jeux

Les tendances du marché jeux/jouets en pleine croissance en France. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Dans le prochain Business Club de France : 
Samedi 16/12/17 à 7h – Dimanche 17/12/17 à 15h

⇒ Uniquement sur BFM Business Radio 

EMISSION SPÉCIALE : MARCHÉ ET TENDANCES DES JEUX ET JOUETS 

 

sapin-noel-decoration-guirlande-cadeaux.jpg   

(Ré)écouter et télécharger cette émission:

NOS INVITÉS:

  • MICHEL MOGGIO, directeur général de la FJP – Fédération française des industries Jouet – Puériculture
  • BIOVIVA, avec Jean-Thierry Winstel, fondateur
  • MAKO MOULAGES, avec Agnès Beuchet, présidente
  • SPLASH TOYS avec Najib Fayad, vice-président exécutif
LE MARCHÉ DU JOUET EN FRANCE

MARCHÉ GLOBAL: 3,43 milliards € en 2016, en hausse de 2% cette année (alors que l’augmentation n’a été que de 0,8% entre 2015 et 2016)

  • Exportations: 677,8 millions €
  • Nombre de jouets vendus: 226 millions
  • Dépenses annuelles par enfant: 248€
  • Prix moyen par jouet: 15€
  • Licences: 21% de parts de marché
  • 785 000 naissances en France en 2016

LE MARCHÉ DES JEUX/JOUETS POUR NOËL 2017

  • Les ventes de jeux et jouets à Noël représentent 1,2 milliards € en France
  • En moyenne, c’est 121€ par enfant dépensés, soit 6 cadeaux (source NPD)

Une tendance importante à souligner pour ce Noël – la part croissante des achats en ligne sur le marché du jouet. Le chiffre d’affaires réalisé en ligne a plus que doublé depuis 2012 et représente aujourd’hui 26% des ventes. 1 Français sur 4 fera ses achats en ligne. Les sources achat sont multiples : « pure players », sites e-commerce des magasins de jouets traditionnels ou des hypermarchés. Grâce au online l’expérience shopping est plus confortable et flexible  et le démarrage des achats Noël se fait de plus en plus tardivement.

Et la liste dans tout ça ?

Alors que le secrétariat pour les lettres au Père-Noël vient d’ouvrir, les chiffres NPD montrent que les Français sont plutôt moins disciplinés que leurs voisins quand il s’agit de suivre la liste établie par leurs chers et tendres. Un peu plus de la moitié des dépenses de jouets à Noël en France proviennent d’une demande directe des enfants âgés de 3 ans ou plus, alors que ce pourcentage est de 83% en Allemagne et de 73% en Espagne.

LES TENDANCES NOËL 2017

Collections, Mangas & Co

2017 a été marquée par le retour de la mode des jouets à collectionner qui ont concentré plus de 11% des ventes en volumes (1 jouet sur 9) depuis le début de l’année. Ces jouets à petits prix  – mini univers, figurines, toupies ou encore cartes stratégiques – ont la cote. Les catégories des jeux d’action masculins (Beyblade, Power Rangers) et des poupées (Sylvanian Families, Hatchimals, L.O.L., Enchantimals) sont d’ailleurs en hausse (+9%) à fin octobre poussées par ces formats à collectionner.

Le grand retour des toupies Beyblade, numéro 1 des ventes de jouets en France depuis le lancement de leur nouvelle édition Burst en septembre, s’inscrit dans cet engouement. « Le phénomène des collections est particulièrement intéressant cette année » continue Frédérique Tutt, « il illustre une double tendance : l’attractivité des formats petits prix à collectionner d’une part, et l’influence des séries japonaises type manga d’autre part. » Cette japonisation du secteur a été particulièrement perceptible sur les 12 derniers mois avec outre les toupies, des produits comme les cartes Pokémon, les médailles Yo-Kai Watch ou les figurines Power Rangers. Les thèmes ‘Manga’ affichent ainsi une croissance de près de 28% depuis le début 2017.

Les jeux de société : une exception française qui se porte bien

A l’heure du numérique, les jeux de société et les valeurs traditionnelles de convivialité et du « jouer ensemble » persistent. La France est le plus gros marché d’Europe pour les jeux de société et la catégorie va sans aucun doute passer la barre des 400 millions d’euros cette année avec une croissance de 7% à fin octobre (hors cartes stratégiques) qui devrait se confirmer à Noël. La nouveauté 2017 tient dans le concept des « Escape games » inspirés des salles de jeux grandeur nature où le temps est compté pour résoudre une série d’énigmes et s’échapper. « Unlock » « Escape Game » ou « Mission Escape » déclinent l’univers des Escape Rooms sous un format de jeux de plateau ou jeux d’actions adaptés pour les enfants. 

BIOVIVA, avec Jean-Thierry Winstel
  • Activité: production de jeux de société 100% made in France
  • Date de création: 1996
  • Lieu: Montpellier (34)
  • CA: 3,4 soit +40%
  • Effectif:20
  • Jeux au catalogue : près de 80 / + de 120 depuis 1996
  • 900 000 jeux produits en 2017
  • Ventes annuelles : 700 000 jeux en 2017  /  + 4 500 000 jeux vendus depuis 1996 
  • 10 1er prix sur 10 concours en moins d’un an
  • 10 emplois créés en 2 ans (6 chez Bioviva et 4 chez le partenaire imprimeur)
  • 100 % de nos jeux sont fabriqués en France
  • Lauréat 2016 des Trophées PME Bougeons-Nous de RMC

L’ACTIVITÉ DE BIOVIVA

bioviva for lifeBioviva conçoit, produit et commercialise, depuis 1996, des jeux de société. Convaincus que l’écologie n’est pas une tendance à suivre mais bien une façon d’envisager la vie dans toute sa diversité, l’entreprise depuis toujours à ce que ses activités impactent le moins possible l’environnement. Les jeux sont fabriqués en France à 100 %, dans la Drôme. Bioviva est  la seule entreprise du secteur des jeux/jouets dont tous les produits sont labellisés Origine France Garantie et éco-conçus.

« C’est en soutenant les entreprises françaises que nous contribuons au maintien des emplois et des savoir-faire locaux. Et c’est en choisissant des fournisseurs et des producteurs locaux que nous minimisons les transports de matières, en partie responsables des émissions de gaz à effet de serre. Encourager et faciliter la découverte et le respect de l’homme et de la nature à travers les jeux Bioviva ne peut donc être cohérent que si l’on consomme et produit localement. Ces choix limitent en effet nos marges et nos bénéfices, mais l’avenir de notre planète et de nos enfants est un enjeu qui n’a pas de prix à nos yeux » – Chloé Brach, responsable qualité environnement.

L’HISTOIRE DE BIOVIVA

Bioviva Editions, une petite entreprise montpelliéraine, est née en 1996. A l’origine, ses deux fondateurs, qui se sont connus sur les bancs de la fac de biologie, souhaitaient trouver un moyen nouveau et distrayant de faire découvrir la nature, de donner envie de la protéger. Et un des plus sûrs moyens de se distraire, c’est de jouer.

Le jeu Bioviva, la première « tentative » de l’entreprise, a été primé à de nombreuses reprises. Aujourd’hui, le catalogue de Bioviva Editions comporte des jeux de plateau, de cartes ou de dextérité,  éco-conçus à Montpellier puis fabriqués dans la Drôme, qui véhiculent aussi des valeurs de partage et d’entre-aide. Pas grand-chose à voir avec le Monopoly…

bioviva jeu.png

LES ACTUALITÉS 

  • ÉVÉNEMENT: La campagne Bioviva for Life: l’entreprise fait don, avec des associations caritatives, d’1 million de jeux aux enfants réfugiés du monde entier, dont 100 000 avant Noël !
  • Bioviva s’attaque au marché chinois en y vendant ses jeux fabriqués en France, soit exactement la tendance inverse de ce qui se pratique habituellement, mais impossible n’est pas Français !
  • Bioviva a signé un contrat mondial exclusif pour l’adaptation d’un jeu développé par un chercheur du CIRAD  (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) en vue de le proposer en version grand public pour 2018. 
MAKO MOULAGES avec Agnès Beuchet
  • Activité: fabrication de kits de moulages pour enfants
  • Date de création: 2014 (date 1ère création: 1963)
  • Siège social: Boulogne Billancourt (92)

L’HISTOIRE DE MAKO MOULAGES

La société Mako est à la fois jeune, et néanmoins porteuse d’une mémoire collective. Celle de plusieurs générations d’enfants (aujourd’hui adultes) qui ont connu Mako lorsqu’ils étaient petits, soit 80 % des plus de 30 ans. Créée dans les années 1963 par Roland Schwartz, la marque a disparu progressivement au début des années 90 (alors qu’elle avait été rachetée par Nathan puis Ravensburger).

Agnès Beuchet vient de Nantes, elle est maman de 3 enfants: « J’avais envie d’entreprendre depuis un moment. Je ne m’amusais plus dans mon travail. Il me manquait l’idée. »

LA PUBLICITÉ DES ANNÉES 80

L’ACTUALITÉ DE MAKO MOULAGES

Cette année, Mako présente sa collaboration avec les musées nationaux. Jeter une passerelle entre la grande Histoire et l’Art en majuscule et Mako moulages, spécialiste de l’art mineur en petits doigts (et madeleine de Proust historique pour 3 générations). Naissent 18 mois plus tard de cette merveilleuse rencontre, 2 éditions spéciales pour les petits et les grands !

  • L’ours de Pompon à mouler et à peindre que l’on retrouve au format géant au Musée de Dijon !
  • L’hippopotame bleu d’Egypte, à peindre et à peaufiner au crayon noir. Le Musée du Louvre à la maison !
mako moulages ours
SPLASH TOYS avec Najib Fayad
  • Activité:  producteur et distributeur de jouets
  • Date de création: 2007
  • CA: triplement de son chiffre d’affaires sur les trois dernières années et plus de 30% de croissance pour l’année: 80 millions de CA en 2017
  • Effectif: 30 en France / 10 en Asie / 10 en Allemagne et Benelux
  • L’entreprise fête ses 10 ans
  • Présent dans plus de 50 pays
  • Les ventes à l’international représentent 40%
  • 70% du CA en Europe
  • Double casquette: à la fois producteur et distributeur
  • 950 000 pièces fabriquées dans ses propres ateliers de développement???????
  • Ses succès:
    • Robo Fish (3,5 millions de produits vendus – Coup de cœur du Jury Grand Prix du Jouet 2013) – Un poisson-robot qui reproduit tous les mouvements d’un vrai poisson dans un bocal
    • Bomb-A-O (2,2 millions de pièces vendues – Toy Awards de Nuremberg) – Le principe tout simple de la bombe à eau, avec des ballons plus résistans et qui se ferment automatiquement quand ils sont pleins

Grand Prix du Jouet 2017 dans la catégorie jeux d’actions pour Tacam’Gober 

EN VEDETTE CETTE ANNÉE: LE SLIME! Mais qu’est-ce-que ça peut bien être?? C’est une sorte de pâte visqueuse colorée. Ca sert à quoi? Il paraît que quand on la malaxe elle a un effet anti-stress. En tout cas, les enfants en raffolent!! « Comment faire du slime » est d’ailleurs la 1ère recherche de 2017 sur Google! 

 

L’ACTUALITÉ DE SPLASH TOYS

Ouverture de bureaux à Hong Kong pour renforcer son développement en Asie et Océanie.

L’OBJECTIF DE SPLASH TOYS: devenir le leader mondial du jouet d’action

QUELLES SONT LES RECETTES POUR UN BEST SELLER

« Quand votre cœur de marché est composé d’enfants, il n’y a pas vraiment de recette magique, c’est plus une question de feelingBien sûr, il s’agit de mettre toutes les chances de son côté en proposant un jouet au bon prix, distribué par un large réseau, et avec une communication claire et soutenu en TV comme sur le digital. Mais ceci n’est que la partie émergé de l’iceberg, car tout se joue bien plus en amont, lors du développement produit. Il faut savoir à la fois anticiper les nouvelles tendances et dénicher les nouvelles technologies, tout en allant puiser dans des concepts et des thèmes vieux comme le monde afin de créer des jouets qui parlent aux enfants et surtout, qui leur racontent une histoire. La clé du succès réside donc avant tout dans le produit et l’univers développé tout autour, car le jouet possède un fort potentiel affectif ».

tir pigeon splash toys
Le Pigeon Shoot, jeu de tir, best-seller chez Splashtoys

LE PROCESSUS DE LA VIE D’UN JOUET

  • Brainstorming collectif dont le but est de porter à maturité un concept fort
  • Premières recherches techniques et visuels pour le design produit
  • Présentation de différentes options à notre bureau d’étude pour l’ingénierie
  • Réalisation du premiers prototype
  • Ajustements visuels et techniques du prototype
  • Présentation-Évaluations auprès de différents salons pro et grand public du jouet nationaux-internationaux
  • Derniers ajustements suite au retour des salons
  • Réalisation du produit final
  • Conception et création du packaging et de toute la partie communication national et international
  • Expédition du produit dans son emballage aux assistants du père Noël pour toute la partie distribution
Publicités

[NOUVELLES CHRONIQUES] – Entreprendre: je me lance! Témoignage de P. Boulet de IELLO / Les conseils de l’expert. C’était au Business Club (podcasts)

Publié le Mis à jour le

Au Business Club de France – Des-aides-existent-que-paiement-charges-sociales-soit-plus-souple-FLogo-BFMBusiness-sans-contour
Uniquement sur BFM Radio! 

 

 

→ Diffusion : samedi 30 septembre 2017 à 7h et dimanche 1 octobre à 15h


TALK 1: Le retour en France du fondateur d’I FEEL GOODS, plateforme de cadeaux virtuels 

FOCUS DE LA SEMAINE: Les entreprises se délocalisent en région: +3 400 en 2016!

TALK 2: SPEED BURGER : Bientôt des burgers livrés par drone

TALK 3 : [NOUVELLES CHRONIQUES] – LES PREMIERS PAS DE…  // ENTREPRENDRE: JE ME LANCE, avec Dominique Restino

TALK 4: LE RENDEZ-VOUS DU MÉDIATEUR des ENTREPRISES, avec Pierre Pelouzet


(Ré)écouter et télécharger ces interviews:

Patrice Boulet :

Dominique Restino :

⇒ Les premiers pas de… Patrice Boulet, cofondateur de IELLO

Créé en 2004 à Nancy par Cédric Barbé et Patrice Boulet (l’entreprise s’appelait alors Cartagogo), IELLO est aujourd’hui un éditeur et distributeur de jeux de société mondialement reconnu. ’entreprise passe de la vente à distance de cartes à collectionner à une activité de grossiste distributeur. En 2008, elle se diversifie à nouveau dans la coédition de jeux de société, un travail qui consiste à traduire et adapter les jeux à la culture française. Cette nouvelle activité donne assez naturellement naissance en 2009 à une dernière : l’édition de ses propres jeux.

IELLO s’est imposé comme l’un des distributeurs incontournables sur le marché francophone. La société compte désormais plus de 30 éditeurs français ou étrangers dans son catalogue.

« C’est d’abord l’histoire de deux passionnés. Cédric Barbe et Patrice Boulet. Lorqu’ils créent en 2004 Cartagogo, la société est d’abord confidentielle. Rebaptisée Iello et implantée aujourd’hui à Heillecourt, l’entreprise édite et distribue des jeux dans le monde entier.

Au cœur de la zone d’activité d’Heillecourt, Iello a la façade discrète. Elle n’a pourtant rien d’une société anonyme, en tous les cas pas dans le monde du jeu de société où elle tire joliment son épingle. « Nous étions des joueurs à la base, des passionnés des cartes Magic. C’est comme ça que nous avons créé Cartagogo », raconte Cédric Barbe. Avec son associé Patrice Boulet, il décide de changer de braquet en 2008 et de rebaptiser l’entreprise Iello, « plus facile à prononcer et de consonance internationale », ajoute M. Barbe. Plus qu’un changement de nom, la société lorraine passe de grossiste à éditeur ». (LaSemaine.fr)

⇒ Les conseils de l’expert: Dominique Restino

Président de la CCI Paris, fondateur du Moovjee, (mouvement pour les jeunes et les étudiants entrepreneurs), vice-président de l’Agence France Entrepreneur, président de l’IME (Institut du Mentorat Entrepreneurial), et entrepreneur lui-même!

Dominique Restino,  président de la CCI Paris

Dominique Restino nous explique comment financer les projets de création d’entreprise.

En fonction de ses caractéristiques, de son ambition et de votre situation personnelle, le financement de votre projet résultera de la combinaison de plusieurs sources de financement :

– votre apport personnel (apport en fonds propres),
– la « love money », c’est à dire l’argent que vos proches seront prêts à investir dans votre entreprise,
– un prêt d’honneur pouvant vous être accordé pour renforcer votre apport personnel,
– le recours au financement participatif (crowdunding),
– une levée de fonds,
– un microcrédit,
– un prêt bancaire pouvant être assorti d’un dispositif de garantie,
– un crédit-bail ou une location longue durée pour l’acquisition de certains biens, etc.

En savoir plus 

Pour JOUÉCLUB, c’est déjà Noël! C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

logo-JoueClub.pngLogo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France

 

Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 9 septembre 2017 à 7h et dimanche 10 septembre à 15h


TALK 1: LILO reverse 50% du CA généré par les liens sponsorisés à des projets solidaires

FOCUS DE LA SEMAINE: la Loi Travail: que va-t-elle apporter aux PME?

TALK 2: CRYOLOG invente la pastille-date limite de consommation: vert, on mange, rouge, on jette!

TALK 3: JOUÉCLUB fête ses 65 ans et s’apprête à embaucher 1000 personnes pour la période des fêtes

TALK 4: SAMBOAT : 12 000 bateaux à moteur et voiliers à louer partout dans le monde


TALK 3: JOUÉCLUB, avec Alain Bourgeois-Muller, PDG

(Ré)écoutez et téléchargez cet entretien:

logo-JoueClubJOUÉCLUB est le leader des magasins spécialisés jeux jouets en France. L’enseigne fête cette année ses 65 ans! 

Chez Jouéclub on prépare déjà Noël! Les ventes de Noël représentent presque les 2/3 du CA de l’année chez Jouéclub. D’autant que cette année, les vacances tombant le 23 décembre jusqu’au 8 janvier et Noël le lundi, la période d’effervescence va se prolonger! 


N’OUBLIEZ PAS 

Samedi 23 décembre 2017 : début des vacances de Noel

Dimanche 24 décembre 2017 : Réveillon de Noel

Lundi 25 décembre 2017 : Noel


L’enseigne va embaucher 1000 personnes pour la période des Fêtes.

Les nouveautés exclusives Jouéclub:

Poupées Shibajuku
  • The Jingle, jeu sonore de questions/réponses
  • La saison 2 des Shibajuku (poupées japonaises)
  • Les licences représentent 23-25% du marché, cette année, Beyblade (toupies), Pyjamasques (figurines pour jeunes enfants), et le retour de la Reine des Neiges, car Disney a sorti un court-métrage sur un des personnages: Olaf.
  • Les jeux de société et escape games (Asmodée avec Unlock qui a eu un As d’or à Cannes et Dujardin et Goliath qui font des versions pour les petits
  • Emergence de la robotique avec programmation, en continuité des programmes de technologie scolaires des enfants. De plus en plus d’enfants veulent s’orienter vers les métiers de l’ informatiques donc les fabricants de jouets se mettent au diapason
Figurines Star Wars, Rey et Jin Erso

LES CHIFFRES CLÉS DE JOUÉCLUB 

  • CA: 633 Millions d’euros (+ 1,6 % par rapport à 2015) – croissance pour la 10ème année consécutive
  • Effectif: 2300 permanents (dont 13 sélectionneurs de jouets) et, pour répondre à la hausse d’activité, recrute près de 1 000 saisonniers durant les trois derniers mois de l’année.
  • Date de création: 1952
  • Coopérative aux capitaux 100 % français
  • Le réseau JouéClub compte 348 magasins (ouvertures en 2018 de 13 nouveaux magasins) 
  • 4 Villages : Paris, Lille/Villeneuve d’Ascq, Lyon, Aéroville (près de Roissy en France)
  • Présence internationale : Andorre, Belgique, Italie, Liban, Maroc, Qatar
  • Le catalogue est tiré à 12 millions d’exemplaires chaque année. 400 pages, 2000 références, c’est le plus riche des catalogues du marché.
  • Déploiement du « drive » : aujourd’hui plus de 220 magasins en France. Jouéclub est le leader du web to store en France
  • Les 12 marques exclusives de jouets ont rencontré leur public et représentent désormais plus de 3% du chiffre d’affaires.

LE POSITIONNEMENT DE JOUÉCLUB

Parmi les jouets vendus par le groupe français, le made in France représente près de 8% des produits. « La problématique est qu’il n’y a qu’une vingtaine de fabricants en France », précise le patron, ajoutant que « tout est parti en Asie, le mal a été fait il y a une vingtaine d’années ».

Alors que le panier moyen du consommateur a baissé ces dernières années, passant d’une moyenne supérieure à 60 euros à environ 50 euros en 2016, JouéClub contrecarre également la concurrence des grandes distributions mais surtout, d’Internet. « Nous, notre profession c’est le jouet du 1er janvier au 31 décembre », argue Alain Bourgeois Muller.

« Le nerf de la guerre, c’est le catalogue », ajoute le PDG de JouéClub. A l’heure du numérique, le catalogue reste une priorité pour le leader français du jouet : « Il se feuillette toujours en famille« , glisse Alain Bourgeois-Muller. Créé il y a 50 ans, près de 12 millions d’exemplaires sont conçus chaque année dès octobre et jusqu’en avril de l’année suivante. Le temps de choisir les jouets phares de la saison prochaine et de passer les commandes. Le catalogue de Noel 2017 de Joué Club sort le 5 octobre prochain.

LES CHIFFRES CLÉS DU MARCHÉ DU JOUET 2016

  • 3,4 milliards € (hors jeux vidéo)
    0,8% vs 2015 | +1,6 % pour Joué Club vs 2015 à 633 millions d’euros

Le marché… C’est aussi 

  • Exportations: 677,8 millions € + 8,9% vs 2015 
  • Importations: 2,14 milliards € + 4,7% vs 2015
  • Nombre de jouets vendus en 2016: 226 millions
  • Dépense annuelle par enfant: 248€

La Distribution

  • Spécialistes jouet 42,5%
  • Hypermarchés supermarchés 32,8%
  • Pure players internet 16,9%

LA BELLE HISTOIRE DE JOUÉCLUB

L’histoire de l’enseigne débute en 1952, et résulte de la volonté de trois hommes, passionnés de jouets, bien décidés à faire prospérer leur entreprise. Mais seuls, les contraintes et les coûts sont trop élevés. Ils se regroupent alors, afin de mutualiser les moyens et de créer un catalogue commun. L’aventure démarre. Deux ans plus tard, rejoints par d’autres entrepreneurs, ils s’associent en coopérative, sous le sigle EPSE (Entente des professionnels spécialistes de l’enfant). Très vite, ils atteignent la cinquantaine de membres, et le chiffre ne cesse de croitre.

Mais le vrai tournant arrive en 1966. Il va être incarné par un homme : Jackie Pellieux. Issu d’une famille qui baigne dans le jouet, il est en charge de la communication et de développer l’identité du réseau. C’est ainsi que la marque JouéClub voit le jour. Dans les années 1980, tous les magasins du réseau adoptent ce nom et sa signalétique. Un rapprochement indispensable afin de lutter contre une concurrence féroce, symbolisée par des enseignes comme La Grande Récré ou encore Toys’R’Us.

LA COOPÉRATIVE, UN MODÈLE À PART Pour faire face, JouéClub mise sur son organisation. « Le fait de se développer sous la forme d’une coopérative constitue notre force et nous distingue de nos concurrents », assure Alain Bourgeois-Muller, président de JouéClub. Et de poursuivre : « Chez nous, chacun gère son affaire et est libre de faire ce qu’il veut, même s’il existe un fil conducteur avec les catalogues. Une liberté que l’on ne retrouve pas chez nos concurrents. » Tout en conservant son indépendance, chaque commerçant peut bénéficier de la force du réseau, notamment pour la communication et la logistique. Et dans un système où l’on applique le principe « un homme = une voix », tous jouent un rôle prépondérant dans les décisions collectives. (source: Les Echos de la Franchise)

HÉLÈNE MURER, SÉLECTIONNEUSE DE JEUX DE SOCIÉTÉ  CHEZ JOUÉCLUB:

« Je sélectionne les jeux de société en fonction de 3 critères :

› L’un des premiers critères est la médiatisation : Pub TV, Internet, youtubeurs, car immanquablement les jeux médiatisés seront demandés en magasin et nous nous devons de les avoir.

› Ensuite, vient l’amusement généré : il doit être important et concerner si possible tous les membres d’une même famille quel que soit l’âge (parents, enfants…). Une fois la partie finie, tous doivent avoir envie d’y rejouer avec plaisir.

› Puis l’originalité : j’aime faire découvrir de nouveaux jeux aux clients. Des jeux qui ne bénéficient pas d’exposition médiatique, et que l’on ne trouve pas partout. Ils doivent être «  faciles » à jouer, et surtout donner envie.

[C’est la rentrée!] – Les jeux Iello: un succès à l’export (podcast)

Publié le Mis à jour le

Au Business Club de FranceIELLO-ludovoxLogo-BFMBusiness-sans-contour

Uniquement sur BFM Radio! 

C’est la rentrée du Business Club!

Nous voici avec du contenu tout neuf , des invités plus pêchus les uns que les autres.. et des surprises à venir.

Restez à l’écoute!

→ Diffusion : samedi 2 septembre 2017 à 7h et dimanche 3 septembre à 14h


TALK 1: ALLTRICKS lance deux marques en propre

NOUVEAU! LE FOCUS DE LA SEMAINE: Les vendanges dans les Côtes du Rhône 

TALK 2: AMOR-SOLAMOR : le pari du vintage

TALK 3: TILLER révolutionne le business des commerçants

TALK 4: IELLO: de distributeur à éditeur de jeux


TALK 4: IELLO, avec Patrice Boulet, cofondateur

Pour écouter ou réécouter cet entretien :

IELLO-ludovoxCréé en 2004 à Nancy par Cédric Barbé et Patrice Boulet (l’entreprise s’appelait alors Cartagogo), IELLO est aujourd’hui un éditeur et distributeur de jeux de société mondialement reconnu. L’entreprise passe de la vente à distance de cartes à collectionner à une activité de grossiste distributeur. En 2008, elle se diversifie à nouveau dans la coédition de jeux de société, un travail qui consiste à traduire et adapter les jeux à la culture française. Cette nouvelle activité donne assez naturellement naissance en 2009 à une dernière : l’édition de ses propres jeux.

Reconnu depuis 2005 par l’ensemble des revendeurs spécialisés pour la qualité et le succès de ses jeux, IELLO s’est imposé comme l’un des distributeurs incontournables sur le marché francophone. La société compte désormais plus de 30 éditeurs français ou étrangers dans son catalogue. Au-delà des jeux de société, le catalogue de produits IELLO inclut également des jeux de cartes à collectionner, des jeux de figurines, des casse-têtes, des jeux de rôle et des produits dérivés.

Codenames-IelloIELLO s’appuie sur un ensemble solide de près de 800 points de vente répartis dans toute la France. IELLO s’occupe d’entreposer, de vendre et de livrer les jeux aux boutiques. 50% du CA se fait dans les grandes enseignes, les 50 autres dans les magasins indépendants.

Depuis 2008, IELLO coédite une large gamme de jeux de société, en partenariat avec des éditeurs du monde entier (AEG, Kosmos, Czech Games Edition, Mindware, etc.). Les équipes traduisent et adaptent les jeux étrangers pour le marché francophone et les distribuent via le réseau traditionnel. Parallèlement, IELLO démarre son activité d’éditeur avec l’objectif de créer sa propre gamme et ainsi répondre aux attentes d’une nouvelle clientèle curieuse des jeux. King of Tokyo deviendra en 2011 le premier jeu développé et distribué par IELLO. Le succès de cette activité est tel qu’en 2016, le pôle édition compte 90% de création de jeux contre 10% de coédition. Succès confirmé également par la croissance de l’équipe, passant de 2 à 7 personnes entre 2014 et 2016.

Codenames grille vierge
Plateau de jeu CodeNames

En octobre 2011, la société est récompensée par le trophée du Meilleur Nouvel Exportateur Lorrain. Ce prix encourage à poursuivre la conquête de nouveaux marchés export.

En mai 2012, elle confirme son envergure internationale en ouvrant sa filiale aux États- Unis, à Las Vegas. Cette présence sur le continent nord-américain donne aux jeux IELLO une visibilité internationale et ouvre ainsi les portes d’une distribution sur de nombreux autres marchés : grâce à la traduction systématique des titres en anglais, la promotion des jeux et leur localisation se développent très vite en Europe, en Asie et en Amérique du Sud.

king-of-tokyo-power-upEn 4 ans, les jeux IELLO sont disponibles dans plus de 20 langues et sont distribués dans le monde entier grâce à un réseau de partenaires qui traduisent et adaptent les jeux aux marchés locaux. Aujourd’hui, IELLO développe une stratégie de marque avec ses partenaires étrangers, l’objectif étant de créer une véritable « identité IELLO » : vendre ses best-sellers mais aussi implanter progressivement et durablement l’ensemble de son catalogue afin d’assurer la progression de son chiffre d’affaires.

LES CHIFFRES CLÉS DE IELLO

  • Siège social : HEILLECOURT (54180) – Meurthe et Moselle
  • Date de création : 2004
  • 160 jeux dans le catalogue dont 25 jeux créés en interne
  • Plus de 30 éditeurs français ou étrangers dans son catalogue
  • 800 points de vente répartis dans toute la France
  • 800 colis par mois partent au-delà des frontières.
  • En 2016, le pôle édition compte 90% de création de jeux contre 10% de coédition
  • Ils reçoivent 5 à 10 propositions de jeu par mail chaque semaine
  • De la création d’un jeu à sa commercialisation : entre 6 et 24 mois
  • Traduction (ils appellent ça « localisation » = adaptation au marché local : entre 4 et 12 mois
  • CA 2016: 8 milions € – Chiffre d’affaires en hausse de 43 % en 2016 avec 8 millions €
  • 25 salariés

iello-aux-as-d-or-a-cannes-1489673449

 

L’ACTU de IELLO 

  • Le service export passe de 1 à 3 personnes avec l’embauche d’une Responsable Export et d’un chargé de communication internationale.
  • 2016 c’est l’ouverture vers de nouveaux marchés en Amérique du Sud notamment avec le Brésil, et au Moyen-Orient (Israël et Turquie)
  • Nous recevons pour le jeu Codenames le Spiel des Jahres, le prix le plus prestigieux du monde ludique international. Deux jeux sortis en 2016 sont également mis en avant lors de la sélection 2017 du Spiel Des Jahres : La Forêt Mystérieuse nommée dans la catégorie enfant et The Big Book Of Madness dans les recommandations du jury.
  • En 2016, nous sortons une nouvelle édition d’un de nos jeux phares King of Tokyo qui sera rapidement localisé en 15 langues de même pour The Big Book of Madness qui le sera en 11 langues.

quirkle LES JEUX VEDETTES CHEZ IELLO

  • Qwirkle, un mix entre le Scrabble® et les dominos et vendu à 3 millions d’exemplaires,
  • Code Names (traduction), sorti en 2016, qui a remporté le Spiel des Jahres (Allemagne), une des plus grandes distinctions au monde, et nommé au Festival des Jeux de Cannes.

LE PREMIER JEU CRÉÉ PAR IELLO est King of Tokyo

Histoire : Patrice Boulet a pris contact avec l’inventeur des cartes Magic, réputé inaccessible, qui a accepté aussitôt de développer le jeu King of Tokyo pour Iello.

C’est un succès : traduit en 30 langues et distribué dans 50 pays avec 890 000 exemplaires vendus

DANS LA PRESSE

Iello, le jeu made in Lorraine – novembre 2016

C’est d’abord l’histoire de deux passionnés. Cédric Barbe et Patrice Boulet. Lorqu’ils créent en 2004 Cartagogo, la société est d’abord confidentielle. Rebaptisée Iello et implantée aujourd’hui à Heillecourt, l’entreprise édite et distribue des jeux dans le monde entier.

Au cœur de la zone d’activité d’Heillecourt, Iello a la façade discrète. Elle n’a pourtant rien d’une société anonyme, en tous les cas pas dans le monde du jeu de société où elle tire joliment son épingle. « Nous étions des joueurs à la base, des passionnés des cartes Magic. C’est comme ça que nous avons créé Cartagogo », raconte Cédric Barbe. Avec son associé Patrice Boulet, il décide de changer de braquet en 2008 et de rebaptiser l’entreprise Iello, « plus facile à prononcer et de consonance internationale », ajoute M. Barbe. Plus qu’un changement de nom, la société lorraine passe de grossiste à éditeur. Aujourd’hui, son catalogue propose 160 références et affiche un chiffre d’affaires en hausse de 43 % en 2016 avec 8 millions d’euros. Le jeu de société a le vent en poupe. Iello en a fait sa marque de fabrique avec une gamme s’adressant aux petits comme aux grands. King of Tokyo sorti en 2011, jeu de plateau mêlant cartes, dés et stratégie a depuis été traduit en 30 langues et distribué dans 50 pays avec 890 000 exemplaires vendus. Devant cet engouement pour les jeux de la maison, Iello a ouvert une filiale à Las Vegas en 2012 et étoffé son pôle export sur le site d’Heillecourt.

La petite entreprise ne connaît pas la crise et multiplie les prix. Plusieurs fois primée à Cannes et en Allemagne lors de salons du jeu, Iello a également décroché en 2011 le prix du meilleur exportateur lorrain. Dans les 2 700 m2 du dépôt, plusieurs palettes et 800 colis par mois partent au-delà des frontières. Des magasins indépendants et des chaînes telles que la Fnac, Cultura ou Jouet Club. Sur les étagères, Qwirkle, un mix entre le Scrabble® et les dominos et vendu à 3 millions d’exemplaires, n’en finit plus de séduire. « Ce qui nous différencie, c’est le choix artistique et le design de chacun de nos jeux », explique Laingo Laza, chargée de communication. Chaque boîte est un univers qui séduit comme Kanagawa, un jeu qui vous transporte dans un atelier de peinture japonais, Roi des Nains, qui vous plonge au cœur des Gobelins ou encore CS Files, ou chaque joueur endosse le costume d’un expert à la recherche d’un meurtrier. Les inventeurs de jeux sont de plus en plus nombreux à frapper à la porte de Iello pour voir leur création éditée. Chaque vendredi après-midi, ces nouveaux jeux sont testés par le grand public. Une sorte d’étude de marché ludique avant que l’équipe de création de Iello ne donne vie au projet. 25 jeux créés en interne ont ainsi vu le jour.

1 jeu vendu chaque minute dans le monde! Sentosphère, champion du jeu Made in France. C’était au Business Club (podcast)

Publié le Mis à jour le

Logo-BFMBusiness-sans-contourAu Business Club de France – Uniquement sur BFM Radio! 

→ Diffusion : samedi 15/10/2016 à 7h | dimanche 16/10/2016 à 16h

TALK 1: Les ventes de programmes audiovisuels à l’étranger en hausse de plus de 40% depuis 10 ans!

TALK 2: Sentosphère fête les 20 ans d’Aquarellum et rachète son fabricant d’emballages

TALK 3: La DSN, un seul formulaire pour remplacer toutes les déclarations sociales

TALK 4:  Le rendez-vous du Médiateur des Entreprises, avec Pierre Pelouzet

___________________________

TALK 2: SENTOSPHÈRE, avec Véronique Debroise, présidente fondatrice

Ecouter, réécouter et télécharger cette interview:


logo-sentosphere-cvd1Sentosphère fête les vingt ans d’Aquarellum

Vingt ans qu’Aquarellum, créé par l’entreprise Sentosphère, fait le bonheur des petites mains, et des plus grandes. (…) Le secret ? (…) Une gamme basée sur la technique de sertissage sur papier vélin, qui ne laisse la peinture adhérer que sur des surfaces réservées. Ce qui explique la facilité d’utilisation de ce produit (cela ne dépasse pas !) et son franc succès auprès des enfants et des plus grands.

Avec six millions d’exemplaires vendus dans le monde (un acheté chaque minute en 2015), Aquarellum représente 25 % du chiffre d’affaires de l’entreprise. « Dans une année, nous sortons une trentaine de produits et donnons naissance à un ou deux nouveaux grands concepts », dévoile l’infatigable chef d’entreprise. « Je crée toutes les idées avec une petite équipe, précise Véronique. J’aime avoir les mains dans le cambouis comme on dit, essayer toutes les nouveautés. Je privilégie une approche à la fois artistique et scientifique. » (source: PNPapetier.com).


Rachat de RCI-AGC Luxe, son fournisseur historique de boîtes et autres emballages

veronique-debroise-prosentosAfin d’éviter les ruptures charges, la déperdition d’énergie et de réactivité, et surtout pour intégrer de nouveaux savoir-faire dans la découpe et la sérigraphie, Véronique Debroise cherche à installer des ateliers de cartonnage près de son site de production dans les Yvelines. Pendant deux ans, elle travaille sur cette intégration, se passionnant pour le métier du cartonnage.

Elle était sur le point d’intégrer des ateliers au printemps lorsque son fournisseur historique, RCI-AGC Luxe lui avoue la situation financière de son entreprise et lui propose d’étudier la reprise avec ses avocats. Ainsi à partir de mars 2016, elle abandonne ses pistes d’ateliers intégrés et étudie le

dossier de reprise pour préserver, avant tout, les emplois et le savoir-faire. Ses études sur les dernières machines nécessaires à la mise en place d’un atelier de cartonnage ne sont pas vaines. Elle découvre en effet que RCI ne pourra survivre sans des investissements massifs dans l’outillage. Ainsi, avant même, que le Tribunal de Commerce de Romans ne donne sa réponse, les machines sont commandées. Cartonnage de Vaucanson, successeur de RCI, va pouvoir se positionner ainsi sur des marchés nouveaux du luxe ou dans la fabrication de jeux. (…) L’auto platine Iberica qui sera livrée le 29 septembre va permettre de remplacer des machines qui datent de 1960 environ et changer radicalement la pénibilité de ce métier. Prochain défi : la conquête du marché asiatique (Corée du Sud, Chine, Singapour) où l’intérêt pour Sentosphère n’a jamais été aussi important.

Nouveau produit : Popsine – Grand Prix du Jouet – catégorie Activité Manuelle 2015

La Popsine s’apparente au plâtre. Très facile à utiliser, une fois chauffée elle prendra parfaitement la forme d’un moule creux ou plein. 100% composée de matériaux naturels, la Popsine est un alliage de plusieurs produits d’origine végétale et minérale . La qualité première de la Popsine est d’être réutilisable à volonté ! Plus aucun risque de casser sa figurine moulée, repassez-la au micro-ondes et recommencez.

ref-2630-popsine-animaux-de-la-foret-boite-bdSENTOSPHÈRE EN CHIFFRES

  • Activité : concepteur et fabricant de jeux créatifs autour des 5 sens.
  • Lieu : bureaux à Paris, usine à St Arnoult (78) + site de production d’emballages à Romans sur Isère qui vient d’être racheté par Sentosphère
  • Date de création : 1989
  • CA : 10 millions euros (+7%) (5 millions en 2008)
  • Effectif : 17
  • En vingt-cinq ans, ce sont plus de 40 gammes de produits qui ont été créées, dont plus de 10 ont été récompensées par les jurys professionnels de l’industrie du jeu et du jouet, en France et à l’étranger.

PARCOURS DE VÉRONIQUE DEBROISE

Fille de diplomate, Véronique Debroise passe sa jeunesse au Costa Rica, au Maroc et au Brésil. Même si son rêve était de devenir architecte ou urbaniste paysager, elle intègre une école d’ingénieur : l’Institut Supérieur International du Parfum, de la Cosmétique et de l’Aromatique Alimentaire (ISIPCA). Une fois diplômée, elle devient parfumeur dans deux grands groupes internationaux de fragrances, IFF en Amérique du Sud puis Givaudan en France.

La vocation de Véronique Debroise est précoce. En effet, dès l’âge de 6 ans, elle plante herbes et fleurs pour en extraire des huiles essentielles. Elle peint avec de la colle et saupoudre de la terre de différentes couleurs ramassée sur les contreforts des volcans du Costa Rica. À 12 ans, elle subtilise le tube de lanoline de sa mère et y incorpore de la poudre de crayons de couleurs pour fabriquer ses premiers gloss !

Quinze ans plus tard, en 1989 et avec 6 000 euros en poche, Véronique Debroise commence par l’éducation du sens de l’odorat avec le « Loto des Odeurs », « Fragrances » et « Magic Odor » et nomme sa société Sentosphère. Petit à petit, elle reprend les principes de tous ses jeux d’enfance avec pour objectif de concevoir des produits pédagogiques destinés à éduquer les enfants, tout en les amusant.

sentosphere-toysrus

Qui eut pensé que ces créations spontanées réapparaitraient, tant d’années après, sous forme de coffrets pour offrir aux enfants du XXIe siècle les plaisirs qu’elle s’organisait petite fille.

  • 1959 Naissance à Suresnes le 3 mars 1959
  • 1981 Diplôme de l’Institut Supérieur International du Parfum de la Cosmétique et de l’Aromatique Alimentaire (ISIPCA)
  • 1982-1984 IFF Brésil : “Nez“, Responsable de création
  • 1985-1988 Givaudan France – Responsable commercial et marketing auprès de parfumeurs (Rochas, Patou, Van Cleef, Hermès, Yves Rocher…)
  • 1989 Création de SentoSphère. Lancement du « Loto des Odeurs ». Mise au point de 10 outils de formation olfactive pour L’Oréal. Lauréate de la Fondation pour la Vocation
  • 1990 2ème prix de la Fondation Jacques Douce
  • 1991 1er prix de la création d’entreprise des Banques Populaires
  • 1998 Installation d’un premier site de production à Marne-la-Vallée (Croissy- Beaubourg)
  • 2000 Lancement d’une gamme de parfums d’ambiance (bougies parfumées). Médaille d’argent de la Fondation pour le Progrès. Agrandissement du site de production
  • 2002 3ème agrandissement du site de production
  • 2004 Construction d’une usine à Saint-Arnoult, dans les Yvelines
  • 2009 Agrandissement de l’usine de Saint-Arnoult (surface totale de 3 000 m2)
  • 2013 Création d’une filiale aux USA (site internet : http://www.sentosphereusa.com)
  • 2014 Véronique Debroise, avec sa marque SentoSphère, fête 25 ans de créations
  • 2015 Projet d’extension de l’usine de Saint Arnoult

470x470_101_loto_des_odeurs DISTINCTIONS VÉRONIQUE DEBROISE

  • 2000 – Chevalier de l’Ordre du Mérite Agricole
  • 2013 – Chevalier de l’Ordre National du Mérite

DISTINCTIONS JEUX SENTOSPHÈRE

  • Fragrances – As d’or* du meilleur jeu de société – 1992
  • Gymkhana – As d’or* du meilleur jeu de stratégie – 1993
  • Mon Orgue à Parfums – Geoffrey d’or Toy’s R Us – 1996
  • La Route des Épices – Super As d’or* – 1999
  • Conquistador – As d’or du “Meilleur jeu de cartes“ – 2001
  • Parfum d’Ambiance – Grand Prix “Art de Vivre“ – 2002
  • Collection Particulière – As d’or* du “Meilleur jeu de cartes“ – 2003
  • Crèmes et Senteurs – Grand Prix du Jouet catégorie Activité artistique 2004 / Prix du meilleur stand sur le salon LUDENDO (La Grande Récré) en 2007 et 2008

UNE ENTREPRISE RESPECTUEUSE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE 

Passionnée d’environnement, Véronique Debroise s’est engagée dans le recyclage propre et dans le contrôle des émissions de carbone de son entreprise :

88% des approvisionnements et des achats sont concentrés prioritairement sur des PME situées à moins de 400 km du site de Saint-Arnoult-en-Yvelines.

Recyclage : tous les déchets (cartons, plastiques, solvants…) de l’usine de Saint- Arnoult sont recyclés.

Effet de serre: afin de limiter les émissions de carbone, la production est organisée près des grands axes de communication pour limiter les distances et donc les émissions de CO2.

Une croissance maîtrisée

Véronique Debroise a décidé, en pleine crise de 2008, d’agrandir ses surfaces de production, de 2 000 à 3 000 m2, afin de pouvoir répondre aux commandes en constante progression aussi bien en France qu’à l’international, qui représente désormais 27 % du chiffre d’affaires.

DANS LSA CONSO 

622403755670f845f5022dc42cf3792fee8eSentosphère se diversifie dans le cartonnage avec le rachat de l’un de ses fournisseurs

Véronique Debroise, fondatrice des jeux et loisirs créatifs Sentosphère, a racheté la Scop RCI-AGC Luxe via son entreprise de production et de conditionnement Prosentos. Fournisseur historique de boîtes et autres emballages de Sentosphère, RCI-AGC Luxe devient la société Cartonnage de Vaucanson.

En effet, fournisseur depuis 25 ans de boîtes et autres emballages pour les jeux Sentosphère, la RCI-AGC Luxe, désormais baptisée Cartonnage de Vaucanson, travaille également dans différents secteurs, tels la parfumerie, la maroquinerie, la bijouterie ou encore les vins et spiritueux. « Sentosphère représentera environ 50% de la production de la nouvelle entité, pour un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros prévus pour 2017 contre environ 2 millions d’euros aujourd’hui », précise Véronique Debroise, qui entend investir près d’un 1,5 million d’euros pour moderniser l’usine de cartonnage située à Romans-sur-Isère. De nouvelles lignes de machines commenceront à arriver dès juillet 2016 et en septembre et décembre prochains.

Pour Sentosphère, cette acquisition tombe à point nommé. « Nous étions arrivés à un point où nous manquions de place dans notre site de production en région parisienne et dépendions trop de nos fournisseurs, subissant des déperditions dues à des ruptures de charge », explique Véronique Debroise. La nouvelle usine permettra de réaliser un meilleur contrôle des délais d’approvisionnement, de lancer des productions de dernières minutes en cas d’emballement des ventes à Noël et de mieux desservir les autres marchés sur lesquels la marque est implantée, comme l’Espagne et l’Italie.

Fabriqué en France

Membre de l’Association des créateurs-fabricants de jouets français (ACFJF), Sentosphère fabrique la totalité de ses produits dans l’Hexagone. Le groupe a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de quelque 10 millions d’euros et a vu ses ventes progresser de 7% l’an dernier. Cette année, Sentosphère propose de nombreuses nouveautés, dont une étonnante déclinaison de son Aquarellum avec couleurs phosphorescentes pour briller dans la nuit ! La gamme, qui fête son vingtième anniversaire cette année, s’est déjà vendu à plus de 6 millions d’exemplaires depuis sa création et bénéficiera de nombreuses animations tout au long de l’année avec une cinquantaine de démonstration en magasins, des jeux-concours et des activations digitales.