Adictiz et Lemaitre Demeestere. C’était dans le Business Club ! (podcast)

Publié le Mis à jour le

bfmbusiness_v1_logoC’était dans le Business club de France, cette semaine sur BFM Business Radio. 

Émission diffusée :

  • Jeudi 14 mars 2013 à 21h 
  • Samedi 16 mars 2013 à 7h
  • Dimanche 17 mars 2013 à 15h

Émission spéciale, nous sommes allés à la rencontre d’entrepreneurs audacieux qui font bouger la France ! 8 entrepreneurs, 8 entreprises, 8 stratégies, 8 visions… Du Sud au Nord, en passant par l’Ouest et l’Est de la France. Suivez-nous dans ce voyage à la rencontre d’incroyables talents… 

Pour écouter, réécouter ou télécharger l’émission :

[audio http://podcast.bfmbusiness.com/channel151/20130318_club_1.mp3]
3EME PARTIE
  • Charles CHRISTORY – ADICTIZ
  • Olivier DUCATILLION – LEMAITRE DEMEESTERE

LILLE (59) – Avec Charles Christory, PDT de ADICTIZ 

Qui n’a jamais joué à « paf le chien » ou encore « stupid pigeon » (il est con ce pigeon) ? Ces jeux simples mais terriblement addictifs ont séduit 30 millions de joueurs dans le monde depuis leur lancement en 2009. Et la jeune équipe est passée de 3 à 50 personnes aujourd’hui avec un objectif de 100 personnes en 2013. Le CA a aussi bondi de 0 à 2,4 millions d’euros en 2012. Et ce qui est aussi surprenant, c’est qu’ ADICTIZ est une entreprise qui a auto-financé son développement depuis sa création. En moins de deux ans, elle était déjà très rentable !

Ils ont levé en novembre 2012 : 2 millions d’euros.

OBJECTIF : Apparaître dans le top 5 des éditeurs de jeux sociaux en Europe.

ADICTIZ au JT de 20H de France 2 (avril 2012)

LES NEWS :

La suite de Paf le Chien 

ADICTIZ

Activité : développement « social games » (« Paf le chien », « Il est con ce pigeon », « Duck it »)

CA : 2012 : 2,4 millions € – 2011 : 1,3 million € (devrait doubler en 2013) (source

Effectif : 40 – objectif : 100 en 2015

Date de création : 2009

Ville : Lille EuraTechnologies

3,5 millions de joueurs mensuels

30 millions d’utilisateurs depuis le lancement en 2010

«Paf le chien» depuis 2009, c’est:

  • Plus de 600 millions d’allers-retours Terre-Lune
  • Un milliard de coups de pied aux fesses
  • Environ 500.000 fans sur Facebook
  • 15 millions de joueurs en France
  • 7 millions de téléchargements mobiles

Duck It

Reportage BFM Business

Et pour le fun  : Adictiz fait son « harlem shake »

HALLUIN (59) – Avec Olivier Ducatillion, PDT de LEMAITRE DEMEESTERE

logo-lemaitre-demeestereEn 2008, Olivier Ducatillon décide de reprendre la plus ancienne entreprise textile de France fondée en 1835. Elle fabrique et commercialise des tissus d’ameublement et de décoration haut de gamme à partir de lin « made in France ». Le repreneur positionne très vite son entreprise sur le marché international en misant sur l’excellence française dans ce domaine. Un pari réussi pour cette PME de 35 personnes.

OLIVIER DUCATILLION

Il a dirigé pendant 20 ans une société de dentelle de Calais, puis a racheté Lemaître Demeestere en 2008, pour « faire le grand saut et devenir majoritaire ». « Beaucoup m’ont dit que j’étais fou, je dois sûrement l’être un peu, mais il le faut pour entreprendre ».

LEMAITRE DEMEESTERE

CA : 4,5 millions €

Effectif : 30

Date de création : 1835

Ville : Halluin (59)

Clients : fabricants de canapés et éditeurs d’objets de décoration

Depuis 177 ans, l’entreprise, qui emploie aujourd’hui 30 personnes, réalise 100% de sa production dans ses ateliers d’Halluin dans le Nord. Elle prouve ainsi qu’il est possible de perpétuer le savoir-faire français et de préserver le Made in France. « D’ailleurs, on ne le sait peut-être pas, mais 80% de la production mondiale de lin est française »  rappelle Olivier Ducatillon, président de l’entreprise, qui connaît une année 2012 « satisfaisante, car notre chiffre d’affaires a progressé de 5% ! ». Comment expliquer cette progression ? « Nous constatons pour la première fois, et de manière concrète, un vrai retour au made in France. Nos clients français veulent des produits français. Espérons que cela dure ! ».

En 2013, l’accent sera mis sur l’international qui est aussi une des réussites de Lemaître Demeestere. « En 4 ans, notre chiffre d’affaires à l’export est passé de zéro à 20%, avec les Etats-Unis comme premier marché. Nous souhaitons continuer, notamment en Asie ».

Publicité

Une réflexion au sujet de « Adictiz et Lemaitre Demeestere. C’était dans le Business Club ! (podcast) »

    Machin a dit:
    14 mars 2013 à 13:44

    Petite anecdote :
    Qui n’a jamais joué à « paf le chien » ?
    Bah les présentateurs de la vidéo postée avec l’article apparemment.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s