milliard d’euros d’investissements en 2015, soit une augmentation de 42 % par rapport à 2014 ! Parmi les leaders du secteur, l’Anglais Delivery Hero, l’Allemand HelloFresh et le Français La Fourchette, vendu depuis à l’Américain TripAdvisor. Pays de la bonne bouffe, la France fait partie du top 5 des pays concernant les acteurs-acquéreurs ou les start-ups rachetées, après l’Allemagne, l’Angleterre, l’Espagne et l’Italie. (source: Les Jeudis)

LES PROJETS DE POPCHEF

  • Avec comme objectif de doubler de taille dans les six prochains mois (donc d’ici la rentrée de septembre), l’année 2017 sera placée sous le signe du recrutement pour PopChef (une cinquantaine de personnes en 2017 dans tous les domaines : développement web, opérations, marketing, cuisine, business développement etc.), avant d’envisager un emménagement dans de nouveaux locaux.
  • Etendre la livraison à toute l’Ile de France

SUR LES VACANCES ILLIMITÉES

actu_3866_image.jpgHoraires libres et vacances en illimité : la startup PopChef a-t-elle perdu la tête ?

Des vacances en illimité, ça sonne presque faux. C’est vraiment le cas chez PopChef ?

Juridiquement c’est encore compliqué en France de proposer plus de 5 semaines de congés payés mais oui, nous sommes réellement en train de voir comment est-ce qu’on peut mettre ça en place. En attendant, nos salariés sont libres de poser leurs vacances quand ils le souhaitent, s’ils veulent poser 3 semaines du jour au lendemain et qu’ils se sont organisés dans leur travail pour le faire, ils le font.

C’est pas contre-productif pour une entreprise d’avoir des employés aussi libres ?

Non, au contraire ! Un salarié fatigué ça c’est contre-productif. Avec François mon associé, on a toujours été d’accord sur le fait qu’un salarié heureux c’est un salarié libre. On n’a pas non plus de culture de l’horaire comme il existe dans la plupart des entreprises françaises. Chacun travaille quand il veut. On préfère voir un salarié 4h par jour à fond dans son travail et qui a du temps pour d’autres loisirs l’après-midi plutôt qu’un salarié qui traîne à la tâche et s’implique moins. Je trouve ça aberrant quand j’entends que certaines personnes restent au bureau jusqu’à 19h parce que c’est stipulé dans leur contrat alors qu’elles n’ont plus grand chose à faire depuis 17h…

Donc, la liberté que vous leur octroyez, c’est ce qui rend vos salariés heureux.

Oui à l’évidence mais il n’y a pas que ça. En tant que CEO, j’ai toujours choisi la voie de la transparence. On communique tous les jours les chiffres. Quand ça ne va pas, on le dit. C’est comme ça que les choses fonctionnent et que nos employés ont confiance en nous.

Vous êtes un peu « gentil patron »?

Je ne sais pas ce qu’est un « gentil patron », mais je pense être un CEO respecté grâce à tout cela. Le modèle du patron qui a son bureau au dernier étage c’est dépassé. On ne s’octroie pas non plus de privilèges. On distribue des tracts avec eux, une fois par mois on effectue une livraison, c’est ce qui fait qu’ils ont confiance en nous et aiment travailler pour nous je pense.

Vos salariés c’est une chose, mais vos livreurs c’en est une autre. On a pu lire dans la presse que certains livreurs de vos concurrents n’étaient pas très bien traités. Chez vous, comment ça se passe, sans langue de bois ?

De part notre modèle qui est complètement différent de nos concurrents, nos livreurs n’abordent pas du tout leur travail de la même manière que les autres. Chez PopChef on est spécialisé dans le déjeuner des entreprises donc par définition, nos livreurs ne sont actifs que 2h par jour. Ce sont majoritairement des étudiants pour qui le statut d’autoentrepreneur est parfait car il est beaucoup plus flexible qu’un CDD. En moyenne, ils gagnent 20€ de l’heure. Tout ça réuni fait que nos livreurs sont très heureux, vous pouvez aller vérifier !

« Un salarié heureux, c’est un salarié libre »

Vous me parliez de votre stratégie très différente de celle de Foodora ou Deliveroo. C’est grâce à ça que vous allez réussir à ne pas vous planter ?

(…) On a vraiment fait le choix de se positionner sur la livraison de déjeuners dans les quartiers d’affaires ce qui veut dire que notre panier moyen est très important. On a également internalisé nos cuisines, donc quand les plats arrivent, ils sont chauds et de meilleure qualité. C’est grâce à ça qu’on grandit. (source: Widoobiz)

Wistiki lève 4M euros, dont 2M€ en crowdfunding

Publié le Mis à jour le

wistiki-fr-logo-1454689508Wistiki lève 4M euros et réalise la campagne de crowdfunding la plus importante de France sur Anaxago :2 millions d’euros levés auprès d’investisseurs privés

Effectuée en deux fois, suite au rehaussement du plafond maximum de fonds levés autorisés en octobre 2016, la campagne de crowdfunding de Wistiki sur Anaxago a connu un succès sans précédent : 1 million d’euros avait été souscrit en quelques jours au mois de octobre et une longue liste d’attente d’investisseurs s’était constituée.

Le relèvement du plafond des levées de fonds réalisées sur les plateformes agréées Conseil en Investissement Participatif (CIP) par l’Autorité des Marchés Financiers à 2,5 M€ au mois d’octobre, et à l’initiative d’Emmanuel Macron alors ministre de l’Economie, a permis à Wistiki d’ouvrir de nouveau son capital pour quelques jours sur Anaxago. L’entreprise a finalement levé 2 millions d’euros auprès de 195 investisseurs privés rassemblés au sein d’un holding d’investissement intermédiaire.

Cette campagne s’inscrit dans une levée de fonds globale d’un montant de 4 millions d’euros pour Wistiki, qui s’est réalisée en 2 tranches de 2M euros chacune (en octobre 2016 puis février 2017) sur une valorisation de 30M euros. De nombreux actionnaires prestigieux ont rejoint l’aventure à cette occasion, notamment : la famille Bouygues (propriétaire du groupe Bouygues), Xavier Niel (Propriétaire de Free), Stéphane Richard (PDG de Orange), Fabrice Brégier (PDG de Airbus) ou encore la compagnie d’assurance SCOR.

xxxxxxxx


⇒ Sur le même sujet

Wistiki, le porte-clé connecté qui retrouve objets et animaux perdus! 


A propos de Wistiki :

Né en 2014 par trois frères qui cherchaient constamment leur chat, Minou, Wistiki créé des accessoires connectés et lifestyle qui permettent tout simplement aux gens de retrouver leurs affaires depuis leur smartphone ! Wistiki a d’ailleurs été l’objet connecté le plus vendu en 2014, 2015 et 2016 dans la plupart des réseaux de grande distribution française.

La gamme d’objets connectés Wistiki a été designée par Philippe Starck, est 100% made in France, et est déjà un best-seller au Japon.

 

Jimmy Fairly boucle une levée de fonds pour ouvrir 10 nouvelles boutiques

Publié le Mis à jour le

On apprend cet après-midi sur le site de Maddyness que la marque de lunettes Jimmy Fairly, que nous avons reçu au Business Club en 2012, à ses débuts. vient de boucler une levée de fonds. Le montant, confidentiel, a été apporté par le fonds Experienced Capital, qui détient désormais 43% du capital de la startup.

201403111877-full.jpg« Depuis le lancement de la marque, à l’origine 100% en ligne, en 2011, le crédo de Jimmy Fairly est de proposer des lunettes haut de gamme, au design travaillé, et à des prix très accessibles (prix de départ : 99 euros). Aujourd’hui vendues en ligne mais également dans neuf boutiques à Paris, Lyon, Toulouse, Lille, Bordeaux et Rennes, les lunettes de soleil et de vue de la marque sont dessinées et assemblées en France. Générant un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros, Jimmy Fairly entend bien accélérer son développement cette année et ouvrir 10 nouveaux points de vente.

 

Linkfluence lève 12 millions d’euros pour accélérer dans la social data intelligence

Publié le Mis à jour le

presse-linkfluence_logo_linkfluenceLu sur Frenchweb (extraits)- Linkfluence, un acteur du «social media intelligence», a bouclé une levée de fonds de 12 millions d’euros auprès de ses actionnaires historiques que sont Banexi Ventures, Orkos Capital et Sigma Gestion. Il accueille le fonds BNP Paribas Développement en tant que nouvel investisseur.

Linkfluence développe un logiciel Saas baptisé Radarly. Depuis le rachat du Chinois d’ActSocial en octobre 2015, il vise notamment à s’étendre en Asie. De fait, pour se différencier de la kyrielle de concurrents sur la veille et l’analyse des réseaux sociaux (Synthesio, Brandwatch, Salesforce, Sysomos…), Linkfluence mise sur sa technologie Saas et sur une croissance externe rapide. En juillet 2015, Linkfluence acquérait Die Medialysten, un autre spécialiste allemand de la veille sur les réseaux sociaux. (…)

Avec cette levée, la société parisienne entend financer sa R&D. Linkfluence veut s’imposer comme «le leader du marché» de la veille et d’analyse des médias sociaux.

⇒ Guilhem Fouetillou, cofondateur de Linkfluence, était notre invité lors de l’émission spéciale bilan du G20YEA 2016. Ecoutez, réécoutez et téléchargez cette émission: 

 

Alkemics digitalise la distribution et séduit Walmart. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Logo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France – Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 1/10/2016 à 7h | dimanche 2/10/2016 à 15h

TALK 1 : ADENTS : 20 millions € levés en 18 mois pour devenir leader mondial de la traçabilité des médicaments

TALK 2: ULULE, 1er site de crowdfunding en Europe, s’ouvre aux entrepreneurs et lance une boutique éphémère

TALK 3ALKEMICS, ou comment la data révolutionne le commerce à l’échelle mondiale

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

________________________

TALK 3: ALKEMICS, avec Antoine Durieux, président fondateur

Ecouter, réécouter ou télécharger cette interview:

alkemics_socialshareimage«Chaque année, plus de 400.000 nouveaux produits sont mis sur le marché par des industriels français», lance Antoine Durieux, fondateur et CEO d’Alkemics. Un véritable casse tête pour les producteurs et les distributeurs. Alkemics a développé une solution destinée à fluidifier les relations entre les industriels et les distributeurs. «Notre solution a séduit 2500 industriels sur les quelques 10.000 présents en France et dans la distribution nos clients représentent 78% du marché du e-commerce alimentaire en France», souligne Antoine Durieux, dont l’entreprise vient d’accrocher un précieux client, l’Américain Walmart, qui rejoint notamment Auchan et Casino. L’heure est venue de passer à la vitesse supérieure.

La start-up propose aux industriels de mettre en ligne des catalogues de produits, comprenant les spécificités des dits produits, leurs références… toutes les informations dont un distributeur peut avoir besoin pour les commercialiser. Chaque industriel choisit le type d’informations et les produits qu’il propose à quel distributeur. Il peut y ajouter des photos, des vidéos.Parmi les nouveaux services qu’Alkemics développe figure un système d’alerte qui informe les distributeurs du lancement d’une campagne publicitaire par l’industriel, ce qui permet d’affiner la gestion des stocks.

La start-up commercialise sa solution en mode SaaS (software as a service) «ce qui explique le taux d’adoption rapide de nos clients», glisse Antoine Durieux. (source: Le Figaro)

LES CHIFFRES CLÉS D’ALKEMICS

  • Activité: plateforme collaborative des entreprises de la grande consommation
  • Date de création: 2011
  • Siège social: Paris
  • Effectif: 55 salariés (35 en R&D) – (15 en janvier 2015)
  • Nombre de marques sur la plateforme: plus de 2500 marques (seulement 800 en janvier 2015), et de nombreux distributeurs tels que Auchan et Casino, représentant 78% des parts de marché du e-commerce alimentaire français.
  • Références : Unilever, Mars, Groupe La Martiniquaise Bardinet, Auchan, Walmart
  • Croissance de 250% en nombre de produits et 1,4 million d’informations échangés sur un an avec les distributeurs.

000000044310
L’ACTUALITÉ D’ALKEMICS

7 septembre 2016 – Alkemics lève 20m€ auprès de Cathay Innovation, Serena Capital et ses investisseurs historiques pour digitaliser la collaboration entre les marques et les distributeurs.

Cette levée est menée par Cathay Innovation et Serena Capital, en collaboration avec Index ventures, Partech Ventures et SEB Alliance, investisseurs qui ont renouvelé leur confiance en Alkemics après une première levée de 5 millions d’euros début 2015. Cette levée est l’une des 10 levées les plus importantes dans le secteur IT, en France, de l’année 2016.

Depuis la précédente levée de fonds, le nombre de marques collaborant avec les distributeurs à travers Alkemics a plus que triplé. Aujourd’hui la communauté réunit plus de 2500 marques, et de nombreux distributeurs tels que Auchan et Casino, représentant 78% des parts de marché du e-commerce alimentaire français.

Depuis 2015, Alkemics a connu des avancées majeures. L’obtention de la qualification au standard GDSN 3.1 permet désormais aux marques présentes sur Alkemics de publier leurs données dans le monde entier. La certification au programme de référencement de Walmart ouvre la voie à de nouvelles opportunités d’export pour les producteurs européens. Enfin Gartner, principal bureau d’études indépendant aux USA sur les solutions technologiques innovantes, a nommé Alkemics parmi les « Cool Vendor 2016 for information innovation and governance.»

Cette nouvelle levée de fonds permettra à Alkemics d’accélérer le déploiement de sa plateforme en Europe et plus largement à l’international, et de renforcer ses équipes commerciales, marketing et techniques afin de continuer à accompagner les entreprises de la grande consommation dans leur transformation digitale.

Selon Alkemics, la collaboration par le numérique est au cœur du futur de la grande consommation. Avec de plus en plus de produits sur le marché, plus de canaux et d’informations à gérer, les marques et les distributeurs ont besoin de partager des données précises, complètes et à jour en tout temps dans leur écosystème. Les silos organisationnels et les outils obsolètes en place freinent cette évolution, et impactent directement leur efficacité commerciale et opérationnelle, et la qualité de l’expérience consommateur.

DANS LA PRESSE – FRENCHWEB

Alkemics, 20 millions d’euros pour faire collaborer PME et grands distributeurs sur sa plateforme

(…) «Nos concurrents sont d’abord ceux qui utilisent les anciennes pratiques», affirme à Frenchweb Antoine Durieux, le cofondateur. «Avant, pour référencer les 10 000 fournisseurs d’un Auchan, tout se faisait par email ou sur un fichier excel. Le numérique permet d’accélèrer la mise sur le marché des produits», ajoute la société qui commercialise sa solution en abonnement annuel ou en freemium. Pour les solutions concurrentes, Alkemics veille mais aucune, selon elle, ne propose l’ensemble des processus; «elles restent centrées sur une tâche».

Alkemics revendique 2 500 marques, une croissance de 250% en nombre de produits et 1,4 million d’informations échangés sur un an avec les distributeurs.

Alkemics veut désormais étendre son portefeuille de clients aux PME et TPE en France. Après avoir séduit les grandes marques de l’alimentaire, produits beauté, maison, la start-up se dit qu’elle a un boulevard du côté des petites entreprises qui ont les mêmes besoins que les grands comptes en terme de référencement produit et de mise en vente. Elle compte fournir rapidement une offre adaptée avec un nouveau réseau de distribution qui permettront à ces PME d’être référencées.

Elle compte aussi poursuivre la piste ouverte avec le géant américain Walmart ou encore le recrutement dans son équipe d’un ancien de Coca Cola pour attaquer le marché outre-Atlantique. «En 2017, sur la côte Est où se trouvent les grands centres de distribution», détaille Antoine Durieux. En Europe, l’Espagne devrait être le premier marché cible.

Ulule lève 5 millions € pour accélérer à l’international. C’était prochain Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Logo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France – Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 01/10/2016 à 7h | dimanche 2/10/2016 à 15h

TALK 1 : ADENTS : 20 millions € levés en 18 mois pour devenir leader mondial de la traçabilité des médicaments

TALK 2: ULULE, 1er site de crowdfunding en Europe, s’ouvre aux entrepreneurs et lance une boutique éphémère

TALK 3ALKEMICS, ou comment la data révolutionne le commerce à l’échelle mondiale

TALK 4: Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

________________________

TALK 2: ULULE, avec Arnaud Burgot, Directeur Général

Ecouter, réécouter et télécharger cette interview:

logo_cDédiée au financement de tous les projets à caractère innovant, créatif ou collectif, la plateforme permet de soutenir de nombreux projets culturels, éducatifs, entrepreneuriaux et humanitaires, avec des collectes pouvant aller de quelques centaines d’euros à plusieurs centaines de milliers. La plateforme de crowdfunding généraliste est identifiée par sa communauté comme étant engagée au service de projets d’utilité collective et positifs pour la société. L’entreprise a souligné l’importance des valeurs de responsabilité et de transparence dans son plan d’affaires en devenant l’une des 25 premières entreprises françaises certifiées “B Corp”. Ce label vise à remettre l’intérêt général au cœur de l’entreprise et à ne plus définir ses objectifs uniquement autour de critères financiers mais d’y adjoindre des objectifs sociétaux et environnementaux.

Cette vision est partagée par les investisseurs : le tour est mené par Citizen Capital, fonds d’investissement leader de l’impact investing, accompagné de MAIF Avenir, fonds de l’économie collaborative de “l’assureur militant”, et de BNP Paribas Développement, au travers de sa nouvelle structure dédiée aux investissements de Capital Innovation.

LES CHIFFRES CLÉS D’ULULE

  • Activité: Premier site de crowdfunding en Europe, Ulule.com permet le financement de projets créatifs, innovants ou solidaires, grâce à la participation des internautes.
  • Date de création: octobre 2010
  • Lieu: Paris
  • Effectif: 25
  • Plus de 14 600 projets ont déjà été financés, représentant 61 M€ de fonds collectés, auprès de plus d’un million de membres dans 190 pays.
  • Taux de succès record proche de 70%
  • Dotée de bureaux à Paris, Montréal et Barcelone, Ulule connaît une croissance très forte depuis sa création en 2010 (multiplication par 16 des fonds collectés entre 2011 et 2015). L’entreprise compte aujourd’hui 25 collaborateurs et prévoit de tripler ses effectifs dans les 18 mois à venir.
  • Le marché – celui des plate-formes de dons – est dominé par trois acteurs américains (Kickstarter, Indiegogo et GoFundMe).

image-vignette-ulule-le-supplement_desktopL’ACTUALITÉ D’ULULE

  • Ulule lève 5 millions d’euros auprès de Citizen Capital, MAIF et BNP Paribas

L’investissement doit permettre à la start-up française d’accélérer le développement de sa technologie et de ses services afin de servir au mieux sa communauté et de poursuivre son expansion internationale. L’objectif est en outre de déployer le nouveau service Okpal.com lancé par Ulule en juillet 2016 qui permet à chacun de lancer une collecte en 2 minutes auprès de ses proches ou de ses fans.

“Des milliers de créateurs ont pu réaliser leur rêve grâce à Ulule. Ce premier tour de financement va nous permettre de reproduire et surtout affiner la « recette Ulule » avec l’ouverture de nouveaux bureaux en Europe afin d’accompagner notre communauté dans des projets transnationaux » déclare Alexandre Boucherot, Président et Fondateur d’Ulule.

“Nous voulons concilier accompagnement local et développement global, car il est important pour une partie des créateurs de pouvoir s’adresser à un public mondial, explique Arnaud Burgot, Directeur Général d’Ulule.

Dans les Echos: Déjà présents au Canada ou en Belgique « nous devons encore accélérer en Europe en particulier au Benelux, en Allemagne, en Espagne et en Italie », indique Arnaud Burgot, directeur général d’Ulule. Il lui faudra aussi rajouter de nouvelles briques de services pour les porteurs de projets que la plate-forme accompagne. A titre d’exemple, le site va ouvrir à la fin du mois une boutique physique où les passants pourront acheter les produits financés sur Ulule (voir plus bas)

Autre priorité, développer Okpal.com, un nouveau service de collecte sur mobile simplifié lancé cet été. (source: Les Echos)

  • Ouverture d’une boutique éphémère fin septembre à Paris

DANS 20 MINUTES – 1er septembre 2016

f7db5b1105d42dcd36c30a0a216de
La boutique Ulule, au 22 rue Saint-Paul – Paris 4

Si vous ne passez pas votre temps sur Ulule, vous avez probablement raté l’occasion de vous offrir un vélo en bambou, des baskets équitables made-in Pérou et une lampe de chevet bioluminescente. Mais ceci pourrait changer avec l’ouverture à la fin septembre d’une boutique Ulule dans le quartier du Marais à Paris. Après Amazon et son projet de 400 librairies aux États-Unis, le géant européen du  financement participatif a en effet décidé de se lancer lui-aussi dans la vente au détail.

«C’est une évolution naturelle pour nous», assure Mathieu Maire du Poset, directeur adjoint de la plateforme. « Nous avons l’habitude d’emmener des porteurs de projet sur des événements comme le salon du Made In France ou encore d’organiser des concerts pour les musiciens. Avec cette boutique, nous souhaitons aller plus loin et assurer aux projets une visibilité même après la fin de leur campagne.»

938487-img_5196Pour être exposés, les objets devront en effet avoir réussi leur levée de fond, «même si nous organiserons aussi des événements afin de promouvoir certaines campagnes en cours», explique le cofondateur d’Ulule. Autre étape importante: recevoir l’approbation de la communauté. «Nous voulons que cette boutique soit participative car c’est dans notre ADN», assure Mathieu Maire du Poset. Il reviendra donc aux 1,2 millions d’usagers français de la plateforme de voter pour choisir les objets mis en vente.

(…) Cette boutique sera une nouvelle source de revenus pour la plateforme, qui prendra un pourcentage sur les produits, vendus au prix public. «Si l’expérience est concluante, nous pourrons la répliquer dans d’autres villes. Chez Ulule, nous aimons bien tester.

  • Lancement de Okpal en juin 2016

12603L’objectif d’Opkal (de l’anglais Ok pal, c’est à dire “Ok l’ami(e), on y va !”) est de permettre à chacun de lancer une collecte publique ou privée en moins de deux minutes, tout en définissant l’ensemble des éléments de leur collecte avec une grande flexibilité : pas de contrepartie, pas de délai, pas d’accompagnement. Du design au parcours utilisateur en passant par la tarification, tout a été pensé pour répondre au mieux à un besoin complémentaire à ce qui existe déjà sur Ulule.

On est vraiment sur de la pure collecte en ligne, très éloignée d’une campagne de crowdfunding habituelle. Le but est vraiment de pouvoir y collecter des fonds très rapidement ” Mathieu Maire du Poset, directeur général adjoint d’Ulule

Lancée en version bêta depuis quelques semaines, la plateforme compte déjà une centaine de projets. Disponible en français et en anglais et ouverte aux pays de la zone euro, Okpal est pour l’instant accessible aux pays de la zone euro. (source: Maddyness)

  • Lancement de KickOff en avril 2016

kickoffUlule vient d’inaugurer un nouvel espace dédié aux créateurs et aux entrepreneurs : KickOff. Appels à projets, bons plans, partenariats médias et newsletter exclusive, autant d’outils pour offrir les meilleures chances de réussite aux entrepreneurs et aux makers.

La plateforme de crowdfunding Ulule entend bien devenir un partenaire encore plus important des créateurs et des entrepreneurs avec un nouvel espace dédié : Ulule Kickoff. Grâce à une sélection d’outils marketing et de bons plans en matière de logistique, de communication, de relation clients etc. proposés par des startups comme Mention, Textmaster, Moo ou encore Creads, mais aussi grâce à une newsletter exclusive regorgeant des meilleurs trucs et astuces des entrepreneurs et des makers, la plateforme souhaite aider les porteurs de projets pendant, mais aussi avant et après leur campagne de crowdfunding.

Avec plus de 12 000 projets financés dans 175 pays pour plus de 52 millions d’euros, Ulule se voit ainsi comme « le plus grand incubateur d’Europe ». A ce titre, plusieurs grands groupes ont recours à la plateforme pour lancer leurs appels à projets thématiques auxquels tous les entrepreneurs sont invités à répondre : Hello Bank! sur la musique, Fleury Michon sur le #MangerMieux, Banque Nationale du Canada et BNP Paribas sur les projets franco-canadiens, Heineken sur les nouveaux projets de cafés et de brasseries etc. Experts certifiés et anciens porteurs de projets proposeront également des sessions de coaching gratuites aux nouveaux venus. (source: Maddyness)

ManoMano lève 13 millions d’euros !

Publié le

mano-manoManoMano.fr, site communautaire spécialisé dans la vente de produits et de services de bricolage et de jardinage,conclut sa levée de fonds de 13m€ auprès de quatre fonds européens : Partech Ventures, Piton Capital, CM-CIC Capital Privé et le Fonds Ambition Numérique géré par Bpifrance pour le compte du PIAB.

ManoMano.fr – anciennement monEchelle.fr – avait déjà levé 600.000 euros puis de 2 millions d’euros en 2013 et 2014.

 

Les 3 raisons d’un tel investissement

  1. La taille et la dynamique du marché du bricolage en ligne : 30 milliards d’euros en France, 280 milliards en Europe. C’est aujourd’hui la première dépense d’équipement des ménages français avant même l’électroménager ou le high-tech. Un des derniers marchés basculant vers le digital…
  2. Un business model rapidement « scalable » et duplicable à l’international.
  3. Une équipe reconnue par sa qualité d’exécution

>> Objectif 2018 : être le leader européen du bricolage en ligne !

Depuis sa création en 2013, malgré des ambitions très fortes, les objectifs de volume ont toujours été dépassés. Dans un marché atone (+/-3% par an depuis 5 ans) et fortement touché par la crise, ManoMano s’illustre par sa croissance rapide. Ces 3 premières années confortent les équipes de ManoMano dans leurs savoir-faire et leur vision originale du marché : le bonheur du bricoleur de demain est en ligne !

3 axes stratégiques

 » A ce jour, nous occupons une place unique sur notre marché. Notre positionnement de spécialiste et notre capacité à innover nous rendent particulièrement attractifs auprès de l’ensemble des acteurs du marché du DIY européen. Nos prochains investissements seront dédiés au renforcement de nos deux principales missions : apporter toujours plus de services pour nos marchands partenaires(logistique, expansion européenne, financement, accompagnement et suivi) et faciliter les projets de nos 400.000 clients (conseils, services, entraide communautaire, choix et prix). » Christian Raisson et Philippe de Chanville, cofondateurs de ManoMano.fr

Cette importante levée de fonds va permettre à ManoMano de déployer ses 3 axes de développement : 

1. L’international : poursuivre l’ouverture de nouveaux pays suite au lancement en 6 mois de 3 nouveaux marchés (Espagne, Italie et Royaume-Uni).

2. Accélérer notre développement communautaire : ManoMano est une histoire d’entraides et de coups de pouce entre bricoleurs. Notre volonté est de renforcer notre approche client-centric grâce à notre communauté.

3. SuperMano.fr : étendre nationalement les services de notre site communautaire de mises en relation entre bricoleurs et particuliers pour des petits travaux.

ManoMano (anciennement monEchelle.fr) en chiffres :

  • Plus d’1,8 million de visiteurs uniques/mois
  • 400.000 bricoleurs et 300 marchands partenaires européens
  • 600.000 références produits de bricolage et de jardinage
  • Présent dans 5 pays – France, Belgique, Espagne, Italie, Royaume-Uni
  • Un service de pose pour les particuliers : SuperMano.fr est présent en Ile-de-France et Rhônes-Alpes avec plus de 400 bricoleurs certifiés

Invivox, plateforme de formation des médecins, annonce une levée de fonds de 1,2 million €

Publié le

invivox.jpgInvivox.com, la 1ère e-plateforme de mise en relation pour de la formation entre médecins spécialistes, lève 1,2 M d’euros auprès d’ISAI Seed Club et de Business Angels du web et du monde médical.

 

Pour Julien Delpech, CEO et confondateur d’Invivox : “Cette levée de fonds va nous permettre d’accélérer le développement des équipes basées sur Bordeaux, d’optimiser le développement commercial européen… Elle marque également la confiance d’investisseurs de renoms dans notre solution et fortifie par conséquent notre positionnement”.

Invivox vient combler une demande insatisfaite de la part des médecins et contribuera à démocratiser l’accès à la formation auprès des meilleurs experts mondiaux. L’accès à la formation est la clef d’une meilleure prise en charge des patients, comme le note l’Académie de chirurgie dans son dernier rapport.

Ronan Denoual, Président de la société Hospimédia et membre du conseil stratégique d’Invivox, précise : “La complexité croissante des opérations médicales et l’évolution de la médecine rendent l’apprentissage entre chirurgiens et spécialistes médicaux plus que jamais d’actualité : Invivox rend possible et simplifie cette mise en relation à une échelle inégalée. Les fondateurs m’ont séduit par leur compréhension très fine des besoins des professionnels de cette communauté”.

⇒ Julien Delpech, CEO et cofondateur d’Invivox, était au Business Club il y a quelques semaines. Pour écouter, réécouter et télécharger cette interview: 

 

Julie Desk, la secrétaire virtuelle, réalise une levée de fonds de 600 000 €

Publié le

juliedeskRéalisée auprès de Side Capital, cette nouvelle levée de fonds (3ème depuis la création) va permettre à l’entreprise d’étoffer ses équipes commerciales et marketing, mais également de recruter des développeurs et des data scientists afin de passer à plus de 80% de traitement des requêtes via ses algorithmes d’intelligence artificielle. A plus long terme, la startup veut accélérer son développement à l’international, qui représente aujourd’hui près d’un quart de son activité », selon Maddyness.

Julie Desk est une assistante personnelle abordable et haut de gamme qui s’occupe de vos rendez-vous et de l’organisation de votre agenda.

Son utilisation est simple : mettez Julie en copie d’un email et elle échangera avec vos interlocuteurs pour convenir d’une date qui convient et de la noter dans votre agenda.

Julie peut aussi annuler ou déplacer un rendez-vous sur demande.

julie-desk

Julien Hobeika, président de Julie Desk, était notre invité en juillet dernier: 

Pour écouter, réécouter ou télécharger cette interview: 

Weekendesk lève 5 millions € pour étendre sa présence à l’international. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

BFM-BU-RADIO

Dans le Business Club de France | Uniquement sur BFM Business Radio

→ Diffusion : samedi 27/02/2016 à 7h | dimanche 28/02/2016 à 15h

TALK 1: Weekendesk: le marché du week-end représente 20% du marché du tourisme global

TALK 2: La Fabrique Aviva offre 1 million € à 200 projets d’entreprises solidaires

TALK 3: Invivox, déjà 250 experts inscrits sur la plateforme

TALK 4: Le rendez-vous du médiateur des entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 1: WEEKENDESK, avec Laurent Salanié, Directeur Général

Pour écouter, réécouter et télécharger cette interview:

weekendesk01Leader de la réservation en ligne de week-ends, Weekendesk a bâti sa réputation depuis 2001 à travers son concept innovant de courts séjours thématiques proches de chez soi. Présent en France, en Belgique et aux Pays-Bas, et depuis peu en Espagne (octobre 2010) et en Italie (mars 2011), le concept Weekendesk est basé sur le couplage d’une prestation hôtelière à des activités, afin d’offrir aux clients une sélection de packages «clés-en-main».

« L’ambition de Weekendesk est de se positionner comme « créateurs de week-ends d’exception », qui est d’ailleurs notre baseline. Pour cela, l’entreprise sélectionne et négocie minutieusement au meilleur prix des week-ends thématiques, y compris à moins de 2h du domicile, avec une hôtellerie de qualité allant de 3 à 5 étoiles.

Alors que le marché du court séjour ne cesse de progresser et représente déjà près de 20% du marché global, Weekendesk a pour ambition de devenir un expert incontournable de ce segment», déclare Laurent SALANIÉ, Directeur général de Weekendesk.

LES CHIFFRES CLÉS DE WEEKENDESK

  • CA: 65 millions € en 2015 (+27%) en France, Espagne et Belgique – croissance de 30% par an depuis 2011
  • Effectif: 132 à Paris et à Barcelone
  • Présent en France, en Belgique, en Espagne et depuis quelques mois aux Pays Bas
  • 2 millions de visiteurs uniques / mois sur l’ensemble des sites
  • 340 000 réservations en 2015
  • 34 millions d’euros de volume d’affaires enregistré pour Weekendesk.fr en 2015 (+20%)
  • 20 millions d’euros de volume d’affaires enregistré Weekendesk.es croissance (+52%)
  • 11 millions d’euros de volume d’affaires enregistré pour Weekendesk.be et.nl (+20%)
  • 4 800 partenaires

weekendesk-comment-ca-marche

>> POSITIONNEMENT / MODÈLE ÉCONOMIQUE

Dans un marché ultra concurrentiel, la société se démarque en signant des partenariats avec des hôtels qu’elle a préalablement identifiés comme agréables et créé ensuite des packages sur mesure pour ses clients comprenant notamment la restauration ou le SPA. Weekendesk touche une commission de 20% sur les prix fixés par les hôteliers eux-mêmes. « Notre rôle est d’essayer des les aider à vendre un peu plus cher que de la chambre sèche » explique Laurent Salanié, le Directeur Général. (source: Digital Business News)

La marque est connue : 40% des recherches internet concernent la marque.

L’ACTUALITÉ

Levée de fonds de 5 millions € auprès de l’actionnaire « créateur » Otium Capital

Objectifs:

– Atteindre 400 millions d’euros de volume d’affaires d’ici 5 ans

– Se développer à l’international. Après l’Espagne et la Belgique, Weekendesk compte poursuivre son expansion dans de nouveaux pays européens, avec un lancement sur les Pays-Bas depuis quelques mois et de nouveaux pays au 1er semestre 2016.

« Après un énorme succès en Espagne et en Belgique, le déploiement de nouveaux pays à l’international est l’un de nos grands chantiers 2016 car la conjoncture économique européenne et les modes de consommation évoluent en faveur des week-ends et des courts séjours, bien plus que les longues vacances», précise Laurent Salanié, directeur général de Weekendesk.

– Inspirer les internautes en travaillant sur le contenu via notamment son magazine en ligne, le Mag et sur l’ergonomie et le design du site, en particulier le mobile

– Améliorer et élargir l’offre « package hôtel + activités » grâce à de nouveaux partenariats (France billet, Château de Versailles…). 80% des ventes se font déjà sur des packages incluant des activités en plus de la nuit d’hôtel, l’objectif est désormais de couvrir l’ensemble des besoins clients de manière exhaustive : en famille, parcs d’attraction, gastronomie, musées…

weekendesk (1)A propos d’OTIUM Capital

Otium Capital est la holding d’investissement de Pierre Edouard Stérin, fondateur de Smartbox. Le portefeuille actuel compte entre autres participations Weekendesk, Balinea, Camping&Co, Octoly ou encore Même Cosmetics.

Au moins 3 nouvelles opérations devraient être annoncées au cours du 1er trimestre 2016 pour un volume total d’investissement prévisionnels de 40 millions d’euros sur l’année.

LES TENDANCES VACANCES

« Il y a une tendance lourde au fractionnement des séjours que l’on observe dans tous les pays européens », analyse Laurent Salanié, directeur général de Weekendesk. Une tendance qui s’explique notamment par le développement des familles recomposées, mais aussi par des facteurs financiers.

« Ce sont des modes de consommation rapides qui plaisent aux Français car ils n’ont pas besoin de planifier leurs séjours. Ils n’hésitent pas à partir à la dernière minute », ajoute Laurent Salanié. (source: Les Echos)

L’HISTOIRE DE WEEKENDESK

Après des débuts dans la finance de marché, Pierre-Edouard Stérin crée en 1999 BlackOrange, une entreprise e-commerce, spécialisée dans la vente des logiciels et de jeux vidéo, qu’il dirige jusqu’en 2001. Après deux années de recherche de partenariats, Pierre-Edouard Stérin propose à deux entrepreneurs belges de dupliquer le concept de Weekendesk en France, une société qui commercialise des coffrets cadeaux. En avril 2003, il devient ainsi le franchisé de Weekendesk pour la France, qui démarre son activité avec 10 000 € de capital social. Quatre années plus tard, Pierre-Edouard Stérin acquiert son franchiseur, rebaptise sa société franchisée Smart&Co et lance la marque Smartbox.

La même année, il s’associe à Antoine Freysz pour fonder Otium Capital, un fonds d’investissement dans le domaine du loisir, qui acquiert, au fil des années, des sociétés comme le site lafourchette.com (revendu à TripAdvisor) et Gault et Millau. Camping & Co fait également partie du portefeuille de marques dans lequel il a investi. (source : L’Echo touristique)

Entomo Farm: des insectes pour l’alimentation animale. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le Business Club de France | Uniquement sur BFM Business RadioBFM-BU-RADIO

→ Diffusion : samedi 20/02/2016 à 7h | dimanche 21/02/2016 à 15h

Talk 1 : ENTOMO FARM lève des fonds pour sa solution industrielle d’élevage d’insectes

Talk 2 : DARTY choisit HELLO CASA pour offrir des services de bricolage

Talk 3 : ADICTIZ: après Paf le chien, la startup booste les marques par le jeu en ligne

Talk 4: Le rendez-vous du médiateur des entreprises, avec Pierre Pelouzet

TALK 1: ENTOMO FARM, avec Grégory Louis, cofondateur

Pour écouter, réécouter et télécharger cette interview:

logo entomo.jpgAvec ses systèmes d’élevage d’insectes, Entomo Farm propose aux pisciculteurs de reprendre la main sur leurs approvisionnements en produisant eux-mêmes leurs protéines animales, directement sur site. Installée en Aquitaine, la première région piscicole de France, la startup a notamment reçu des marques d’intérêt des éleveurs d’esturgeons. A l’échelle mondiale, les farines d’insectes pourraient se substituer en partie aux 6 millions de tonnes de farines de poissons produites chaque année.

COMMENT ÇA MARCHE ?

La startup a breveté un système d’élevage à haut rendement maitrisé. Ce système est composé de trois éléments. Une zone végétale, où les insectes sont nourrit avec des végétaux cultivés sur site, sans produits chimiques afin d’assurer une traçabilité totale. Une zone d’élevage, qui offre un environnement contrôlé, qui permet de maximiser le rendement au mètre carré. Enfin, une zone d’abattage, avec une méthode qui respecte le bien être animal en préservant la qualité et l’hygiène du produit final.

Pour répondre aux besoins du marché, Entomo Farm propose 2 offres :

L’Entomopolis : Une exploitation industrielle sédentaire sur mesure. Capacité de production : >1000 tonnes / an.

L’Entomo Box : Une unité de production autonome et modulable. Capacité de production : 5 tonnes / an sur 28m2.

entomo farm.png
Le système d’élevage industriel d’insectes inventé par Entomo Farm

BUSINESS MODEL

Entomo Farm se positionne comme le premier équipementier de la filière insecte. Entomo Farm dégage des revenus sur la conception et la fabrication sur-mesure de systèmes d’élevage d’insectes clé-en-main, leur maintenance et la formation des utilisateurs.

LU SUR LA TRIBUNE: « Nous ne sommes pas moins chers mais dans l’insecte, il n’y a pas que la protéine animale. Il y a aussi des acides aminés, des vitamines, qui permettent à l’insecte d’être compétitif face à la farine de poisson« , relativise le fondateur de la startup.

Sur le terrain environnemental en revanche, Entomo Farm a tout bon. Consommer des insectes permet de préserver les ressources halieutiques, de ne plus vider les océans.

 » C’est complètement aberrant de se dire que l’on pêche quatre kilogrammes de poisson pour nourrir un kilogramme d’élevage. On est pas en train de dire que ce que font les pisciculteurs n’est pas bien. On cherche simplement à leur dire qu’aujourd’hui il y a une nouvelle alternative », explique M.Grégory Louis.

Un cœur de cible élargi ?

Une fois le marché de la pisciculture conquis, Grégory Louis n’exclut pas de proposer ses produits pour remplacer les farines utilisées dans l’alimentation des élevages de porcs ou de volailles. La solution peut plaire, surtout dans un contexte de débat sur le retour des protéines animales dans l’alimentation du bétail.

« On espère pouvoir s’introduire après sur ces marchés, [..] d’autant que l’insecte parait beaucoup plus naturel », affirme le directeur d’Entomo Farm qui questionne l’intérêt de donner des farines de poisson à des volailles.

De nombreux défis

Conditions d’élevage des insectes à grande échelle, règles d’hygiène et de sécurité ou encore risques d’allergie… Le marché de l’insecte, en pleine expansion, doit répondre à de nombreux challenges. Mais le plus grand reste l’appréhension du public, et du législateur.

Pour l’instant, la loi autorise la consommation d’insectes uniquement dans le cadre de dégustations découvertes. Par ailleurs, il est interdit de nourrir des insectes directement aux animaux : la transformation en farine est une étape obligatoire. Sensibiliser le public est donc une mission principale pour les acteurs du secteur.

 » En France, il y a cette particularité c’est qu’on mange d’abord avec nos yeux. Il y a une barrière psychologique quand on voit un insecte », explique Grégory Louis. Pour y pallier, « On a un projet à la Caserne Niel d’implanter une zone pédagogique pour pouvoir sensibiliser le jeune public. »

L’entreprise pense atteindre son seuil de rentabilité à partir de la fin de l’année 2017.

L’ACTUALITÉ

Une levée de fonds est en cours sur SOWEFUND, depuis novembre 2015 – Montant visé: 500 000 €

Cette levée de fonds est une première étape, avant de se positionner à l’international en 2017. D’ici trois ans, Entomo Farm vise 3 millions d’euros de chiffre d’affaires et entend doubler ses effectifs dès l’année prochaine. « Nous allons passer à dix salariés », indique Gregory Louis. (article intégral sur Sud Ouest)

Critizr, l’appli des clients mécontents. C’était au Business Club! (podcast)

Publié le Mis à jour le

BFM-BU-RADIODans le Business Club de France | Uniquement sur BFM Business Radio

→ Diffusion : samedi 13/02/2016 à 7h | dimanche 14/02/2016 à 15h

Talk 1 : CRITIZR: une levée de fonds pour s’internationaliser

Talk 2 : BBCHOO, un tout nouveau site pour aller encore plus loin dans l’offre puériculture

Talk 3 : Taillardat, rachetée par un « petit LVMH », se développe à l’international

Talk 4: Le rendez-vous du médiateur des entreprises, avec Pierre Pelouzet

Talk 1 : CRITIZR, avec Nicolas Hammer, président cofondateur

Ecouter, réécouter et télécharger cette interview:

critizr.pngAvec Critizr, c’est une nouvelle façon de dire « Appelez-moi le directeur! ». Sur la plateforme Web et mobile, les internautes déposent leurs avis et échangent avec les responsables d’un magasin, d’un restaurant ou encore d’un bar. 

Créée en 2012, la startup est basée à Lille (Euratechnologies) et emploie aujourd’hui 20 personnes. 

Depuis 18 mois, l’entreprise connaît une forte croissance avec : un volume croissant de feedbacks (+15% chaque mois), la signature de 9 enseignes, dont Carrefour et Total, représentant plus de 7 500 points de vente.

Aujourd’hui, plus de 500 000 particuliers ont déjà utilisé l’application Critizr, véritable vitrine de l’entreprise.

ACTUALITÉ

12 décembre 2015 – Levée de fonds de 2,5 millions € auprès de Point Nine capital (allemand) et Runa Capital (russe). (la 1ère avait eu lieu en mai 2013: 400 000€)

L’arrivée de ces deux sociétés de capital-risque va permettre au lillois Critizr de bâtir un plan de recrutement de nouveaux collaborateurs pour renforcer les équipes support, marketing, R&D et ventes. Mais « l’enjeu est maintenant l’international, pour notamment accompagner certains de nos grands clients comme Carrefour ou Leroy Merlin. Ainsi nous ciblons l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, puis la Grande Bretagne« , explique Nicolas Hammer, co-fondateur de Critizr.

La société lilloise, basée à Euratechnologies, annonce avoir, pour 2015, multiplié par dix son chiffre d’affaires de 2014 qui était « très supérieur à 100 000 euros ». Elle a notamment engrangé la signature de 9 enseignes, dont celles de Carrefour et Total. Au total, elle compte 16 enseignes soit 7500 points de vente.

Plus de 500 000 particuliers ont déjà utilisé l’application Critizr. Fondée en 2012 à Lille par Nicolas Hammer et Thibaut Carlier, Critizr vise les 35 salariés à la fin de l’année prochaine. La start-up propose une plateforme multicanale de relation client. Ce dernier, via une application gratuite, peut transmettre ses remarques, notes et critiques sur les enseignes référencées. Lesdites enseignes peuvent de leurs côtés lancer des demandes d’évaluations et naturellement y répondre. (article complet sur L’Usine Digitale)

Capture d’écran 2016-02-09 à 15.44.01.pngCOMMENT ÇA MARCHE?

Une question sur un produit, un problème lors d’un achat? Plus besoin de faire la queue en magasin ou de remplir des formulaires sur Internet. Il suffit d’écrire un message et Critizr se charge du reste. «Par exemple, un client qui ressort mécontent parce qu’il a reçu un burger froid d’un fast food, peut déposer un “problème”. De notre côté, on contacte le commerçant pour qu’il réponde au message», détaille Nicolas Hammer, le président de la start-up.

Les consommateurs peuvent aussi déposer des compliments et des suggestions pour aiguiller les autres dans leurs choix. L’ensemble des messages s’affichent au fur et à mesure sur un fil d’actualité, comme sur Twitter. À mi-chemin entre l’économie collaborative et le traditionnel SAV, le concept semble trouver son public.

Via l’application, les clients sont mis en relation avec un employé du point de vente précis auquel ils font référence. «On cherche en priorité à ce que se soit le directeur du point de vente en question qui réponde au message de l’utilisateur, car c’est le plus à même d’effectuer une modification», indique Nicolas Hammer. «Parfois, ce sera le manager du rayon concerné, notamment pour les grandes enseignes».

L’objectif de l’application est d’optimiser la relation client via un système de notation. «Les notes attribuées aux enseignes ne concernent pas la qualité du produit, mais bien la relation client», souligne le président Critizr. Plus une enseigne prendra la peine de répondre rapidement et avec précision aux messages des clients, meilleure sera sa note.

Enfin, l’application va même jusqu’à rémunérer certains de ses contributeurs (35 centimes le message). «Il s’agit d’un groupe de 5000 utilisateurs les plus actifs qui font des publications plus détaillées, plus fréquentes et prennent des photos. Ainsi, les gérants obtiennent davantage d’informations pour améliorer leur point de vente», conclut Nicolas Hammer. (article complet dans Le Figaro)

La Belle Assiette lève 1,3 million € pour lancer 4 nouvelles offres

Publié le

la belle assiette logoLa Belle Assiette, service de chefs cuisiniers à domicile, vient de lever 1,3 million € pour accélérer son développement et lancer quatre nouveaux services de traiteurs. Les investisseurs historiques – Nicolas Brusson (BlaBlaCar), Thibaud Elzière (e­founders), Guillaume Cuvelier (Svedka Vodka), les fondateurs de l’Atelier des Chefs, Kima Ventures et Benoît Bassi (BridgePoint) ont participé à ce nouveau tour de table, portant à 3 millions € les fonds récoltés depuis son lancement. De nouveaux investisseurs : le fonds d’investissement Cabiedes & Partners et l’ex­ directeur général du Groupe Alain Ducasse, Laurent Plantier, ont aussi participé à cette levée.

Créée en 2013, la startup compte aujourd’hui 700 chefs dans 6 pays d’Europe et plus de 30 000 utilisateurs dans 6 pays.

La-belle-assiette.pngLaBelleAssiette propose aux internautes de commander la prestation d’un chef cuisinier dans toute la France, pour un service à domicile : repas à domicile, cours de cuisine, cocktails, brunchs, livraisons, déjeuners d’entreprise, etc…. La réservation se fait en ligne, jusque 24h avant l’événement et un service de conciergerie sur-mesure s’occupe de répondre à toutes les demandes particulières.

Lu sur Frenchweb: «Sur les deux précédentes années, nous nous sommes concentrés à créer le meilleur service au sein d’un marché relativement de niche, celui du chef à domicile. Et ce fut un succès. Cela nous a permis d’installer la marque localement et de créer l’infrastructure nécessaire pour aujourd’hui être en mesure d’étendre notre service au sein du marché du traiteur», déclare Stephen Leguillon, PDG et co­fondateur de La Belle Assiette.

Stephen Leguillon était notre invité l’été dernier. Ecoutez, réécoutez et téléchargez cette interview: [audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20150808_club_0.mp3]

Mon-Animal-Privé.com, le premier site de ventes privées dédiées aux animaux de compagnie! C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

BFM-BU-RADIODans le Business Club de France | Uniquement sur BFM Business Radio

→ Diffusion : samedi 30/01/2016 à 7h | dimanche 31/01/2016 à 15h

ÉMISSION SPÉCIALE PÉPITES BORDELAISES

Talk 1 : Mon-Animal-Privé.com : levée de fonds en vue

Talk 2 : Omum conquiert la Chine et l’Arabie Saoudite

Talk 3 : Magnéto Research développe et connecte le tir de loisir

—-

Talk 4: Le rendez-vous du médiateur des entreprises, avec Pierre Pelouzet

Talk 1 : Mon-Animal-Privé.com, avec Séverine Paraillous et Elodie Fauqueur

Ecouter, réécouter et télécharger cette interview:

og-fb.png

Adapter le concept des sites de ventes privées en ligne aux propriétaires de chiens et de chats, c’est l’idée de Séverine Paraillous, une jeune femme bordelaise.

Avec une associée, elle a donc lancé, cet été, http://www.mon-animal-prive.com. Le site propose aux membres inscrits de bénéficier de réduction allant jusqu’à -70 % sur toutes sortes de produits de marques destinés aux chiens et aux chats : alimentation, vêtements, jouets, accessoires, produits d’hygiène et de beauté.

animalprive.png

La jeune entreprise est aujourd’hui en recherche de financement de 350 000 € qui permettra de développer son activité et sa notoriété, et d’embaucher des ressources supplémentaires.

« La France compte 20 millions de chiens et de chats et chaque année (1 foyer sur 2 possède un animal de compagnie), ce sont près de 4,6 milliards d’euros qui sont dépensés pour eux », précise Séverine Paraillous. « Il existe déjà des instituts de beauté, des hôtels, des restaurants un réseau social (Ndlr : les Bordelais de Yummypets), il manquait un site de ventes privées ».

La cible : les femmes, plutôt urbaines, qui aiment gâter leur animal. « Nous avons déjà plus de 2.000 membres inscrits et nous espérons atteindre les 50.000 membres d’ici un an. (source: Le Journal des Entreprises)

Les inscriptions doublent chaque mois pour atteindre au bout de 5 mois d’activité près de 15 000 membres.

Le site sera évidemment l’occasion pour les marques partenaires de tester leurs nouveaux produits auprès d’une clientèle ciblée, de vendre les collections passées et de se faire connaître en mettant en avant certains de leurs produits.

MyJobCompany lève 1,5 million € pour se lancer à l’international

Publié le

myjobcompany.jpgMyJobCompany, solution de recrutement par cooptation sur les réseaux sociaux, annonce une levée de 1,5 million d’euros auprès de BPI France et d’investisseurs privés. 

Selon Frenchweb: « MyJobCompany veut se différencier en donnant la possibilité aux internautes de devenir des chasseurs de têtes. Une approche qu’elle définit comme du «recrutement participatif». Elle revendique «100 000 headhunters et 300 experts métiers». Elle vise essentiellement les grands groupes et compte déjà Altran, Danone, John Paul, Le Bon Coin, Rakuten, Monoprix, Tesla, mais aussi Pôle Emploi avec lequel elle a lancé une solution en partenariat. Avec cette levée de fonds, MyJobCompany entend se développer dans les pays européens voisins. En 2016, elle va lancer un programme de formation baptisé «Headstorming» à destination de ses chasseurs de têtes qui souhaiteraient acquérir de nouvelles compétences ». (article intégral sur Frenchweb)

 

VaïVaï, l’eau de coco française, lève 3,5 millions € !

Publié le Mis à jour le

vaivaiLa jeune marque française d’eau de coco, créée par Emmanuel Jesberger et Gaëtan Laederich, prend son envol pour l’international et pour conquérir de nouveaux marchés, grâce à une levée de fonds de plus de 3,5 millions d’euros auprès de ses actionnaires historiques.

La part de marché de VaïVaï sur le marché de l’eau de coco en France est passée de 35% en 2014 à 49% en 2015. La notoriété de la marque s’est notamment accrue par deux campagnes d’affichage avec le tennisman Gaël Monfils, qui vient de resigner jusqu’en 2017. VaïVaï compte renforcer sa place de leader sur le marché de l’eau de coco, qui devrait peser 50 millions d’euros en 2018. La startup devrait réaliser 9 millions d’euros de ventes en 2016.

« Seuls 20% des magasins sont détenteurs d’eau de coco aujourd’hui, avec ces nouveaux moyens nous pensons pouvoir passer la barre des 80% dès 2018 » annonce Gaëtan Laederich.

En 2015, l’eau de coco VaïVaï a fait son entrée en Suisse, en Belgique et au Maroc. Plusieurs innovations sont prévues début 2016.

Gaëtan Laederich était notre invité au début de l’aventure VaïVaï. Ecoutez, réécoutez et téléchargez cette interview: [audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20150307_club_0.mp3]

Levée de fonds de 25 millions € pour Qwant, le moteur de recherche européen

Publié le Mis à jour le

qwantLu dans le JDN: « C’est à l’occasion de la grande conférence numérique franco-allemande qui a eu lieu mardi à l’Elysée que Qwant l’a annoncé : la start-up fondée à Paris et qui est à l’origine d’un moteur de recherche reçoit un investissement de 25 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement (BEI). Le financement s’inscrit dans le cadre de l’initiative communautaire Horizon 2020, qui donne accès à des subventions pour les start-up européennes. « Le financement se fait sous forme de prêt de plusieurs tranches, conditionné à l’exécution du business plan, note Les Echos. Au terme de l’opération, la BEI sera toutefois bien actionnaire de la société. »

Selon Les Echos, Qwant va profiter de ce nouveau financement pour décliner son service dans de nouvelles langues et pourrait boucler un nouveau tour de table de l’ordre de 25 millions d’euros avant la fin de l’année.

Qwant est un moteur de recherche qui indexe, contextualise et classe les contenus du web, réseaux sociaux inclus, de façon à donner à ses utilisateurs une vision plus large des réponses à leurs requêtes. Qwant s’engage sur des valeurs européennes essentielles : le respect de la vie privée des utilisateurs, l’anonymisation des requêtes, la neutralité des résultats. L’utilisation du moteur de recherche ne cesse d’augmenter. En septembre, Qwant a enregistré 6,1 millions de V.U. mensuelles, en constante augmentation depuis avril dernier (+77%), lors du lancement de la nouvelle version du moteur de recherche.

Jean-Manuel Rozan, président, et Eric Léandri, Directeur Général de Qwant étaient nos invités en avril dernier.

Pour écouter, réécouter ou télécharger cette interview:

GUY DEGRENNE, une marque qui « réussit dans la vie »! C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

BFM-BU-RADIODans le prochain Business Club de France | Uniquement sur BFM Business Radio

Diffusion samedi 10/10/2015 à 6h | dimanche 11/10/2015 à 15h

Talk 1 & 2 : GUY DEGRENNE en pleine croissance: levée de fonds, rachat de l’Econome

Talk 3 : FINANCE ISLAMIQUE: tout savoir avec Noorassur, 1ère plateforme de produits financiers halal

Talk 4 : Le rendez-vous du médiateur interentreprises. Cette semaine: Etude Altarès – les retards de paiement au plus haut depuis 10 ans! Avec Pierre Pelouzet

Talk 1 : GUY DEGRENNE, avec Thierry Villotte, président du directoire

Ecouter, réécouter ou télécharger cette interview:

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20151010_club_0.mp3]

collection-guy-degrenneDans la célèbre publicité des années 1980, le professeur lui assénait « Guy Degrenne, ce n’est pas comme ça que vous réussirez dans la vie! ». Et pourtant, près de 70 ans après sa création, la marque Guy Degrenne est encore le 1er fabricant de couverts en Europe, et le 2ème dans le monde! 

Et elle n’a pas fini de grandir:

  • En septembre 2015: levée de fonds de 10 millions € bouclée auprès du nouvel actionnaire principal Diversita (75% des parts). Une partie des fonds va servir à l’acquisition de la société Therias et L’Econome.
    Une manne financière qui permettra aussi de développer l’exploitation, de moderniser l’outil industriel et de profiter d’opportunités de croissance externe pour doper les exportations à l’international.
  • Regain d’activité : les productions asiatiques de Guy Degrenne rapatriées à Vire. Signe positif lié à l’évolution de la parité euros-dollars, l’entreprise normande organise le rapatriement de certaines productions asiatiques. Une véritable bouffée d’air frais pour la production française qui s’accompagne de nombreuses perspectives d’embauches, notamment parmi la cinquantaine d’intérimaires travaillant actuellement sur le site de Vire.
  • Une forte croissance qui s’explique par la montée en puissance des ventes sur Internet, le contrat avec Air France et les ventes à l’international.

GUY DEGRENNE, CE N’EST PAS COMME ÇA QUE VOUS RÉUSSIREZ DANS LA VIE! 

CHIFFRES CLES :

  • Date de création: 1948
  • Lieu: 4 sites de production (à Vire et à Limoges, mais aussi en Hongrie et en Thaïlande)
  • CA: 85,9 millions d’euros, dont 25 % réalisés à l’export
  • Effectif: 1046
  • 5 univers : la vaisselle, les couverts, la verrerie, les accessoires et les ustensiles.
  • Présent dans plus de 75 pays
  • 700 points de vente dans le monde, 300 en France
  • 38 millions de couverts vendus chaque année.
  • Plus de 4,3 millions de pièces en porcelaine fabriquées, soit plus de 9 500 pièces par jour.
  • 95 % = taux de reconnaissance spontanée exceptionnel.

Acquisition de Therias et L’Econome

economeNuméro un européen et numéro deux mondial dans la fabrication des couverts, avec 38 millions de pièces vendues chaque année, Guy Degrenne bouclera le 10 septembre une augmentation de capital de 10 millions d’euros, tout juste après avoir réalisé une acquisition majeure.

Fondé en 1948 près de Vire, Guy Degrenne, coté en Bourse, a repris début septembre la société Therias et L’Econome, installée à Thiers, Puy-de-Dôme, au coeur de la capitale française de la coutellerie. La PME auvergnate fabrique des couteaux depuis 1819. Inventeur de l’éplucheur à légumes en 1929, elle commercialise aujourd’hui sa production sous trois marques déposées : L’Econome, L’Unique Sabatier et Laguiole Rossignol. Avec un chiffre d’affaires de 1,8 million d’euros en 2014 et une perte de 200.000 euros, la société emploie 35 salariés. «  Nous sommes un généraliste de la table et de la cuisine, et un spécialiste dans chacun de nos segments. Or, dans l’univers de la coutellerie, nous étions très pauvres, avec un seul modèle », constate Thierry Villotte, président du directoire de Guy Degrenne. L’opération lui apporte un catalogue de 1.800 références. «  Nous allons garder le personnel et le site de production de Thiers, y investir pour qu’il puisse produire plus », poursuit Thierry Villotte.

Cette dernière acquisition s’inscrit dans le plan mis en oeuvre en octobre 2014, après l’entrée au capital de l’industriel français Philippe Spruch, qui avait alors injecté 20 millions d’euros permettant, notamment, d’éponger la dette.

Le marché américain visé

(…) le groupe, présent actuellement à l’Exposition universelle de Milan, veut accélérer à l’international. « Avec l’évolution de l’euro et du dollar, il y a un appel d’air. A nous de le saisir et d’aller très vite pour investir dans nos usines », observe le président du directoire.

Avec un chiffre d’affaires de 6 millions de dollars aux Etats-Unis, Guy Degrenne entend augmenter sa présence sur le marché américain après la reprise de 100 % du capital du joint-venture qu’il possédait avec Christofle. «  C’est un des rares pays développés à ne posséder que très peu de marques nationales », note Thierry Villotte. Dans sa conquête, le groupe possède deux atouts : le drapeau tricolore et l’ancrage en Normandie, région chère aux Américains depuis 1944. (Article intégral sur Les Echos)

Guy-Degrenne décroche les couverts pour Air France

Guy-Degrenne a décroché un important marché pour équiper en vaisselle et en services en inox la business class de la compagnie Air France. L’activité de l’entreprise viroise est également soutenue grâce au Thermomix. Les chaînes viroises fabriquent les pièces en inox de la nouvelle version du célèbre robot culinaire. Au mois d’août, l’usine viroise a ouvert un nouvel atelier de soudure au laser, qui sera étendu en fin d’année. Après avoir stabilisé l’emploi, l’entreprise vient de faire appel à 20 intérimaires. « Cela n’était plus arrivé depuis 1998. » (source: Ouest France)

QUI ÉTAIT GUY DEGRENNE?

guy degrenneAprès des études au collège Sainte-Marie à Flers dans l’Orne, au lycée Saint-Joseph à Caen, puis à l’ESSEC, Guy Degrenne reprend la forge de son père en 1948. La forge Degrenne est située à Sourdeval (Manche), terroir historiquement attaché au travail du métal et à la coutellerie. C’est ici, en effet, que les « Terre-neuvas » achetaient leur couteau à poisson avant de partir pêcher dans l’Atlantique-Nord. Il est par son père un descendant des « Grillous », comme on les appelait, formaient une confrérie qui sillonnait la campagne pour fabriquer et vendre des couverts en étain.

Guy Degrenne récupère et travaille les aciers abandonnés par la guerre et rencontre le succès en lançant des couverts en acier inoxydable, dont on dit que le métal provient du blindage des chars détruits de la bataille de Normandie.

En 1958, Guy Degrenne développe une activité de platerie, puis se lance, en 1963, dans les couverts haut de gamme. Son ambition est de démocratiser l’argenterie en fabriquant en acier inoxydable massif les modèles classiques de couverts de tables des grands orfèvres parisiens.

En 1967, il transfère une partie de ses activités dans une nouvelle usine à Vire (Calvados), toujours dans la « Vallée des alliages », et emploie 600 salariés dans une usine de 35 000 m².

En 1978, il assoit définitivement sa notoriété auprès du grand public français par une publicité à la télévision, mettant en scène un proviseur prédisant à un jeune Degrenne, en cancre de l’école communale surpris en train de dessiner des fourchettes et des couteaux dans les marges de ses cahiers d’écolier « Ce n’est pas comme cela que vous réussirez dans la vie ». Une mise en scène très réussie, quoique peu conforme à la réalité puisqu’il est diplômé d’une école supérieure de commerce.

À l’occasion de son décès en novembre 2006, Le Monde écrit que « sans conteste, Guy Degrenne a réussi à créer une marque qui fait désormais partie du patrimoine français

FoodChéri lève 1 M€ pour son premier tour de table

Publié le Mis à jour le

logo-foodcheriFoodChéri est le 1er restaurant 100% en ligne dont la mission est de simplifier le repas du soir des Parisiens. Chaque soir, une sélection de délicieux plats frais à moins de 10€, cuisinés par des chefs résidents, livrés en moins de 20 min par des serveurs à vélo!

Six mois à peine après son lancement en bêta, FoodChéri annonce un premier tour de table de 1 million d’euros, auprès notamment de BREEGA CAPITAL, Jacques Veyrat (IMPALA) et la famille Paluel-Marmont : des investisseurs qui ont été convaincus par le potentiel de son service en devenant eux-mêmes clients.

Ces fonds vont lui permettre d’étendre rapidement sa zone de livraison à l’ensemble de la capitale, de renforcer les capacités de production de sa cuisine centrale et d’enrichir ses applications mobiles.

Patrick Asdaghi était notre invité en juin dernier. Ecoutez, réécoutez ou téléchargez l’interview: [audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20150718_club_1.mp3]

BlaBlaCar rejoint le club des « Licornes »!

Publié le Mis à jour le

blablacar-pays-dr
Frédéric Mazzella, président fondateur de BlaBlaCar

La startup vient en effet de confirmer une levée de 200 millions de $ (177 millions €) auprès d’Insight Venture Partners et Lead Edge Capital. Elle fait donc désormais partie des « licornes », ces start-up non cotées en bourse évaluées à plus d’un milliard de dollars !! Aujourd’hui, 40 entreprises européennes sont des licornes. En France, elles sont au nombre de 3: Vente Privée, Criteo, et désormais BlaBlaCar.

« Créé en 2006 sous le nom de covoiturage.com, la jeune pousse basée à Paris revendique déjà plus de 20 millions de membres dans 19 pays, « sur trois continents », séduits par ce mode de transport économe et convivial.

« A partir de 2016, on va vraiment mettre les voiles vers l’Asie », ambitionne Nicolas Brusson, qui commence à regarder des marchés comme la Chine (« même si c’est compliqué ») ou encore le Japon, la Corée du Sud et l’Indonésie. « Aujourd’hui quand on voit comment on marche en Russie, en Turquie, en Inde ou en Europe, je me dis qu’il n’y a pas vraiment de raisons pour que cela ne soit pas le cas en Asie », espère-t-il.

Si l’entreprise n’est pas « encore rentable », elle enregistre une croissance de son chiffre d’affaires qui « double tous les ans depuis 2010 » et préfère continuer à investir rapidement pour maintenir son hypercroisance, avec notamment « huit acquisitions réalisée en trois ans ».

Selon une étude du cabinet EY, les investissements en capital-risque ont progressé de 70% en France au cours du premier semestre 2015. Avec 759 millions d’euros, le pays est au deuxième rang européen en nombre d’opérations derrière le Royaume-Uni. (article intégral sur Le Monde)

BlaBlaCar lève 160 millions $ pour s’étendre encore à l’international !

Publié le Mis à jour le

téléchargement (4)Après une levée de fond record de 100 millions $ en juillet 2014, le leader du covoiturage vient de lever 160 millions $ auprès d’Insight Venture Partners, selon Techcrunch

« Avec ces 160 millions de dollars, BlaBlaCar devrait donc poursuivre son extension à l’international, laquelle fut amorcée l’année dernière dans 18 pays avec au total 20 millions d’adeptes et des bureaux localisés à Paris, Madrid, Milan, Varsovie, Hambourg, Londres, Moscou, Istanbul, New Delhi, Budapest ou Mexico. BlaBlaCar devrait aussi poursuivre ses acquisitions après le rachat de la société allemande Carpooling et de AutoHop basée en Hongrie. Avec cette nouvelle levée de fonds, BlaBlaCar serait désormais valorisée à 1,2 milliard de dollars ». (article complet sur Clubic)

Bravo! Lengow, spécialiste des logiciels e-commerce, lève 10 millions €!

Publié le Mis à jour le

téléchargementEditeur de logiciel SaaS pour les e-commerçants, leader en Europe, Lengow, basée à Nantes et Paris effectue une levée de fonds stratégique de 10 millions d’euros auprès de Serena Capital, du Fonds Ambition Numérique, géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir et de son investisseur historique Alven Capital, afin de financer sa croissance forte en Europe et à l’international et renforcer sa R&D.

Créée en 2009, Lengow, figure aujourd’hui parmi les acteurs incontournables du e-commerce et de l’écosystème numérique européen et fait de son expansion internationale une priorité. Cette levée de fonds marque une nouvelle étape dans la dynamique de développement de l’entreprise qui s’est  développée jusqu’à présent essentiellement sur fonds propres, et qui nourrit de fortes ambitions pour les prochaines années.  

Lengow compte aujourd’hui près de 3 500 sites e-commerce clients (La Redoute, Fnac, Decathlon, 3Suisses, Rueducommerce, Carrefour, Sephora, Auchan, Nocibe, L’Oreal…) et 1 800 diffuseurs partenaires (Amazon, Google, Cdiscount, Criteo, Prestashop) à travers le monde.

Sa solution est utilisée, à ce jour, dans plus de 45 pays, par des e-commerçants qui souhaitent proposer leurs produits auprès de comparateurs de prix et de places de marché, exploiter la richesse de leurs données produits et développer ainsi leurs canaux d’acquisition.

téléchargement (1)Cette levée de fonds permettra à la société de franchir une nouvelle étape dans sa croissance en déployant des investissements conséquents et notamment en s’implantant physiquement en Angleterre et en Allemagne dès 2016, cette première étape sera rapidement suivie par un déploiement international plus large.

Afin de gérer au mieux cette expansion, 30 postes seront à pourvoir d’ici la fin 2015 à Nantes et à Paris. La société a pour objectif de doubler ses effectifs d’ici fin 2016 et ainsi de compter plus de 180 salariés.

Ce déploiement s’accompagnera d’une stratégie de croissance externe visant des acteurs locaux ou des sociétés dotées de technologies complémentaires afin de renforcer davantage les fortes ambitions de croissance de Lengow et de relever les défis d’ordres technologiques et territoriaux.

Mickaël Froger, cofondateur et CEO de Lengow
Mickaël Froger, cofondateur et CEO de Lengow

« Lengow est aujourd’hui à une étape stratégique de sa croissance. En 6 ans d’existence, nous sommes devenus le leader européen d’un secteur en constante évolution. Notre nouvelle levée de fonds va nous permettre de renforcer ce leadership en accélérant notre développement sur des marchés clés tels que l’Angleterre et l’Allemagne mais aussi en Asie et aux Etats-Unis, »commente Mickael Froger, co-fondateur et CEO de Lengow. « Par ailleurs, nous opérons également un véritable virage technologique en faisant évoluer notre solution vers une plateforme d’e-commerce automation répondant aux enjeux de performance, d’automatisation et d’internationalisation des marques et distributeurs sur internet. En cela, nous allons bouleverser le monde du e-commerce.»

En effet, face aux nouveaux enjeux du e-commerce, Lengow proposera en cette rentrée une solution  qui bénéficiera d’une puissance, d’une intuitivité et d’une ergonomie accrue. La solution va devenir un véritable hub de référence qui permettra à ses clients, non seulement de gérer leurs campagnes marketing mais surtout de connecter et centraliser automatiquement leurs outils e-commerce au sein d’une seule et unique plateforme.

Mickaël Froger a été notre invité plusieurs fois, dont la dernière en 2013. Pour écouter, réécouter ou télécharger l’interview:

727 Sailbags boucle une levée de fonds de plus de 2 millions € !

Publié le Mis à jour le

727727SAILBAGS, la marque qui transforme les anciennes voiles de bateaux en prêt-à-porter, maroquinerie et décoration haut de gamme, finalise une levée de fonds de plus de 2 millions d’euros. 

C’est la première ouverture de capital du groupe. Cette augmentation de capital se fait via un fond d’investissement parisien ainsi que de 3 clients de la première heure, des chefs d’entreprises qui accompagnent la société de tête à hauteur de 600k€.

DE NOUVEAUX MOYENS POUR UN DEVELOPPEMENT ACCÉLÉRÉ

Créé en 2005, 727Sailbags a réalisé près de 44% de croissance en moyenne chaque année entre 2010 et 2014. Le plan de développement prévoit un important effort sur la partie commerciale. A commencer par l’ouverture au total d’une vingtaine de magasins en propre en France, entre autre sur le littoral de la Normandie, la Bretagne, la côte Aquitaine et la région PACA.

Cinq boutiques sont déjà opérationnelles : Lorient, Paris, Biarritz, Saint Martin de Ré et La Baule. 727Sailbags prévoit également de doubler son nombre de revendeurs en France.

Le développement à l’international est également important avec un objectif de 15 pays importateurs. 727Sailbags a actuellement, à mi-2015, 9 importateurs et 50 points de vente à l’étranger.

727bLe développement de la société passe également par un sérieux plan d’embauche, ce sont près d’une cinquantaine de recrutements prévus dans les 5 prochaines années, avec en priorité un commercial terrain, un développeur et un animateur du réseau de boutique en propre, un assistant directeur de collection…

727Sailbags a pour ambition pour l’année 2019 d’atteindre un CA de 10 millions d’euros.

Bravo! Le Slip Français lève 2 millions € et se développe à l’international!

Publié le

Le slip français va conquérir la planète! La jeune startup fondée en 2011 vient en effet de boucler une levée de fonds de 2 millions € auprès de Capital Partners, pour partir à l’assaut des Etats-Unis, de Hong-Kong et du Japon.

En début d’année, une première approche avait été couronnée de succès outre-atlantique, avec une campagne de crowdfunding sur Kickstarter, qui a permis de récolter les 30 000 $ nécessaires à l’ouverture d’un magasin éphémère à Los Angeles.

A l’origine, le Slip Français ne fabriquait que des slips made in France. Sa gamme s’est aujourd’hui étoffée avec des t-shirts, des chaussettes, sweatshirts et sacs. La jeune société a enregistré un chiffre d’affaires d’1,5 million d’euros en 2014, et emploie 25 personnes. Elle vise 6 millions de CA en 2016!

Lu sur Frenchweb: « Pour se faire un nom, Le Slip Français a aussi parié sur une stratégie omnicanale, qui consiste à combiner le commerce en ligne et hors ligne. Pour cela, la société s’est rapprochée de distributeurs comme les Galeries Lafayette, puis a collaboré sur des éditions limitées avec des marques comme Princesse Tam.Tam, Agnès B, ou encore Saint-James. Une première boutique a ensuite été ouverte en octobre 2014, dans le troisième arrondissement de Paris, et la start-up vient tout juste de prendre les clés d’un second magasin aux Abbesses. Entre temps, un point de vente physique a également vu le jour à Hong Kong ». (Article complet)

LE SUCCÈS DE LA CAMPAGNE KICKSTARTER AUX ETATS-UNIS

Levée de fonds réussie pour Sigfox: 100 millions € !!

Publié le

logoSigfoxSIGFOX, le leader mondial de la connectivité des objets, réussit une levée de fonds record de 100 millions d’euros.

Avec une couverture en France, en Espagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et bientôt aux Etats-Unis, cette levée permettra à SIGFOX d’accélérer son déploiement en Europe, en Asie ainsi qu’en Amérique du Nord et du Sud, avec l’appui d’opérateurs télécom internationaux (Telefónica, SK Telecom et NTT Docomo Ventures), d’un partenaire financier (Elliott Management Corporation), et de partenaires industriels (GDF SUEZ, Air Liquide et Eutelsat). Ces derniers rejoignent les investisseurs présents au capital de la société.

Téléchargez le communiqué de presse: LeveeDeFondsSIGFOX

727 Sailbags met le cap sur 2019!

Publié le Mis à jour le

logosailbagsEn 2009, Anna Beyou, Jean-Baptiste Roger et Erwann Goullin lançaient le concept 727Sailbags. En cinq ans d’histoire commune, ces créateurs passionnés par la mer et férus de design ont largement réussi leur pari en devenant la marque de référence sur le marché du design en voiles recyclées. Mais les trois jeunes entrepreneurs n’entendent pas s’arrêter en si bon chemin. Un nouveau plan de développement de la marque est ainsi établi pour les cinq prochaines années. Ce business plan s’appuie sur une levée de fonds ambitieuse afin de financer la nouvelle stratégie de 727 Sailbags.

SAILBAGS EN CHIFFRES

CA 2014 : 1,7 M€ (CA 2009 : 60 000 €)
Objectif CA 2019 : 10 M€
Effectif:  20

Les investisseurs croient en 727Sailbags

Lancée cette année, la levée de fonds, qui doit permettre à 727Sailbags de financer sa nouvelle stratégie, est en marche. Erwann Goullin, l’un des trois associés fondateurs et directeur financier de la marque, nous détaille les ambitions de cette opération: « Pour atteindre nos objectifs nous nous sommes fixés un montant de 3,7 millions d’euros sous forme de dettes et 2 m€ à lever auprès d’investisseurs qui entreront dans le capital de l’entreprise. Tous les indicateurs sont au vert. Il nous reste encore une partie du montant à trouver essentiellement auprès de partenaires privés. La levée de fonds s’achèvera début 2015.»

Série réalisée dans les voiles d’ERIC TABARLY

 

Les ambitions du nouveau business plan

Les fonds souhaités trouvés, 727Sailbags pourra mettre en œuvre le plan de développement imaginé par ses dirigeants. Ce dernier se découpe en deux grands thèmes :

–      Le développement de la commercialisation de la marque :

Suite à des ouvertures concluantes, à Paris notamment où la marque dispose d’une adresse rue jour dans le 1er arrondissement depuis plus d’un an, 727Sailbags souhaite développer son propre réseau commercial. L’objectif étant d’ouvrir entre 15 et 25 boutiques en nom propre sur le territoire français dans les cinq prochaines années. Mais outre la vente directe réalisée grâce à ses quatre boutiques (Lorient, Paris, Ile de Ré et Quimper) et son e-shop (www.727sailbags.com) la marque s’appuie sur 70 points de vente. L’ambition est de poursuivre cette étroite collaboration avec ses partenaires revendeurs tout en étendant son réseau à l’international.

–      L’enjeu des volumes :

L’objectif étant de créer de nouveaux modèles et de nouveaux produits pour décliner la voile recyclée sous toutes ses formes afin de proposer un catalogue complet, bien que la matière première utilisée reste garante de la singularité des créations. Pour ce faire, 727Sailbags doit poursuivre l’industrialisation de sa production ; un enjeu au cœur des préoccupations de ses dirigeants depuis l’origine.

La FLying Edition, sacs réalisés dans les voiles du winner de la plus prestigieuse course du monde ! (America’s cup 2013)

 

Création d’emplois à la clé

La maison mère de 727Sailbags est depuis son origine installée sur la base des sous-marins de Keroman à Lorient dans le Morbihan. L’atelier de conception et de fabrication de la gamme des produits a en effet pris ses quartiers au sein de ce véritable pôle d’excellence, où se côtoient des grandes équipes de course au large et des entreprises de pointe du nautisme français.

En cinq ans, l’effectif de 727Sailbags a été multiplié par cinq : des trois associés fondateurs pour compter aujourd’hui plus de 20 salariés. Ambition 2019 : 75 salariés

Ecoutez, réécoutez ou téléchargez notre dernière interview de 727 Sailbags (mars 2013):
[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20130318_club_1.mp3]

 

 

 

Levée de fonds de 267 millions € pour OVH !

Publié le

ovhLe n°1 français de l’hébergement de sites internet annonce aujourd’hui une levée de fonds de 267 millions €, opération provenant d’un financement mixte, constitué à la fois d’un nouveau crédit syndiqué auprès du pool bancaire historique du groupe et d’un emprunt obligataire sous forme de placement privé (Euro PP).

Fondé en 1999, le groupe OVH est aujourd’hui un acteur majeur du cloud mondial, qui réalise 230 millions €, emploie 800 personnes, et compte 700 000 clients à travers le monde.

« L’objectif est de se donner les moyens de devenir un acteur incontournable du cloud mondial, en mesure de rivaliser avec les plus grands américains. » précise Nicolas Boyer CFO d’OVH. « Cette opération qui nous permet de diversifier nos sources de financement et d’allonger la maturité moyenne de notre dette, assure les trois prochaines années de développement. Elle financera un programme d’investissement de plus de 400 millions d’euros (le reste étant autofinancé), tout en conservant la structure actuelle du capital de l’entreprise. Ainsi nous pouvons intensifier le déploiement de nos infrastructures datacenters et réseau, pour accompagner nos clients dans le cloud et capter de nouveaux marchés. »

Télécharger le communiqué de presse: OVH_CP levée de fonds 2014 VF

Tribway, spécialiste du cadeau sur Internet, lève 320 000 €

Publié le Mis à jour le

tribwayUne nouvelle étape est franchie pour la startup fondée en 2012: elle vient d’annoncer une levée de fonds de 320 000 € auprès de business angels dont Olivier Gremillon (directeur Europe & Afrique Europe & Afrique d’Airbnb), Nicolas Santi-Weil (Co-fondateur de The Kooples) et Thierry Morin (ancien président du conseil d’administration de l’INPI). Il s’agit du second tour de table pour Tribway, qui avait déjà récolté 215 000 € en décembre 2012.

Mais ce n’est pas tout: un appel au crowdfunding sur la plateforme Anaxago vient également de lui apporter 170 000 euros en 90 jours!

L’objectif est de poursuivre le développement de la plateforme, mais aussi de lancer l’offre offre Tribway Consulting, qui aura pour but d’accompagner les jeune entrepreneurs du web à toutes les étapes du développement: positionnement, business model, développement web/appli, acquisition, design, ergonomie. (Source: Maddyness)
Capture d’écran 2014-11-17 à 14.18.46

 

Ecoutez, réécoutez ou télécharger notre interview de Sandra Allart, cofondatrice, en 2013 :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20130311_club_1.mp3]